Print Friendly, PDF & Email

Une vague de surmortalité en Europe et aux Etats Unis et ce n’est pas la Covid….

.

Un article de Patrice GIBERTIE (pgibertie.com) – La comparaison de la surmortalité toutes causes et des décès covid met en évidence de surprenants écarts. Entre 40 et 60% de l’excédent de décès chaque semaine ne s’expliqueraient pas par la covid, alors on meurt de quoi dans cet occident survacciné ? La presse n’en parle pas pourtant cette épidémie tue plus que la covid…

Les statistiques officielles cacheraient-elles la moitié des excès covid, les effets secondaires des vaccins seraient-ils l’explication? 

En France les plus de 75 ans sont massivement morts en aout et septembre 2021, autant que l’hiver dernier, mais officiellement ils étaient protégés de la Covid, ils sont morts de quoi ?

Un excès anormal de mortalité plus important que cet hiver ou qu’au printemps 2020. A l’époque, on accusait la Covid mais officiellement elle ne serait pas cause. Mais alors qu’est ce qui a tué  les plus de 15 ans  et pourquoi personne n’en parle ? Pourquoi une surmortalité toute causes confondues dans les semaines qui suivent l’appel de Macron du 12 juillet ? Il n’y a pas de décès Covid à ce moment là..

Aux Etats-Unis la moitié de la surmortalité de l’été et l’automne ne serait pas due à la Covid, mais alors à quoi …?

.

Le site EUROMOMO  mesure la surmortalité dans l’Union Européenne,  le Royaume-Uni, Israël et quelques autres pays du continent . On découvre que depuis le début  de 2021 la Covid représenterait moins de la moitié de la surmortalité enregistrée. La surmortalité serait deux fois plus importante que l’an dernier (sans vaccin), et elle exploserait après le mois de mai 2021, quand l’épidémie avait ralenti et plus encore en septembre et octobre. Cette mortalité par rapport à 2020 ne concernerait pas les plus de 85 ans, mais toutes les autres catégories dans les semaines qui suivent leur… vaccination !

.

Une surmortalité qui concernerait a minima 100 000 européens et que n’expliquerait pas la Covid….

.

.

1/ Cas de l’écosse : Quels sont les causes du décès ?

Les 315 décès supplémentaires enregistrés la semaine dernière représentent une augmentation de 30% par rapport à la moyenne sur cinq ans avant la pandémie pour cette période de l’année.

Ils comprennent;

  • 44 décès par cancer,
  • 40 décès supplémentaires liés à des troubles circulatoires,
  • 27 décès par démence ou Alzheimer,
  • et sept d’affections respiratoires.

Il s’agit de la 20e semaine consécutive avec un excès de décès au-dessus de la moyenne quinquennale, et le plus élevé depuis la semaine se terminant le 10 janvier 2021. En 2020, l’Écosse a enregistré le plus grand nombre de décès excessifs en temps de paix depuis 1891 , lorsque le pays a été touché par une épidémie de grippe russe. L’excès de décès en Écosse au plus haut niveau depuis janvier – BBC News (www-bbc-com.translate.goog)

.

2/ Aux Etats-Unis la surmortalité explose depuis le mois de juin 2021 pour atteindre un niveau inégalé même pour des catégories d’âge très vaccinées.

.

blank

.

Pourtant constatez-le ci-dessous en juillet le nombre de décès covid n’atteignait pas le niveau du printemps. La surmortalité des 25-64 ans de juin à août ne peut pas s’expliquer par la covid, il y a peu de décès Covid.

.

3/ En Israel, chaque mois d’août, on compte 3500 décès, l’an dernier 400 de plus liés à la covid (non vaccinés), cette année 630 de plus pour la covid (dont 222 non vaccinés) et 400 que n’expliquent pas la Covid !

blank

.

blank

.

blank

Ainsi 10% des décès et la moitié de la surmortalité n’auraient pas d’explications…

.

4/ En France la surmortalité apparait nettement par rapport à 2020 (5%), mais c‘est à un moment où la covid est maitrisée, fin août. Pour les 15 à 44 ans des pointes de surmortalité toutes causes de 5% à un moment qui correspond à l’après 12 juillet…

.

blank

.

