Print Friendly, PDF & Email

.

Calcaire de la coquille d’huître (Ca CO3). « L’action du calcium est double :

  1. d’une part, c’est un élément essentiel des protéines ( = albuminates de Ca ou Mg) : aucune assimilation sans Calcium, grand catalyseur de la nutrition,
  2. d’autre part, c’est un remède hydrogénoïde, donc de diminution de l’ostéogenèse, du catarrhe des muqueuses et de l’atonie des glandes, symptômes qui donnent le tableau complet du lymphatisme » (P. Kollitsch).

.

blank

.

Causalité :             Les peurs maternelles —> inhibition de l’action exploratrice.

.

Problématique :    L’immobilisme : le calcium consolide et rigidifie !

Vide de sang (émotivité/foie), d’énergie (fatigabilité/poumon – CO2), de volonté (ne pas faire/rein) et d’idéal (idées personnelles/cœur), Calcarea carb., qui s’interdit l’expérience (réflexion/rate), va vivre dans un constant sentiment d’insécurité. « L’enfant Calcarea est effrayé par tout ce qu’il voit » (C. Hering).

.

Psyché :                Le respect de la règle et la « stabilité » (hyper-structure ++) !

Personnage discipliné, méthodique, prudent, passif, respectueux de la lettre, grégaire et qui a besoin d’être autorisé (c’est-à-dire protégé par l’autorité, couvert par un supérieur !) : « Je fais ce que je peux ! » … car : « J’ai peur, je n’y arriverai pas ! » et de toutes façons, ça ne va jamais : abandon, renoncement et dénigrements compensatoires.

Les peurs de Calcarea carbonica :

blank

.

.

Soma :                  Un métabolisme ralenti (hypo-fonction –> stagnation/chaleur)

* les retards de croissance des gros bébés intolérants au lait : fontanelles, dents, hyperlordose, genu valgum, pieds plats …

* l’enfant aux muqueuses fragiles : infections ORL au moindre changement de temps, adénopathies molles, verminose, eczéma et sueurs aigres …

* l’adulte frileux et fatigable :

blank

Douleurs = céphalées vasculaires, dysménorrhées, palpitations, cystalgies (chaleur vessie), lumbago, torticolis, mais toujours sur une sensation de froid.

Hypertrophie anarchiques : diabète gras, polypes (du nez, de la vessie, de l’utérus, recto-sigmoïdien), nodules des seins, verrues, lipomes, exostoses …

  • blank

Modalités :    < par le froid et les changements de temps, l’exercice (mental et physique), le lait

.

blank

.

Cybernétique :    Calcarea carbonica sera complémenté par :

  •          Belladonna et les Solanées … en aigu (peurs / épilepsie / spasmes …)
  •          Hepar sulfur  … la phase lymphoïde pré-suppurative
  •          Cantharis … la cystite (stagnation-chaleur sur la vessie)

.

Les autres sels calcaires :

blank

.

  • Calcarea acetica … angoisse de l’avenir

.

blank

.

  • Calcarea muriatica … eczéma et alopécie (réactif « Calcium » des BNS)
  • Calcarea phosphorica … (sel de Schüssler)
  • troubles de la minéralisation

blank

  • Calcarea fluorica (sel de Schüssler) … hyperlaxité des tendons
  • Calcarea caustica
  • Calcarea bromata

blank

.

Calcarea sulfurica … (sel de Schüssler)

Calcarea Sulphurica (Calc-s.) est un remède contre les écoulements infectés (suppuration) avec du pus épais et jaune, ou contre la tendance des plaies et des infections à suppurer de cette manière. L’écoulement peut provenir d’un abcès, d’une sinusite, d’une infection de l’oreille moyenne (otite moyenne), d’une amygdalite, d’une plaie infectée, d’un empyème (pus autour d’un poumon), d’une pneumonie, d’un ulcère ou d’une gonorrhée. Les infections sont décrites comme du « pus avec un évent » plutôt que comme des infections fermées. La personne qui a besoin de Calc-s a tendance à détester les environnements chauds ou les enveloppes et préfère le plein air mais n’aime pas les courants d’air. Ils peuvent avoir envie de fruits et de légumes aigres ou verts non mûrs et se sentir plus mal à cause du lait, de l’effort physique et de l’humidité.

Psyché :

  • Mécontent et irritable.
  • Fort sentiment d’estime de soi.
  • Ruminant et déplorant qu’il ne soit pas apprécié.
  • Jalousie
  • Peur des oiseaux.

Soma :

  • Acné – souvent sévère.
  • Otite moyenne avec écoulement chronique.
  • Mastoïdite (inflammation ou infection de l’os mastoïde derrière l’oreille).
  • Amygdalite purulente.
  • Abcès, surtout lorsque l’abcès s’est rompu ou a été percé.
  • Furoncles ou furoncles (infections des follicules pileux) avec écoulement prolongé de pus jaune.
  • Plaies avec écoulement chronique de pus qui ne guérissent pas.
  • Fistule (un passage anormal entre les organes ou vers la peau) avec écoulement.
  • Plantes des pieds brûlantes et démangeantes.

.

Inscrivez vous à notre newsletter !

Vous appréciez les articles de notre site ?

Vous vous intéressez à la santé naturelle et à la médecine fonctionnelle ?

Laissez nous votre email pour recevoir toutes les semaines des articles, des infos et des conseils