Biologie de la douleur

Print Friendly, PDF & Email

 

alt   Biologie de la douleur

Les services d’urgences des hôpitaux utilisent plusieurs types d’examens biologiques pour objectiver la douleur et les mécanismes qui la sous-tendent :

* La Troponine identifie les syndromes coronariens atypiques (son élévation a aussi une valeur pronostique). Normalement inférieur à 0,6 microgramme/l.

blank

NB. en cas de positivité, on complètera le bilan par le dosage de :

  1. CPK (10 à 200 UI/l.)
  2. LDH (100 à 350 UI/l.)

* Les D-Dimères sont issues de la dégradation de la fibrine. Normalement inférieures à 500 microgrammes/l., elles augmentent dans les thrombophlébites.

* Le NT-proBNP (Brain Natriuretic Peptide) est un bon marqueur de l’insuffisance cardiaque aiguë, son taux est normalement inférieur à 300, quelque soit l’âge.

* La PCT (ProCalcitonine) est spécifique (dès la 3ème heure) des infections bactériennes et parasitaires sévères (ex.: méningite, pyélonéphrite …). Son taux est normalement compris entre 6 et 20 ng./l. et sa 1/2 vie est de 24 heures.

 

Règle pour l’évaluation clinique du niveau de la douleur …

blank

Sur les BNS 12, au niveau du protidogramme, l’association d’une « hypo Albumines » et d’une « hyper Alpha 1 » signe une « acidose localisée sur sècheresse », ce qui se déroule toujours dans un contexte plus ou moins algique !

On observera aussi la déviation (hyper ou hypo) des Euglobulines, qui signent le niveau du stress oxydatif, c’est à dire l’inflammation des tissus.

Sur les BNS 24, nous porterons une attention particulière aux paramètres :

  1. « Magnesia » (réactif = Magnesia phosphorica) qui est le plus fidèle marqueur douloureux : en hyper-floculation, la douleur est aiguë, en hypo, elle est chronique.
  2. « Carbo » qui s’élève quand il y a des sensations de brûlures
  3. « Kalium » peut aussi être le marqueur de douleurs ponctuelles,
  4. « Argentum », dans le cas d’une irritation chronique des muqueuses.

 

Les douleurs chroniques :

Continuons notre recherche statistique des pathologies compliquées. Sous le mot-clef « douleurs chroniques », nous avons extrait 32 dossiers. Parmi ceux-ci nous avons :

7 cas de fibromyalgies                      12 cas de douleurs tendino-musculaires

6 cas d’arthroses/ arthrites               2 cas de polyarthrite rhumatoïde

+ quelques cas de douleurs viscérales (colon, sinus …)

Il faut en effet différencier les douleurs chroniques (+ de 1 an, ne cédant jamais), des douleurs traumatiques ou aiguës la plupart du temps en relation avec un foyer perturbateur, qui se révèle dans une situation d’acidose localisée sur sècheresse (hypo ALB + hyper Alpha 1).

Curieusement, les aspects biologiques de ces BNS sont assez proches et globalement hypofloculants (ce qui signe la chronicité) sauf :

  • quelques paramètres isolés : Ars (x11), Ag (x6), Am (x3), Mg (x3)
  • 4 aspects « hyper Beta + Gamma », qui correspondent aux arthrites et polyarthrites

Le nombre de plantes proposées est également assez réduit, on y trouve :

  • des huiles (oméga 3 : prostaglandines) : Brassica oleifera (clef des fibromyalgies) / Oenothera biennis (ac) clef des neuro-algodystrophies.
  • des anti-inflammatoires : Pinus sylvestris(ca) / Salix purpurea / Vanilla planifolia (mg) clef des polyarthrites
  • des antalgiques : Composées = Arnica mont. (hg) / Calendula off. (hg) / Chamomilla (na)

Labiées = Ballota foetida(na) / Lavandula (na)

Autres = Avena sativa(zn) / Petasites

  • des phythormones : Ajuga reptans(al) / Humulus lup. / Valeriana off. (na)
  • des psychotropes : Hypericum perf. (hg) / Melissa(hg) / Thea chinensis (s)

Le choix des sels est encore plus surprenant : les sels que se trouvent en tête des prescriptions sont les sels de SOUFRE : Cuprum sulfuricum / Magnesia sulfurica / Natrum sulfuricum / Zincum sulfuricum

Ce choix est intéressant, car il évoque les phénomènes de « stagnation + chaleur » caractéristiques de ce grand remède, comme sa polarité tendino-musculaire.

Regardez notre power-point sur la douleur :

BNS-Douleur

 

Partagez:

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur linkedin
LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Tous nos articles :

Bilan PNS12

Un rapport biologique & des recommandations thérapeutiques personnalisés grâce à vos analyses biologiques

Medias sociaux

Infos sur la biologie fonctionnelle

Soyez toujours informé

Souscrivez à notre newsletter

Recevez les derniers articles et les dernières informations de notre site

Infos

Les derniers articles de Maladies et de conseils santé

Blennorragie

Print Friendly, PDF & Email

Blennorragie La gonorrhée, ou blennorragie, est une infection sexuellement transmissible (IST/MST) causée par une bactérie appelée « Neisseria gonorrhoeae », autrement connue sous le nom

En savoir plus »

Maladie de Verneuil

Print Friendly, PDF & Email

Maladie de Verneuil . Parmi les hidrosadénites, la maladie de Verneuil se caractérise par des lésions nodulaires, inflammatoires et douloureuses des grands plis (aisselles, aines)

En savoir plus »

Inscrivez vous à notre newsletter !

Vous appréciez les articles de notre site ?

Vous vous intéressez à la santé naturelle et à la médecine fonctionnelle ?

Laissez nous votre email pour recevoir toutes les semaines des articles, des infos et des conseils