Toujours en France, la surmortalité des plus de 75 ans était deux fois plus importante en 2020 qu’en 2021 après la vague du printemps. Aujourd’hui 2021 a pratiquement rattrapé 2020 et la covid n’y est pour rien, l’explication se trouve dans les décès des quatre derniers mois … On attend les explications des « experts » !

.

Les grands médias français continuent de nous dire que tout va bien dans le meilleur des mondes avec les vaccins anticovid. Mais pendant ce temps-là, l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a officiellement répertorié 1’074’200 cas d’effets secondaires en lien avec les vaccins anticovid sur sa base de données VigiAccess, rien qu’en Europe.

C’est énorme !

Et l’OMS ne s’arrête pas là. Elle liste le nombre de cas par type d’effets indésirables, et on y trouve de nombreux effets inquiétants :

  • 103’045 problèmes cardiaques
  • 629’344 problèmes musculo-squelettiques
  • 100’893 problèmes psychiatriques
  • 225’157 problèmes respiratoires
  • 105’721 problèmes vasculaires
  • Etc…

Un lanceur d’alerte a comparé le nombre d’événements indésirables des vaccins anticovid (2020-2021) avec ceux de la grippe (2016-2020) et ceux de tous les autres vaccins existants réunis (2006-2020). Pour cela, il s’est basé sur les principales bases de données officielles de surveillance des événements indésirables, dont la VAERS, le NVIPC et le CDC européen.Les résultats sont effrayants :

  • Vaccin contre la grippe : 4 événements indésirables et 0,32 décès par million de doses (chiffres lissés sur 5 ans)
  • Vaccins anticovid : 111 événements indésirables et 17 décès par million de doses (en moins d’une année)
  • Autres : 8 événements indésirables et 1 décès par million de doses (en 15 ans)

.

Si ces données sont exactes, le vaccin anticovid serait lié, en moins d’une année, à 9 fois plus d’événements indésirables et 13 fois plus de décès que tous les autres vaccins réunis ces dernières années ! Comment peut-on encore nous dire que le vaccin est sûr ?

.

blank

Sources :

[1] Éric Verhaeghe, Plus d’un million d’effets secondaires du vaccin en Europe reconnus par l’OMS, Le Courrier des Stratèges, 27 septembre 2021.

[2] https://twitter.com/GabinJean3/status/1443996763778600963

[3] S. V. Subramanian & Akhil Kumar, Increases in COVID-19 are unrelated to levels of vaccination across 68 countries and 2947 counties in the United States, European Journal of Epidemiology, september 2021.

[4] Günther Fink, Fabrizio Tediosi, Stefan Felder, Global Burden of Covid-19 Restrictions: National, Regional and Global Estimates, medRxiv, 28 september 2021.

[5] Patrice Gibertie, En Inde, le seul État où l’épidémie flambe actuellement est celui qui a le plus vacciné, France Soir, 8 septembre 2021.

[6] https://github.com/CSSEGISandData/COVID-19

[7] https://github.com/CSSEGISandData/COVID-19

[8] Patrice Gibertie, En Inde, le seul État où l’épidémie flambe actuellement est celui qui a le plus vacciné, France Soir, 8 septembre 2021.

[9] Användningen av Modernas vaccin mot covid-19 pausas för alla som är födda 1991 och senare, folkhalsomyndigheten, 6 octobre 2021.

[10] Stine Jacobsen, Moderna COVID vaccine for people under 18 years, Reuters, 6 octobre 2021.

[11] Florian Gouthière, Myocardites : la «balance bénéfice-risque» des vaccins est-elle défavorable pour les plus jeunes ?, Libération, 9 septembre 2021.

[12] Jean SARLANGUE, Myocardites et péricardites après vaccination anti-covid : des événements somme toute plutôt rares et sans gravité, Mesvaccins, 19 août 2021.

[13] Myocardites après administration du vaccin anti-Covid de Pfizer : un signal de sécurité désormais confirmé en France, Cardio Online, 6 juillet 2021.

[14] Jérôme Faas, En Suisse, 96 myocardites liées au vaccin anti-Covid, 20 Minutes, 29 août 2021.

Inscrivez vous à notre newsletter !

Vous appréciez les articles de notre site ?

Vous vous intéressez à la santé naturelle et à la médecine fonctionnelle ?

Laissez nous votre email pour recevoir toutes les semaines des articles, des infos et des conseils