Print Friendly, PDF & Email

De l’urgence de la « pratique »

.

Vous êtes très nombreux à m’écrire en m’invitant à me positionner vis-à-vis de cette injection que l’on tente de force à inoculer au monde entier, en occultant tout consentement « libre et éclairé ». Et surtout des demandes affluent pour recevoir des conseils afin d’éviter les ennuis futurs, s’ils devaient advenir. Cette injection ne devrait d’ailleurs pas s’appeler vaccin, mais « TGE », « Thérapie Génique Expérimentale », car nous sommes tous des cobayes en phase d’essai jusqu’en 2023 ! (Je ne parle ici bien sûr que des quatre « vaccins » à ARN m et à ADN ).

.

Beaucoup d’entre vous, par obligation, par croyances aveugles aux medias de la peur, par « confort », par paresse intellectuelle ou mille autres raisons, ont déjà reçu une première, voir une deuxième injection. Si le « Pass sanitaire » est mis en place, pour qu’il reste valide, il vous faudra et c’est déjà prévu, une troisième dose à la rentrée puis tous les six mois une dose supplémentaire ! Un climat passionnel, par méconnaissance informationnelle, divise : les amis, les familles, les peuples se déchirent entre pro et anti ! Je vais dans ce texte vous donner de nombreuses informations factuelles que vous pourrez facilement retrouver sur les sites de santé les mieux informés. Et à partir de ces informations, je vais les corréler avec les dires de la médecine chinoise. Après la peur mondiale du Covid qui ne fut en fin de compte qu’une grippe avec autant de létalité que les grippes des années précédentes (les vrais chiffres commencent à apparaître…), point à l’horizon une autre peur, encore plus déstabilisante : la peur d’avoir été vacciné !

.

Je vais vous donner des pistes pour transformer ce qui risque de devenir une grande peur mondiale au fur et à mesure de la remontée des informations négatives sur ces injections en message d’espoir, en positivisme débordant. N’oubliez pas : la peur est mauvaise conseillère et ne peut que faire un peu plus vite effondrer nos défenses immunitaires. Pour éclairer vos lanternes, je vais donc vous donner deux pistes de réflexion, que nous enseigne la médecine traditionnelle chinoise, qui vont vous permettre d’élargir votre champ de vision et de compréhension. Deuxième élément de compréhension : un concept en MTC, celui de la « maladie cachée ».

.

Beaucoup portent au plus profond de leur être, une potentialité à développer tel ou tel type de maladie. Cette résurgence ne se produit qu’à partir du moment où nos défenses immunitaires sont mises à mal. Un gros choc émotionnel, une très grande fatigue physique ou mentale peuvent rallumer la mèche de l’autodestruction. Citons la maladie de Crohn, la polyarthrite rhumatismale, la sclérose en plaques, la mucoviscidose, les états latents de dépression, certains types d’hépatites, la maladie de Lyme… Toutes ces pathologies et bien d’autres encore ont comme particularité d’évoluer par phase de rémission et de crises aiguës. Ces crises apparaissent dès que notre batterie des Reins, sous-entendu l’incroyable pouvoir d’autoguérison de l’organisme est mis à mal, descend à un certain niveau critique de recharge.

.

La MTC a comme outils pour mieux comprendre l’évolution d’une pathologie ce que nous appelons « le cycle des cinq éléments », des cinq logiciels organes. Chacun est le « fils » de celui qui le précède et la « mère » de celui qui le suit.

.

Or l’énergie du Foie dans ce cycle succède à celui des Reins, là où se trouvent pour faire court nos défenses immunitaires. Plus l’énergie du Foie est mise à mal, plus sa mère, les Reins, s’affaiblissent. Prenons un exemple : pendant un traitement de chimiothérapie, si la dose est trop forte, si elle agresse violemment le Foie, ou si l’individu est déjà affaibli, il pourra se mettre dans un état appelé « aplasie médullaire ». Il perd littéralement toutes ses défenses, ses globules blancs. À partir de ces considérations, que se produit-il dans l’organisme quand il reçoit ce que les Chinois appellent un « puissant agent pervers », c’est-à-dire ce « TGE », cette « Thérapie Génique Expérimentale ».

