Copaiva

Print Friendly, PDF & Email

alt   

COPAIVA (COPAHIVA) ou COPAIFERA RETICULATA

Synonymes : Copaifera guyanensis, Copaifera lansdorfii, Copaifera officinalis L.  

.

Fabacée (Cesalpinacée), grand arbre des forêts primaires d’Amérique du sud, de 15 à 30 mètres de haut. Petites fleurs blanches et petites gousses que contiennent 2 à 4 graines. Remède indien traditionnel, il a été inscrit à la pharmacopée US depuis 1820.

.

NOM FRANCAIS : Copayer, baume de Copahu (Ang.: Balsam of Copaiba / All.: Kopaiva balsam)

.

PRINCIPES ACTIFS (résine du tronc) : HE (terpènes) 40% et résines 60%

.

INDICATIONS phytothérapiques : antiseptique urinaire (cystite, gonorrhée) et pharyngé, cicatrisant cutané. À fortes doses peut irriter l’estomac et les reins.

.

HOMEOPATHIE diathésique : remède – testé par S. Hahnemann lui-même – du groupe du Mercure (Kollitsch p. 185). Ecoulement mucopurulent des muqueuses urinaires (écoulement purulent verdâtre), génitales (leucorrhée épaisse avec prurit) et rectales (rectite et recto-colite).

.

blank

Pour en savoir plus : http://www.rain-tree.com/copaiba.htm

 

Partagez:

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur linkedin
LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Tous nos articles :

Bilan PNS12

Un rapport biologique & des recommandations thérapeutiques personnalisés grâce à vos analyses biologiques

Medias sociaux

Infos sur la biologie fonctionnelle

Soyez toujours informé

Souscrivez à notre newsletter

Recevez les derniers articles et les dernières informations de notre site

Infos

Les derniers articles de Maladies et de conseils santé

Inscrivez vous à notre newsletter !

Vous appréciez les articles de notre site ?

Vous vous intéressez à la santé naturelle et à la médecine fonctionnelle ?

Laissez nous votre email pour recevoir toutes les semaines des articles, des infos et des conseils