Atopie

   L’Atopie

.

Maladie cutanée chronique fréquente (5% en Espagne, 15% en GB), sur antécédent familial, la dermite (ou eczéma) atopique évolue par poussées, se manifestant tôt (dès l’âge de trois mois) par une éruption papulo-vésiculeuse avec prurit important.

Elle s’associe souvent vers 3 ans (persistance d’une réponse de type Th2/IL-4) à un rhume des foins ou un asthme, parfois à des manifestations migraineuses ou urticariennes. Beaucoup de ces manifestations régressent avant ou après la puberté, 10% des patients continuent à souffrir de cette affection à l’âge adulte.

L’allaitement maternel prolongé a un effet protecteur contre l’atopie. Le lait de vache aggrave, le lait de jument améliore. Quand ils sont plus grands, un bilan des intolérances alimentaires (IMUPRO base) s’impose. Une supplémentation par les huiles de poissons (AGP oméga 3) peut améliorer cette dermatose désespérante.

  1. Les lésions apparaissent (ou s’aggravent) classiquement après une vaccination (BNS le plus souvent d’aspect hypo Gamma-précipitines).
  2. L’allaitement maternel prolongé a un effet protecteur contre l’atopie. Le lait de vache aggrave, le lait de jument améliore. Une supplémentation par les huiles de poissons (AGP oméga 3) améliore cette dermatose désespérante.

Traitements allopathiques classiques :

Les dermocorticoides à 1% constituent le traitement de référence de cette dermite, les immuno-modulateurs sont essayés depuis peu dans les dermites sévères (Protopic® 0,1%).

Nouveauté : DUPIXENT 300 mg (solution injectable en seringue préremplie) est une nouvelle biothérapie disponible en ville et à l’hôpital, indiquée dans le traitement de la dermatite atopique modérée à sévère de l’adulte qui nécessite un traitement systémique. Son principe actif, le dupilumab, est un nouvel anticorps monoclonal humain ciblant les interleukines 4 (IL-4) et 13 (IL-13), deux cytokines majeures impliquées dans la dermatite atopique. L’arrêt du traitement doit être envisagé chez les patients qui ne présentent aucune réponse après 16 semaines de traitement.
L’association à une corticothérapie locale n’est pas systématique.
Si des inhibiteurs topiques de la calcineurine (tacrolimus) sont prescrits, ils doivent être réservés aux zones sensibles, telles que le visage, le cou, et les zones intertrigineuses ou les parties génitales.

 

Traitement homéopatique proposé :

Trois sels se sont révélés particulièrement efficaces : Ammonium muriaticum + Natrum aceticum + Zincum sulfuricum aa 6DH

Calcarea carbonica (ou Calcarea iodatum, Calcarea muriatica …) surtout chez le bébé au type correspondant.

On pourra penser aussi à Arsenicum album, Dulcamara (na), Graphites, Lycopodium (al), Magnesia carbonica, Sepia (vers 2 – 3 mois, des plis), Sarsaparilla (lésions fissuraires avec des symptômes urinaires), Tellurium (s), Thuya occ., Zincum oxydatum

LycopEczéma

Nosodes (car c’est une maladie chronique):

  • Medorrhinum érythème fessier du nourrisson alternant avec un asthme nocturne
  • VAB (si intriqué avec asthme), si plus âgé il faudra toujours songer à Marmoreck .
    ou BACILLINUM INJEEL
  • ou PSORINOHEEL (mélanges de nosodes du lab. Heel) impétigo ou eczéma des plis articulaires après vaccination.

Localement, on utilisera la formule CODEX : « Cérat de Galien » ou Hippophae rhamnoïdes oleum D1, pommade (nourrissante et émoliante)

Le coffret « All.Stop » de désensibilisation aspécifique (gaz homéopathiques) sera utilisé avec précaution : une prise semaine seulement !

Phytothérapie : Tisane à boire et à verser dans l’eau du bain (chez le bébé) avec :

Chamomilla / Juniperus com ./ Sambucus nigra / Urtica dioica / Viola tricolor aa +++

Lorsque nous interrogeons la banque de données des BNS, au chapitre « atopie », les plantes les plus efficaces sont :

Agave americana (ge), Caltha palustris (ag), Citrus limonium (ac), Lolium temulentum (mn), Juniperus communis (ch), Rumex acetosa (am) 1 DH …

Si vous souhaitez réaliser un BNS12 ou 24, cliquez sur ce lien : www.mybiobox.com

.

Traitement anthroposophique :

Le  » jus de bouleau  » (lab. Weleda) constitue une cure végétale intéressante, car le jus de ses feuilles relance les fonctions d’épuration rénale (sensible augmentation de la diurèse) et réduit ainsi la tendance d’élimination centrifuge des toxines non épurées.

 

On pourra ajouter lorsque l’eczéma est en poussée : Calcarea carb. D20 (calcaire) + Graphites D 15 (carbone impur)

ou « Sels calcaires » (lab. Weleda : Calc. phos. D6 + Calcarea carb. D2 + Cucurbita flos. D3 + Quercus cortex D4)

  • suintant … dominante métabolique (inflammatoire) = Betula cortex D3 (l’écorce de bouleau) 10 gouttes, deux à trois fois par jour
  • sec … dominante neuro-sensorielle (scléreuse) = Silicea D30

On pourra aussi essayer :

Dulcamara, flos TM15% + Lysimachia num. TM15% aa 10 gouttes, deux à trois fois par jour

ou le métal végétabilisé suivant = « Oenothera Argento culta D3 » 5 gouttes deux à trois fois par jour

Partagez:

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur linkedin
LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Tous nos articles :

Questionnaire de santé gratuit

Faites un point sur votre santé grâce à notre questionnaire en ligne de plus de 120 questions. Recevez un rapport personnalisé avec votre tendance de santé.

Medias sociaux

Infos sur la biologie fonctionnelle

Soyez toujours informé

Souscrivez à notre newsletter

Recevez les derniers articles et les dernières informations de notre site

Infos

Les derniers articles de Maladies et de conseils santé

Angor et Infarctus

   Angine de poitrine et infarctus Après bien des discussions sur les troubles de vascularisation du muscle myocardique impliqués dans l’angor, les chercheurs mettent à présent

En savoir plus »

La Varicelle

   La varicelle La varicelle est une maladie virale (Varicelle-Zona Virus), bénigne mais très contagieuse, débutant habituellement par des symptômes généraux (fièvre et céphalées) suivis rapidement

En savoir plus »

Phlébite

   LA PHLEBITE   Le terme de « phlébite » est utilisé pour décrire une thrombose veineuse siégeant au membre inférieur et survenant généralement chez les individus présentant

En savoir plus »
blank
Avez-vous été en contact avec le Covid-19 ? Découvrez notre test sérologique de vos anticorps 100% fiable et précis

Inscrivez vous à notre newsletter !

Vous appréciez les articles de notre site ?

Vous vous intéressez à la santé naturelle et à la médecine fonctionnelle ?

Laissez nous votre email pour recevoir toutes les semaines des articles, des infos et des conseils