Coloration des dents

Print Friendly, PDF & Email

Coloration des dents

Cas fréquent : l’apparition de tâches noires sur les dents des enfants dès 3 ans … La réponse usuelle est celle de la présence de « bactéries chromogènes« .

blank

Elles peuvent être diagnostiquées comme des liserés d’un millimètre ou lignes inachevées formées par une substance exogène foncée qui suit le feston gingival des parties coronaires (au tiers cervical de la couronne) des dents temporaires et permanentes. Elles peuvent aussi se présenter sous forme de points ou taches sombres. Elles sont causées par des bactéries chromogènes anaérobies ; les espèces responsables prédominantes sont les actinomyces. Ces tâches sont constituées de dépôts ferreux, formés à la suite d’une interaction chimique à la surface de la dent entre le sulfure d’hydrogène (sous l’action des bactéries anaérobies qui sont productrices d’hydrogène) et le fer contenu dans la salive (avec une alimentation saine) ou celui libéré par les hématies (en cas de gingivorragies). Ces tâches noires sont une forme de plaque dentaire trop abondante, mal maîtrisée, caractéristique de sa flore et qui a tendance à se calcifier. Elle contient un sel insoluble de fer avec une teneur élevée en calcium et en phosphore inorganique. Cette coloration est une pathologie bénigne et n’a aucune incidence sur la vitalité de la dent. Ces taches sont inesthétiques, elles peuvent être enlevées par le chirurgien dentiste au cabinet dentaire.

Néanmoins, certains ont pu remarquer chez leurs patients, la prise d’aliments nouveaux, contenant des colorants dont l’absorption coïncidait avec l’apparition de ces colorations !

.

Cas clinique dentaire : 

Il s’agit d’une adolescent de 13 ans suivie depuis 2006 pour des dépôts noirâtres type nicotine sur toutes les dents et principalement les incisives. Il n’y aucun autre symptôme accompagnant, pas de gingivite, pas d’habitude alimentaire extravagante, pas de traitement de fond, pas de pathologie générale, elle est en pleine santé, une hygiène correcte malgré un certain découragement lié à la récidive. 

alt

.

Diagnostic : c‘est familial, du à la bactérie chromogène, fréquente dans les populations d’Afrique du nord (ce qui n’est cependant pas le cas de cette jeune fille): « mélanodermus bactéroïdes » (ou mela bactéroïdes melaninogenicus) qui sécréte de la mélanine. C’est après plusieurs séances de détartrage + aéropolissage que l’on peut en venir à bout et surtout à condition de traiter toute la famille, car c’est contagieux (entre membres d’une même famille) ! 

.

Avis du spécialiste : « il faut faire des polissages à la detartrine régulièrement et attendre que ça passe à l’adolescence ». On a intérêt, pour éviter la récidive, à faire un iso de ce germe : prélèvements puis des dilutions en dose 5, 7, 9 puis 12, 15 et 30 CH, 1 dose par semaine.

L’accumulation de ces bactéries chromogénes correspond précisément aux zones où il n’y a pas brossage régulier (en gros ici les collets et entre les dents : on voit la plaque). On peut lui recommander de brosser à 45° en massant dents et gencives. Voici comment faire à cette page:http://www.dr-michel-blique.chirurgiens-dentistes.fr/dr-michel-blique/Brossage_Adulte.html 

L’astuce, c’est de ne pas faire de nettoyage ou de détartrage tant que le patient ne maitrise pas le geste qui va permettre de maintenir les résultats. Les surfaces dures dentaires vont se reminéraliser et les précurseurs bactériens qui favorisent ces bactéries vont disparaitre.  

Partagez:

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur linkedin
LinkedIn
Tous nos articles :

Bilan PNS12

Un rapport biologique & des recommandations thérapeutiques personnalisés grâce à vos analyses biologiques

Medias sociaux

Infos sur la biologie fonctionnelle

Soyez toujours informé

Souscrivez à notre newsletter

Recevez les derniers articles et les dernières informations de notre site

Infos

Les derniers articles de Maladies et de conseils santé

Vessie hyperactive ?

Print Friendly, PDF & Email

Vessie hyperactive ? . Vous avez envie d’uriner, mais une envie somme toute modérée, maîtrisable ; et d’ailleurs vous rentrez chez vous tranquillement, en vitesse

En savoir plus »

Inscrivez vous à notre newsletter !

Vous appréciez les articles de notre site ?

Vous vous intéressez à la santé naturelle et à la médecine fonctionnelle ?

Laissez nous votre email pour recevoir toutes les semaines des articles, des infos et des conseils