.

.

Trois stades peuvent alors apparaître.

Stade 1

L’énergie du Foie peut être déjà « tendue ». Le Foie en médecine traditionnelle chinoise, dirige entre autres tous les tendons de l’organisme. Dans le monde entier, on compte de très nombreux cas de paralysie faciale, de tremblement massif, de cas d’hémiplégie suite à l’injection. Si l’énergie de la Rate, qui gouverne les muscles et le sang est mise trop à contribution pour aider le Foie : ce sont les problèmes de myocardite, de grande fatigue générale, d’asthénie qui peuvent alors apparaître.

Le Foie est la mère du Cœur. Cœur et Sang sont en étroite relation. Peuvent apparaître alors des thromboses, des problèmes cardiologiques tels que des arythmies et bien d’autres symptômes encore. Sans compter une létalité jamais vue dans une campagne vaccinale ! Tous ces symptômes apparaissent tout de suite ou très peu de temps après une injection. Heureusement, rapportés à la population mondiale, ces cas ne sont pas majoritaires. Mais qui dans son entourage, n’a pas été informé de ce type de réaction violente ? (La liste des effets indésirables graves peut être consulté sur les sites de pharmacovigilance…).

Stade 2

Cette injection a été absorbée par l’énergie du Foie, mais vu la puissance de l’intrus, la mère du Foie à savoir les Reins s’effondre à trop aider son fils. Très rapidement, dans les jours qui suivent l’injection, la personne par manque de défenses immunitaires, « aspire » littéralement le variant du moment et développe une symptomatologie grippale. On se rend compte à l’heure actuelle que les cas les plus graves d’atteinte d’un variant du Coronavirus (nous en sommes à l’heure où j’écris ce texte au « variant Delta » ), se retrouve chez les personnes doublement vaccinés, porteurs très souvent de nombreuses comorbidités. Pour celles et ceux qui en doutent, faites vos recherches et allez voir du côté d’Israël et de la Grande-Bretagne (que la france va bientôt rejoindre) ce qui se passe après une injection de masse !

Stade 3

La personne ne présente aucun symptôme, juste un peu plus de fatigue. Mais le vers est injecté dans la pomme et continue son travail. La protéine Spike (faites vos recherches) sécrétée par l’organisme suite à l’injection, tout au long des semaines et des mois à venir continue son action de mise à contribution permanente des défenses immunitaires. Nous disons en MTC, que la digestion du bol alimentaire ou la reconstitution d’une semence après éjaculation épuise de moitié la batterie des reins, sous-entendu ces mêmes défenses immunitaires. Mais ceci n’est que ponctuel. Et pour rester en équilibre sur notre « câble de vie », nous devons apprendre au quotidien à « recharger » ce qui vient d’être « déchargé ». Mais au vu des symptômes que je vois, j’avance sans trop me tromper que 30 % de cette batterie est vidangée en permanence par le travail de « sape », le travail continu de cette protéine Spike. Bref, nous sommes passés à l’insu de notre plein gré dans ce que j’ai appelé « une maladie cachée ».

.

L’énergie des Reins est le fondement même de notre énergie vitale. Cette « maladie cachée » va se transformer en pathologie du Foyer Inférieur, cette zone située entre le nombril et le début des hanches en MTC. C’est dans cette « zone des Reins » que nous avons notre « batterie » (défenses immunitaires, l’incroyable faculté d’adaptation de l’organisme, d’autoguérison de celui-ci). Mais aussi, c’est dans cette zone que se trouve notre « lampe à huile » (notre vitalité, notre « huile ancestrale ») qui ne doit pas être inutilement dilapidée, car elle ne peut pas se reconstituer ! Dans un tel cas, c’est un vieillissement précoce qui apparaît avec les multiples comorbidités qui s’en suivent. Relativement à cette zone des Reins, regardez d’ailleurs du côté de certains symptômes qui apparaissent de plus en plus pour ce qui ont reçu les deux doses : avortement spontané, problème au niveau des menstruations, chez les femmes, perte de libido chez l’homme. Et risque non négligeable sur la diminution de la fertilité ! Une fois de plus allez chercher les informations auprès des gynécos « sans conflit d’intérêt » avec les laboratoires : leurs discours fait froid dans le dos !

