CHU rhumatismaux

Print Friendly, PDF & Email

blank    La pathologie rhumatismale …

.

Autre grande indication des Complexes homéopathiques d’urgence (CHU) :

.

             1 – choix des remèdes selon l’étiologie : 

Traumatique =      Arnica comp. 30K :  le « contre-coup »        (trousses P/G)

Cette association concerne tous les types de traumatismes, car chaque constituant possède un tropisme particulier sur un élément du système locomoteur :

  • Arnica  (hg) … traumatisme des tissus mous avec ecchymoses, courbatures
  • Hypericum (hg) … lésion des  nerfs, douleurs vives, aggravées par le toucher et les secousses
  • Natrum sulfuricum … œdème lésionnel, douleurs articulaires ou péri-articulaires, aggravées par l’humidité et améliorées par le temps sec
  • Ruta  (si) … lésion des tendons et du périoste (entorse, arrachements ligamentaires …)
  • Symphytum (ca) … lésions osseuses, suites de fractures. 

« Arnica comp. » est à utiliser systématiquement dans la quasi-totalité des indications rhumatologiques (cf. Thèse du dr. Degremont, Marseille 1982 sur l’utilisation de cette formule, utilisée sur les appelés du contingent blessés après un « parcours du combattant », s’est révélé aussi efficace qu’un AINS !). Association de remèdes destinés à contrôler l’élément somatique post traumatique en particulier chirurgical. La prise du complexe pourra être pratiquée systématiquement juste après toute intervention dentaire importante.  

.

Dégénératif =       Thuya comp. :  l’arthrose     30K ou 5CH    (uniquement dans la Grande trousse)

  •  Baryta carbonica … la sclérose vasculaire + fragilité osseuse par déplacement de la masse calcique = l’ostéoporose douloureuse 
  • Ferrum phosphoricum … douleurs erratiques, aggravées la nuit et par les mouvements
  • Thuya  occidentalis (na) … douleurs articulaires chroniques, enraidissement aggravé par l’humidité. 

NB. L’arthrite se développe toujours sur un fond d’arthrose. « Thuya comp. » peut être utilisé au long cours, à raison d’une prise par semaine, alterné avec « Calcarea comp. », « Sulfur comp. » + « Magnesia comp. » ou autre si douleurs.       

 

2 – choix des remèdes selon la localisation de la symptomatologie :   

.

—> Actea comp. :  douleurs de la région cervicale (torticolis, NCB, etc … )       (P/G) 

  • Actea racemosa (s) … torticolis spastique, souvent sur dérangement vertébral, amélioré par la chaleur locale
  • Bryonia alba  (ph) … torticolis simple, patient sec, qui a soifaggravé aux mouvements et amélioré par l’immobilité et la pression locale
  • Lachnantes  (hg) … douleurs et contracture du sterno-cléido-mastoïdien, aggravées en tournant la tête.            
Si dans un contexte traumatique ajouter Arnica comp. et/ou Aurum 30CH (Syndrome post traumatique cervical)

.

Ferrum compositum : nouvelle formule de CHU pour la périarthrite scapulo-humérale 
FERRUM PHOS. + FERRUM MUR. + FERRUM SULF. + SPIRAEA ULMARIA aa 30K
.
—> Stannum comp. :   douleurs de la région lombaire  (dorsalgies, lombalgies chroniques) 
  • Bryonia alba (ph) … douleurs aggravées aux mouvements
  • Phosphorus … faiblesse rachidienne avec troubles sympathiques réflexes, paresthésies
  • Stannum …  névralgies de croissance et décroissance ondulante.

.

—> Kalmia comp. :  pour les irradiations douloureuses  (sciatiques, NCB, etc …)         (G)
  • Magnesia phosph. … douleurs névritiques ou spasmodiques aiguës, violentes, améliorées par la pression locale et la chaleur
  • Kalmia latifolia (al)… névralgies aiguës ou chroniques, centrifuges et améliorées par le repos
  • Phytolacca (ka) … sciatique aggravée par le froid humide.

.

—> Colchicum comp. 30K …    la crise de goutte
  • Colchicum (as) … l’arthralgie typique (avec hypersensibilité aux odeurs)
  • Lihium benzoïcum (al) … l’acide urique
  • Bryonia alba (ph) … l’inflammation douloureuse

Mais toujours se poser la question de la cause …

.

En pratique (protocole d’utilisation très semblable à celui utilisé en infectieux), on associera :

–> en aigu : 1er jour 2 à 3 formules choisies selon l’étiologie (traumatique ou dégérative ?) et la localisation (ex.: « Arnica comp. » + « Actea comp. » + « Kalmia comp. »…).

–> en chronique : 2 à 3 formules par semaine …  sans oublier de chercher et de traiter les causes (mécaniques, vasculaires, immunitaires…) du problème (Ex.: « Calcarea comp. » + « Sulfur comp. » + « Thuya comp. ») …

.

NB.  Douleurs chronique : toujours demander dans ce cas un panoramique dentaire à la recherche d’un granulome / poche / carie … méconnu provoquant une réaction inflammatoire et douloureuse à distance dans le système ostéo-articulaire (cf. principes de la neuralthérapie).

Partagez:

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur linkedin
LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Tous nos articles :

Bilan PNS12

Un rapport biologique & des recommandations thérapeutiques personnalisés grâce à vos analyses biologiques

Medias sociaux

Infos sur la biologie fonctionnelle

Soyez toujours informé

Souscrivez à notre newsletter

Recevez les derniers articles et les dernières informations de notre site

Infos

Les derniers articles de Maladies et de conseils santé

blank

Merci de votre visite, laissez nous vos coordonnées pour recevoir un fichier inédit sur cette matière.

Inscrivez vous à notre newsletter !

Vous appréciez les articles de notre site ?

Vous vous intéressez à la santé naturelle et à la médecine fonctionnelle ?

Laissez nous votre email pour recevoir toutes les semaines des articles, des infos et des conseils