Print Friendly, PDF & Email

L’algoneurodystrophie ou maladie de Sudeck

.

C’est une douleur constante ou intermittente et une mauvaise circulation sanguine qui entrainent des lésions diverses parfois invalidantes.

L’algodystrophie touche différentes parties du corps, principalement dans les genoux, les poignets, les chevilles, les mains, toujours à proximité d’une articulation. …. L’algodystrophie peut disparaitre après quelques semaines ou mois, mais elle peut aussi durer des années.

Fourmillements, impression de brûlures, douleurs intenses très localisées, raideurs, peau très sensible à l’effleurement au point de ne pas supporter un vêtement ! Parfois des rougeurs et des gonflements. Et quand l’algo s’installe dans la durée : troubles du sommeil et de la concentration, anxiété, angoisse, irritabilité, fatigue, isolement social.

.

.

L’algodystrophie, appelée aussi Syndrome Douloureux Régional Complexe (SDRC), est caractérisée par une inflammation et douleur continue d’une région du corps, à l’extrémité d’un membre le plus souvent. Celle-ci peut être spontanée et/ou provoquée par un traumatisme (chirurgical en particulier). Elle apparaît en général disproportionnée en durée et/ou en intensité par rapport à l’évolution habituelle du traumatisme responsable. La douleur ne correspond pas à un territoire neurologique circonscrit, c’est pourquoi elle intrigue beaucoup les médecins.
Elle s’associe à d’autres manifestations telles des sueurs, des changements de coloration de la peau, de sa texture, des modifications motrices, de la sensibilité nerveuse de la région douloureuse, avec une limitation des mouvements entraînant raideurs et contractures, des modifications de la température cutanée avec une chaleur ou un refroidissement de la zone anatomique. 

.

Aujourd’hui, on ne peut chiffrer précisément le nombre de personnes concernées. On parle d’environ 50 000 personnes atteintes en France, des femmes, des hommes, des enfants quel que soit l’âge. La douleur et l’aspect du membre atteint sont parfois impressionnants : oedématié, de coloration bleu sombre avec une peau fine, luisante, sans poils ; les articulations sont enraidies. Malgré ces aspects qui peuvent paraître inquiétants, l’algodystrophie est une maladie bénigne, avec une durée d’évolution variable, de 6 à 24 mois. On décrit habituellement 3 phases ; une phase chaude, une phase froide puis la guérison. Parfois, de façon beaucoup plus rare, on peut observer des séquelles atrophiques avec rétraction des tendons. Les radiographies montrent une « ostéoporose localisée ».

.

Les causes de l’algodystrophie sont nombreuses : traumatismes, suites de chirurgie, grossesse, diabète, maladies hormonales, effets secondaires de certains médicaments. Dans 20 % des cas, aucune cause n’est retrouvée. On parle alors d’algodystrophie essentielle.
Cependant, on observe souvent une tendance à l’émotivité, voire un authentique syndrome anxiodépressif.

.

Les universitaires n’ont ni explication ni traitement efficace … 

 

Les BNS nous ont indiqué le mécanisme de cette pathologie : c’est une acidose locale (douleurs, rougeurs et inflammation) qui se développe sur une sécheresse tissulaire (phase 4 de Reckeweg). La solution physiologique rapide est la TM d’ONAGRE (oenothera biennis)

Inscrivez vous à notre newsletter !

Vous appréciez les articles de notre site ?

Vous vous intéressez à la santé naturelle et à la médecine fonctionnelle ?

Laissez nous votre email pour recevoir toutes les semaines des articles, des infos et des conseils