Bryonia alba

Print Friendly, PDF & Email

blank  Bryonia alba

La Bryone (cucurbitacée, cousine du Melon et de la Coloquinte) est une longue plante grimpante munie de vrilles qui lui permettent de s’accrocher sue les haies. Les feuilles sont découpées en cinq lobes pointus. Les petites fleurs blanches sont striées de vert, les baies rouges persistent jusqu’à la fin de l’automne.  
Elle a surtout une histoire en rapport avec sa toxicité (contient des alcaloïdes – voir plus bas), qui lui a valu le surnom terrifiant de « Navet du diable  » (provoquant diarrhée et délire) : évitez les dilutions basses … !  

HOMEOPATHIE diathésique : remède du groupe du Phosphore (Kollitsch p. 319) – contrainte externe de type sécheresse :  » Le coléreux sec « 

.

Causalité : Refroidissement, boissons froides, intoxication alimentaire.
.

Problématique : Stagnation (poumon)-> chaleur (inflammation) et sécheresse
Soif de liquides froids = chaleur au foyer moyen (rate – pancréas + estomac) aggravation par le mouvement = excès de Yang, colères = Yang du foie amélioration par la pression locale = stagnation (par vide d’énergie ) constipation de selles dures et sèches = vide d’eau (poumon = source supérieure de l’eau)

.

Psyché : Recherche la solitude afin d’avoir la paix, d’être tranquille, presque toujours aggravé par les visiteurs. Anxieux, l’esprit confus, peureux, il est amélioré en ayant frais. Très grande irritabilité, aggravation s’il est agacé (par la contradiction) et par le mouvement. Colères violentes et parle sans cesse de ses affaires, de ses préoccupations, de son travail (Hyosciamus).

.

Soma : inflammation des séreuses avec sécheresse des muqueuses

1/ Méningite, pleurésie, péricardite et hydarthrose : les séreuses

DentBryonia

  • Remède de RAA, d’arthrite inflammatoire, de cervicalgies (torticolis), d’arthrose…
  • Dans la pleurésie, sa température élevée est intermittente, sa toux est sèche (Drosera), il est immobile, couché sur le coté douloureux (contrairement à Belladonna).
  • Douleurs chroniques en un point fixe (Kalium bichromicum).
  • La péritonite au début, l’ovarite droite : remède qui aide à faire venir les règles (sur problème de sécheresse).
  • Pour l’œil dans le glaucome, céphalées frontales et douleurs oculaires (Au, Phos. ou Sn).

2/  » Bryonia aime particulièrement le sein  » (Farrinhton) :
Chez le petit garçon, la mammite de la pré-adolescence (1 dose en 30 ch suffit) et l’abcès du sein, après accouchement (à son début, 1 dose en 30 ch).

3/ L’ atteinte hépatique (surtout le lobe droit) jusqu’à l’ascite
Bouche sèche (soif intense ++), sensation de poids sur l’estomac, gastro-entérite ou constipation de selles dures et sèches avec météorisme abdominal douloureux (indication vétérinaire : l’occlusion sur corps étranger chez le chien).

Modalités : Tout mouvement l’aggrave, même celui des yeux !
Il est amélioré par la pression large et soutenue (ce n’est pas le seul, mais caractéristique). Cette pression permet alors le mouvement !

Latéralité droite des symptômes.

ACTION BIOLOGIQUE (BNS):
  • Baisse les tests : Albumines / Mercurius / Argentum
  • Augmente les tests : Alpha 1 / Alpha 2 précipitines / Gamma précipitines

 

Toxicité : toutes les parties sont toxiques, surtout la racine et les baies qui ressemblent à des groseilles. La dose mortelle pour un enfant est de l’ordre de 15 baies ! La mort survient par paralysie respiratoire, après des vomissements, diarrhée, sueurs, convulsions …

 

blank

 

NB. Il existe une autre bryone dans la Matière médicale homéopathique :

Baja, ou Bryonia laciniosa, cucurbitacée indienne, remède du groupe de l’arsenic (Kollitsch p. 343).  Fièvre quarte avec hépato-splénomégamie (paludisme ?)

BRYONIA ALBA essence spagyrique : Essence de l’introspection, elle initie un nouveau souffle purificateur bénéfique dans une situation stérile. « L’heure du choix », la « croisée des chemins », elle nous donne l’opportunité de nous arrêter, de nous immobiliser provisoirement afin de réfléchir, de faire un bilan de notre vie, de choisir le bon chemin. Restructuration et élévation de notre conscience. 

 

Partagez:

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur linkedin
LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Tous nos articles :

Bilan PNS12

Un rapport biologique & des recommandations thérapeutiques personnalisés grâce à vos analyses biologiques

Medias sociaux

Infos sur la biologie fonctionnelle

Soyez toujours informé

Souscrivez à notre newsletter

Recevez les derniers articles et les dernières informations de notre site

Infos

Les derniers articles de Maladies et de conseils santé

Vessie hyperactive ?

Print Friendly, PDF & Email

Vessie hyperactive ? . Vous avez envie d’uriner, mais une envie somme toute modérée, maîtrisable ; et d’ailleurs vous rentrez chez vous tranquillement, en vitesse

En savoir plus »

Inscrivez vous à notre newsletter !

Vous appréciez les articles de notre site ?

Vous vous intéressez à la santé naturelle et à la médecine fonctionnelle ?

Laissez nous votre email pour recevoir toutes les semaines des articles, des infos et des conseils