Print Friendly, PDF & Email

Le syndrome de Fiessinger-Leroy-Reiter (FLR)

.

Il ressemble à la Spondylarthrite, mais s’accompagne d’une irritation chronique des muqueuses de l’œil, de l’urètre et du rectum. Son déclenchement est induit par des bactéries comme : Chlamydiae , Shigelles, Salmonelles, Yersinia, Gonocoques, Klebsiella… donc : Medorrhinum ++

.

Le rhumatisme psoriasique

.

Plus rare que la P.R., mais d’aspect biologique proche (HLA B3, B17, B 27, B37 périphérique, C16 axial, DR7), il touche également les deux sexes, est d’évolution souvent plus rapide, et s’associe parfois avec une pelvispondylite rhumatismale. Selon la forme clinique, le traitement sera voisin de celui de la P.R. ou de la S.P.A., mais on pourra aussi utiliser, après étude biologique du cas (BNS), des remèdes fréquemment rencontrés dans le psoriasis (voir aussi service « Dermatologie »).

.

.

Les poussées rhumatismales sont souvent précédées d’éruptions bulleuses des paumes et de la plante des pieds !

Formule Weleda :  Arnica D20  + Plumbum met. D12  + Betula cortex  2%  (arbre qui a du psoriasis !)

Phytothérapie (BNS indispensable) : Arbutus unedo (al), Calendula off. (hg), Vanilla planifolia …

.

La Pseudo polyarthrite rhizomélique (PPR)

.

Elle ttouche les sujets (HLA DR 4) de plus de 50 ans, qui présentent des douleurs vives des racines des membres et s’associe parfois à une maladie de Horton.

.

Toutes ces affections rhumatismales peuvent bénéficier, lors des poussées, des formules de phytothérapie chinoise. Citons par exemple les capsules « Shui Feng Touku Wan » du lab. Nan-Lien (de Hong-Kong).

Inscrivez vous à notre newsletter !

Vous appréciez les articles de notre site ?

Vous vous intéressez à la santé naturelle et à la médecine fonctionnelle ?

Laissez nous votre email pour recevoir toutes les semaines des articles, des infos et des conseils