.

Si j’arrête là mon discours qui ne repose que sur des faits vérifiés et vérifiables, il n’y aurait plus qu’à se tirer une balle dans la tête pour en finir avec ce monde de fou ! Cet acte ultime qui ne fait qu’augmenter au quotidien, ce phénomène généralisé d’autodestruction, n’a sa raison d’être que parce que le « Moi », l’ego a pris le dessus sur le « Je », le Ciel, ce qui nous transcende, ce qui donne un sens à notre vie. Je vous renvoie à mes écrits sur un des enseignements princeps de la MTC : « l’Âme » incarnée, le « Hun spirituel ». Celle-ci doit vivre ce que nous vivons pour monter en vibration. Si notre ego prend le dessus, c’est la peur qui deviendra notre maître avec l’acceptation de toutes les contraintes dictatoriales qui se mettent en place. Si ce même ego s’efface devant notre âme, c’est alors la confiance en soi, l’endurance et la Foi qui vont devenir nos armes adaptatives et d’autoguérison. Nous sortirons alors de cette crise beaucoup plus fort, et surtout nous aurons, par la mise en pratique de cet égoïsme salvateur, développé notre puissance d’altruisme, cette force d’amour qui nous permet d’aider les gens dans la détresse. Je vais donc vous donner quelques pistes pour vous aider à dissoudre vos peurs et retrouver votre équilibre sur votre propre câble de vie. Je vais ainsi m’adresser à plusieurs publics : à ceux qui doivent se faire « vacciner », à ceux qui sont en « mono dose », et aux « deux ou trois doses » déjà injectées.

.

Premier cas

Peur de perdre son emploi, la pression familiale, peur du regard de l’autre, addictions à BFMTV, aux medias qui vous persuadent que la meilleure solution est cette « solution finale », besoin de voyager… Vous allez passer à l’acte. Ceci dit, si vous avez lu et compris les lignes précédentes, vous risquez de le faire à contrecœur. Je vais donc vous aider à prendre des dispositions pour éviter la casse. Préparez à l’avance un cataplasme épais (1cm env.) d’argile verte étalée dans une gaze ou un tissu de 10 à 15cm de côté. Et munissez-vous également d’une bande et/ou de sparadrap, d’un aspi-venin. Immédiatement après l’injection, utilisez l’aspivenin à l’endroit du vaccin pour retirer tout le produit que vous pourrez, mais n’y passez pas trop de temps. Vous pouvez par exemple vous rendre aux toilettes du centre pour ce faire. Ensuite posez ce cataplasme, toujours à l’endroit du vaccin, en appuyant suffisamment pour que la pâte soit bien en contact avec la peau. Fixez l’ensemble avec le sparadrap, puis faites un bandage avec la bandelette. Conservez ce pansement au minimum deux heures. Pendant ce temps, le produit sera réabsorbé par l’argile verte.

.

Deuxième cas.

Vous n’avez accès qu’à une information tronquée, manipulée, à « œillère », et vous avez donc eu votre première injection. Surtout pas de culpabilité ! Il y a toujours une solution pour tout. Essayez dans la mesure du possible de surseoir à la deuxième dose. Les effets sont cumulatifs en particulier sur l’état de votre batterie. Je vous disais plus haut, si vous possédez le don de la vision profonde que votre « pass » deviendra vite obsolète, si vous n’avez pas eu votre troisième, quatrième dose… Et pour enfoncer le clou, on se rend compte que les nouveaux variants seraient sans doute produits en grande partie par ceux qui ont été injectés et qu’ils sont aussi contaminants que les autres ! Là aussi, faites vos recherches : toutes ses vérités sont révélées au grand public, qui plus ai même par les fabricants de ces potions malheureusement pas « magiques ». Deux possibilités : -Si vous êtes dans l’obligation de le faire, mettez en œuvre ce qui est dit dans le cas numéro un. -Si vous n’êtes pas convaincus en votre âme et conscience de cette incroyable Fake News mondiale, et que vous recevez votre deuxième dose, passez alors directement à la case numéro trois !

