Bronchites aiguës / Pneumonie

Print Friendly, PDF & Email

blank   Bronchites aiguës et pneumopathies

 

Les pneumopathies bactériennes constituent une cause importante de mortalité à l’échelon mondial (2 millions de cas, surtout des enfants). Les germes les plus fréquemment rencontrés sont : Streptococcus pneumoniae, Haemophilus influenzae ou Mycoplasma pneumoniae. Néanmoins, dans 50% des cas environ, aucun germe n’est retrouvé !

 

1/ La PNEUMONIE

Le diagnostic de « pneumonie » repose typiquement sur l’association d’une fièvre, d’une toux avec expectoration muco-purulante (crachats « rouillés »), d’un foyer de râles crépitants à l’auscultation pulmonaire et d’une image radiologique (opacités alvéolaires ou interstitielles). Tous ces signes ne sont hélas pas présents et l’on parle alors de formes « atypiques ». Depuis l’introduction du vaccin antipneumococcique, on a assisté à une modification des caractères épidémiologiques (et à une augmentation des sérotypes non couverts par le vaccin !)

 

A/ Evolution classique (les différentes étapes) :

Début :

  • Aconit … suite de coup de froid sec, congestion fébrile sans sueurs, agitation, angoisse, température = 40°
  • ou Dulcamara (na) … suite de brouillard,
  • ou Natrum sulfuricum … suite d’humidité.

Puis :

  • Belladonna … sueurs, température 40°, prostration
  • ou Chamomilla … agitation, pleurs, congestion
  • ou Gelsemium … céphalée sans soif, prévention des complications méningées.
  • Ferrum phos. … abattu, température 38,5°, doit rester assis sinon tousse !, oppression, épistaxis.
  • ou Sanguinaria (ph) … fièvre inexpliquée (terrain allergique).

 

Etat :    Enfants = Ipeca (ph) / Calcarea phos.    …    Personne âgée = Digitalis (as) / Lycopodium (al), Senega (am)

Pneumonie

  • Bryonia alba (ph) … toux sèche, douleurs thoraciques, aggravé par tout mouvement
  • Hepar sulfur … phase pré-suppurative, expectoration jaune verdâtre
  • Mercurius … le pus apparaît, la congestion est maximale
  • ou Ammonium carbonicum … nez obstrué +++
  • ou Carbo vegetabilis … épuisé, cyanotique
  • ou Phosphorus … s’aggrave, sang dans les crachats (vers l’hépatisation ?!).
  •  

blank

 

Homéopathie complexiste (lab. Heel), parfaite pour le conseil téléphonique :

–> DROSERA-HOMACCORD =

  • Cuprum aceticum … le patient a des quintes suffocantes
  • Drosera (cu) … toux sèche spasmodique avec vomissements de mucosités filantes, saignement de nez. Aggravé la nuit et couché, adénopathies cervicales

–> ANISUM COMPOSITUM =

  • Antimonium tartar. (as) … le patient encombré tousse difficilement
  • Quebracho (sn) … patient dyspnéique et cyanosé, pouls rapide

 

Formule anthroposophique du lab. Weleda : Aconitum D3 + Bryonia D3 / Phosphorus D5 + Antimonium D3 gouttes à alterner

AntTart

 

En fin de bronchite (si pas d’otite) :

  • Corallium rubrum (s) … toux traînante de convalescence, quintes avec expectoration filante
  • Pulsatilla ou Kalium sulfuricum … température oscillante, toux grasse le jour, sèche la nuit
  • Thuya occ. … si suppuration traînante.

 

Enfin : Sulfur 200K 1 dose … vers la guérison, pour éviter la rechute.

ou Aviaire 200K … terrain allergique, pour éviter un passage à la chronicité.

 

B/ L’évolution asthmatiforme :

C’est la « bronchiolite » des enfants = polypnée, râles expiratoires, tirage sous-costal

 

Diagnostic différentiel de la pneumopathie avec hyperthermie :

  1. le corps étranger intra-bronchique … dyspnée brutale, avec toux sèche, syndrome infectieux secondaire
  2. la pneumopathie d’hypersensibilité … six heures après l’exposition à l’allergène, épisodes répétés : Le « Poumon de fermier » (poussières de foin moisi), la « maladie des éleveurs d’oiseaux », la « maladie des fromagers », le « poumon des champignonnistes », sont des alvéolites qui relèvent d’un mécanisme allergique identique. Les alvéolites médicamenteuses : près d’une centaine de médicaments chimiques peuvent entraîner des effets secondaires au niveau de l’appareil respiratoire !
  3. la Sarcoïdose (voir chapitre spécifique)
  4. l’embolie pulmonaire … crachats hémoptoïques, palpitations : recherchez une phlébite veineuse des membres inférieurs
  5. la pleurésie purulente … dyspnée de repos et fébricule persistant sous antibiothérapie (patients fragiles ++)
  6. la tuberculose pulmonaire … qui peut prendre tous les aspects ! Fibroscopie = BK à l’examen direct
  7. la décompensation cardiaque gauche … souffle cardiaque sur dyspnée ancienne ?
  8. le cancer bronchique … découvert lors d’un épisode infectieux, crachats hémoptoïques, cachexie ?

 

Il existe de nombreuses préparations phytothérapiques destinées à calmer la toux et à favoriser l’expectoration, exemples : « Sirop pour la toux » (lab. Weleda), « Husteel » (lab. Heel), Helicidine, Drosetux, Stodal (Boiron) …

 

Dr. Reckeweg® R 9 Jutussin … utilisé en cas de toux, coqueluche, bronchite, asthme bronchique, expectorant des bronchites chroniques (Belladonna D4, Bryonia D3, Ipeca D6, Corallium rubrum D12, Cuprum aceticum D12, Coccus cacti D6, Drosera D4, Spongia D6, Sticta pulmonaria D4, Thymus vulgaris TM)

 

PlantesPoumon

 

Pour l’enfant, vous pouvez demander la « Tisane des 4 fleurs » (expectorante, fébrifuge, anti-tussive) = Fleurs de Guimauve, Mauve, Violette, Coquelicot, Bouillon blanc, Tussilage, Pied de chat aa 2c. à café par tasse, 2 à 3 tasses par jour.

 

Oligoélément : Manganèse-Cuivre (oligosols), en aérosols

Partagez:

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur linkedin
LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Tous nos articles :

Bilan PNS12

Un rapport biologique & des recommandations thérapeutiques personnalisés grâce à vos analyses biologiques

Medias sociaux

Infos sur la biologie fonctionnelle

Soyez toujours informé

Souscrivez à notre newsletter

Recevez les derniers articles et les dernières informations de notre site

Infos

Les derniers articles de Maladies et de conseils santé

Blennorragie

Print Friendly, PDF & Email

Blennorragie La gonorrhée, ou blennorragie, est une infection sexuellement transmissible (IST/MST) causée par une bactérie appelée « Neisseria gonorrhoeae », autrement connue sous le nom

En savoir plus »

Vessie hyperactive ?

Print Friendly, PDF & Email

Vessie hyperactive ? . Vous avez envie d’uriner, mais une envie somme toute modérée, maîtrisable ; et d’ailleurs vous rentrez chez vous tranquillement, en vitesse

En savoir plus »

Inscrivez vous à notre newsletter !

Vous appréciez les articles de notre site ?

Vous vous intéressez à la santé naturelle et à la médecine fonctionnelle ?

Laissez nous votre email pour recevoir toutes les semaines des articles, des infos et des conseils