CHU chirurgicaux

Print Friendly, PDF & Email

alt   Les problèmes chirurgicaux

La thérapeutique homéopathique d’urgence (CHU) rend de grand service dans les suites immédiates des traumatismes chirurgicaux :    

.        

—> China comp. : l’hémorragie                                      (P/G)

Arnica montana + China (as) + Phosphorus.  aa 30K

Association de remèdes dont les pathogénésies correspondent à un état hémorragique. Il s’associe très bien à « Arnica comp. » dans les suites d’une intervention. Au contraire, lorsqu’il existe un risque thromboembolique, utilisez la formule « Lachesis comp. ».            

.

—> Camphora comp. :  la syncope                                 (G)

Carbo vegetabilis + Camphora (as)  aa 30 K

Association de deux grands remèdes de la tendance syncopale, du collapsus (le malade est froid, pâle et hypotendu). Attention de ne pas rater un diagnostic de « choc » (hémorragique, cardiogénique ou infectieux).            

.

—> Apis comp. :  le coma urémique                    

Ammonium carb. + Apis mel. (hg) + Opium (ba). aa 30K

En attendant l’hospitalisation, ou si le traitement classique se révèle insuffisant …          

.  

—> Opium comp. :  les suites d’anesthésie générale        (G)

Arnica montana + China (as) + Opium. aa 30K

Association de remèdes destinés à limiter les problèmes « suites d’anesthésie » : constipation, fatigue, troubles de mémoire …, s’associe bien à « Calcarea comp. » et « Sulfur comp. », éventuellement à « Magnesia comp. » (si douleurs persistantes). Il faudra parfois utiliser conjointement un remède spécifique visant à relancer le transit digestif, faisant céder la flatulence post-anesthésique :

Raphanus

  • Flatulence basse et pets = Raphanus (s)
  • Flatulence haute et rots = Carbo vegetabilis
  • Flatulence généralisée et épuisement = China (as)
  • Flatulence du colon transverse uniquement = Momordica balsamina (al)            

.

—> Coca comp. : les suites d’anesthésie locales  

Arnica montana + Chamomilla + Coca     aa 30K

Association de remèdes destinés à limiter les problèmes des « suites d’anesthésies locales » (Xylocaïne), dentaires ou épidurales en particulier. S’associe bien en dentaire au « Phytolacca comp. » et « Sulfur comp. », éventuellement à « Verbascum comp. » (douleurs persistantes) ou/et « China comp. » (si saignements).

 

Partagez:

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur linkedin
LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Tous nos articles :

Bilan PNS12

Un rapport biologique & des recommandations thérapeutiques personnalisés grâce à vos analyses biologiques

Medias sociaux

Infos sur la biologie fonctionnelle

Soyez toujours informé

Souscrivez à notre newsletter

Recevez les derniers articles et les dernières informations de notre site

Infos

Les derniers articles de Maladies et de conseils santé

blank

Merci de votre visite, laissez nous vos coordonnées pour recevoir un fichier inédit sur cette matière.

Inscrivez vous à notre newsletter !

Vous appréciez les articles de notre site ?

Vous vous intéressez à la santé naturelle et à la médecine fonctionnelle ?

Laissez nous votre email pour recevoir toutes les semaines des articles, des infos et des conseils