.

Troisième cas

Vous avez eu vos deux doses. Vous avez eu accès à des sites d’informations fiables. Vous commencez à vous poser des questions. Vous avez appris que ces injections continuent leur travail d’agression de l’organisme au travers des protéines Spike générées par millions. Vous avez compris au bout du chemin qu’à force d’être malmenée, votre « batterie des Reins », vos facultés d’adaptation vont être mises à mal. Que vous risquez de puiser à la longue dans votre « huile ancestrale », votre capacité vitale innée, celle qui ne se reconstitue pas. Avec en ligne de mire des risques de vieillissement précoce ponctué de pathologies de plus en plus débilitantes. Vous êtes passé dans cette phase que j’ai appelée « maladie cachée », maladie FU en chinois. Vous allez devoir alors vous prendre à charge, redevenir le capitaine de votre vie. J’ai eu l’occasion dans ma carrière, quand j’étais en activité, de me spécialiser dans le traitement des maladies de Crohn, et ai traité également de très nombreux HIV positif. Mon travail prioritaire était de leur apprendre toutes les méthodes Yang Sheng Fa, « nourrir la vie » au quotidien. Et tous celles et ceux qui ont suivi et surtout pratiqué toutes ces règles « de préservation de la vie » n’ont plus jamais fait de rechutes. Qui plus est, les HIV+ ont vu s’affaiblir leur charge virale sans déclencher la maladie et deux d’entre eux sont redevenus négatifs ! N’oubliez pas : « l’organisme humain a une capacité incroyable d’autoguérison, d’adaptation ». Faites-lui confiance ! Mais bien sûr, ce n’est que la pratique qui lui en redonnera cet incroyable pouvoir ! Le problème, c’est que ces méthodes, dont la finalité est de booster notre batterie des Reins, sont gratuites et ne rapportent pas à « Big Pharma ». Et pourtant, une fois qu’elles sont appliquées au quotidien, vous ne pouvez plus « tomber » malade. C’est ce que j’enseigne dans tous mes écrits, mes conférences, mes vidéos. Apprendre à respirer, tout le monde peut le faire. Apprendre à bien dormir, bien bouger, bien manger, bien penser, bien faire l’amour, bien méditer, bien se relaxer… Se créer des protocoles quotidiens de recharge de votre batterie en quelque sorte. Saviez-vous par exemple qu’une pratique quotidienne d’une série de Qi Gong peut, à elle seule venir à bout de pathologies mêmes les plus graves ?

.

CONCLUSION

Quand cette « guerre mondiale de la peur » sera passée, je peux vous assurer qu’à elle seules toutes ces méthodes que nous enseignons en MTC sont à même de nettoyer notre corps physique, mais aussi ce que nous appelons le Shen en MTC, notre mental, notre esprit nos émotions qui auront tellement été malmenées pendant cette crise. Toutes ces pratiques quotidiennes vont non seulement augmenter toutes vos énergies, mais surtout vous redonner confiance en vous, élément indispensable pour que l’organisme puisse s’autoguérir en permanence. Donc bonne pratique et reprenez confiance en vous, et confiance au Ciel.

.

D’après une lettre de Jean PELISSIER (www.jeanpelissier.com)

 

Inscrivez vous à notre newsletter !

Vous appréciez les articles de notre site ?

Vous vous intéressez à la santé naturelle et à la médecine fonctionnelle ?

Laissez nous votre email pour recevoir toutes les semaines des articles, des infos et des conseils