Bambousa arundinacea

LE BAMBOU

Le bambou tabashir, Bambousa arundinacea (Retz.) en latin, originaire de l’Inde est une poacée de la même famille que le blé, le maïs l’orge etc… Poussant essentiellement en Chine, mais aussi en Inde, il a besoin d’une humidité tiède. Sa grande caractéristique est sa vitesse de croissance qui peut atteindre 50 cm par jour. Sa tige creuse extrêmement solide est parsemée de nœuds qui lui donnent à la fois souplesse et rigidité. Ces nœuds sont caractéristiques des poacées. Sa croissance terminée, il comporte 32 nœuds (comme la prêle), signant ainsi, pour certains, son action sur la colonne vertébrale.

Bambou

Autre caractéristique : il fleurit juste avant de mourir, et se reproduit essentiellement par stolons. De nombreux bambous peuvent mettre 8 à 20 ans pour fleurir, voire plus, comme l’agave et certains yuccas, et mourir ensuite : on dit que la plante est monocarpique.

COMPOSITION : On utilise l’exsudat résineux du bambou tabashir femelle qui se loge près des nœuds. Sa concentration en silice peut atteindre 80 % ! L’analyse montre une composition riche en minéraux comme le fer, le calcium, mais aussi de la choline et de la bétaïne.

En médecine chinoise, on utilise les jeunes pousses, les feuilles, la deuxième peau, fine comme du papier, obtenue après avoir retiré la première peau superficielle. Le jus de bambou, quant à lui, est obtenu en coupant des tiges d’environ 50 centimètres que l’on chauffe horizontalement afin de recueillir à chaque extrémité le jus qui en sort.

INDICATIONS : Toutes ces parties de la plante sont utilisées soit contre la diarrhée, les aphtes, l’œdème, certaines cystites, l’aphonie, soit, souvent en association avec d’autres remèdes, contre les troubles causés chez l’enfant par la fièvre, la toux ou les convulsions. Il est important de constater qu’en médecine chinoise le bambou n’est pas utilisé pour une action reminéralisante.

Pour Michel DUBRAY, le bambou s’adressera plutôt à des organismes blessés et la Prêle (qui lui ressemble) aux jeunes organismes en croissance, mais aussi aux corps des adultes souffrant de déminéralisation, surtout la prêle d’hiver (Equisetum hiemale) qui est spécifique pour les personnes âgées.

Partagez:

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur linkedin
LinkedIn
Tous nos articles :

Questionnaire de santé gratuit

Faites un point sur votre santé grâce à notre questionnaire en ligne de plus de 120 questions. Recevez un rapport personnalisé avec votre tendance de santé.

Medias sociaux

Infos sur la biologie fonctionnelle

Soyez toujours informé

Souscrivez à notre newsletter

Recevez les derniers articles et les dernières informations de notre site

Infos

Les derniers articles de Maladies et de conseils santé

Cirrhoses

Les cirrhoses hépatiques   La cirrhose (hépatite chronique auto-immune) est un processus intéressant l’ensemble du foie, caractérisé par de la fibrose et des nodules de

En savoir plus »

L’œil rouge

L’œil rouge L’œil rouge peut avoir pour cause une multitude de facteurs. La rougeur se situe sur le « blanc de l’œil ». Celle-ci peut être due

En savoir plus »

MAI du rein

Les maladies auto-immunes du rein Les glomérulonéphrites (GN) peuvent être regroupées en 2 catégories principales : les GN par AC anti-membrane basale glomérulaire  (= IgG

En savoir plus »
blank
Avez-vous été en contact avec le Covid-19 ? Découvrez notre test sérologique de vos anticorps 100% fiable et précis

Découvrez la médecine fonctionnelle

Souhaitez-vous faire un point sur votre santé ? 

Nous vous offrons une consultation gratuite avec Aline, notre experte naturopathe. Inscrivez vous simplement en cliquant à droite

Inscrivez vous à notre newsletter !

Vous appréciez les articles de notre site ?

Vous vous intéressez à la santé naturelle et à la médecine fonctionnelle ?

Laissez nous votre email pour recevoir toutes les semaines des articles, des infos et des conseils