Douleurs hépato-vésiculaires

Les douleurs « hépato-vésiculaires »

La douleur abdominale, spontanée ou provoquée, est très fréquemment rencontrée et accompagne toutes les affections viscérales. On peut la classer en :

* Douleur modérée : volontiers chronique, souvent négligée par le patient, mais aussi par le thérapeute, d’autant plus que certaines affections malignes n’entraînent que peu de douleurs, notamment à leur phase de début, ce qui peut entraîner des retards diagnostics.

* Douleur aiguë : l’essentiel est de savoir s’il y a urgence chirurgicale ou non, car il y aura très souvent lésion viscérale patente :

  • distension d’un viscère creux : vésicule biliaire, intestin
  • ou inflammation viscérale : cholécystite, appendicite
  • ou irritation du péritoine par de l’air, du pus, ou du sang (ex. : grossesse extra-utérine)
  • ou encore ischémie d’un territoire mésentérique, suite à une thrombose vasculaire.

Rechercher les antécédents douloureux pour connaître le mode d’évolution de l’affection, ainsi que son éventuelle aggravation au cours du temps.

Dans beaucoup de ces dysfonctions digestives, on découvrira fréquemment une intolérance alimentaire (laitages, gluten … faire les tests spécifiques). Dans ces cas, dès que le régime d’exclusion sera mis en place, les douleurs et spasmes disparaitront comme par miracle !

Le résultat de votre thérapeutique sera rapide et net si vous utilisez le polycrest associé à son draineur digestif et de congestion portale. Le foie de :

Sulfur … avec Nux Vomica et Aesculus ou Aloe : hémorroïdes

  • ou Cynara : diarrhée et vomissements
  • ou Podophyllum : diarrhée (VB), améliorée couché sur le ventre
  • ou Raphanus sativus niger 1D cholescystokinétique doux

Sepia … avec Hydrastis (mg) : digestion lente, inappétence.

  • ou Carduus marianus : nausées, stase biliaire, aggravé allongé sur flanc droit
  • ou Magnesia muriatica : éructations rances, selles sèches.

Natrum muriaticum ou Natrum sulfuricum

  • avec Ignatia amara (na) : maître remède du spasme vésiculaire
  • avec Raphanus (s) : occlusions gazeuses après intervention chirurgicale.
  • ou Thuya occ. : aggravé allongé sur flanc gauche

« Lachesis et Ignatia sont des remèdes souverains dans les cas de dyskinésie biliaire, accompagnés de remèdes hépatiques, ils rééquilibrent rapidement les femmes qui en sont atteintes » (dr. Desjars).

Phosphorus

  • avec Chelidonium : spasme de l’Oddi, douleur typique de l’angle inférieur de l’omoplate droite
  • ou Bryonia : constipation, douleur aiguë lancinante, aggravé par le mouvement, amélioré par la pression prolongée (idem Colocynthis) et plié en deux.
  • ou Iris versicolor : pb. pancréatique, céphalées + selles graisseuses
  • ou Leptandra : alternance diarrhée-constipation, borborygmes, amélioré couché sur l’estomac.
  • ou Taraxacum : cholagogue et cholérétique, engorgement veineux

Lycopodium

  • avec Berberis : colique hépatique + sub-ictère, douleur lobe gauche du foie
  • ou Pariera brava : syndrome hépato-rénal

Pulsatilla … avec Sanicula (si) : constipation de grosses selles douloureuses

Tous ces remèdes peuvent s’aggraver vers :

Mercurius … avec Melissa off. 1D : insuffisance sécrétoire.

  • ou Nitricum acidum : fissures anales
  • ou Carbo vegetabilis : dans l’hypoxie avec congestion veineuse.

 

LES FACTEURS DYSPEPTIQUES :

  • Antimonium crudum … sensation d’estomac trop plein (boulimique) avec langue blanche et épaisse.
  • China (as) … après diarrhée des laxatifs, ballonnements, colique hépatique, rate douloureuse
  • Kalium carbonicum … la pancréatite en phase sub-aiguë (douleur lancinante)

 

LA LITHIASE BILIAIRE : douleur, fièvre et ictère (souvent // colite) = Calcarea carbonica 9 CH ou 200 K, Magnesia sulfurica ou Sepia

Douleur « vésiculaire », formule du dr. Nebel = Berberis + Podophyllum + Leptandra aa 5 CH

NB. : Deux remèdes de douleurs abdominales qui sont améliorés « penché en arrière » : Dioscorea (mg) et Mandragora (ca).

Anthroposophie (lab. Weleda):

En aigu : « Oxalis-Papaver composé » (Belladonna + Chelidonium + Oxalis + Papaver aa D3 injectable)

En chronique : « Chelidonium composé » (lab. Weleda) : Carduus marianus + Chelidonium maj.+ Onopordon + Taraxacum d. leonis + Urtica dioica aa D1 10 gtts 3 fois/jour

Homéopathie complexiste (lab. Rekeweg):

« R 52 » Vomisan … les nausées (Aethusa D6, Apomorphinum D12, Cocculus D12, Colchicum D12, Ipeca D8, Nux vom. D30, Petroleum D12, Veratrum D30).

« R 7 » Hepagalen … La relance des fonctions hépato-vésiculaires (Carduus mar. D2, Chelidonium D2, China D3, Cholestérinum D6, Colocynthis D6, Lycopodium D4, Nux vomica D4).

Organothérapie / Sérothérapie :

  1. La lithiase : Foie + Vésicule biliaire
  2. La dystonie : diencéphale + estomac (homme) ou VB (femme) + sympathique

Oligo-éléments :

  • Mn + Soufre … digestions longues et pénibles
  • Mn-Cobalt + Soufre … troubles hépatiques, aérophagie
  • Mn-Cobalt et Zinc-Ni-Co … gastrite, duodénite ou pancréatite

Partagez:

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur linkedin
LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Tous nos articles :

Questionnaire de santé gratuit

Faites un point sur votre santé grâce à notre questionnaire en ligne de plus de 120 questions. Recevez un rapport personnalisé avec votre tendance de santé.

Medias sociaux

Infos sur la biologie fonctionnelle

Soyez toujours informé

Souscrivez à notre newsletter

Recevez les derniers articles et les dernières informations de notre site

Infos

Les derniers articles de Maladies et de conseils santé

Ongles

Les ongles Les ongles en MTC : c’est d’abord un problème de « sang du foie » (comme le psoriasis !), si l’anomalie est localisée, regardez sur quel

En savoir plus »

Fistule anale

Une fistule est un abouchement anormal d’une cavité dans une autre au cours d’un processus évolutif pathologique. On la distingue des malpositions d’organes, ou des malformations anatomiques. Elle

En savoir plus »

L’herpès

L’herpès Les données cliniques suffisent pour poser le diagnostic d’herpès de primo-infection. La localisation cutanée ou muqueuse est le plus souvent très évocatrice : elle

En savoir plus »
blank
Avez-vous été en contact avec le Covid-19 ? Découvrez notre test sérologique de vos anticorps 100% fiable et précis

Découvrez la médecine fonctionnelle

Souhaitez-vous faire un point sur votre santé ? 

Nous vous offrons une consultation gratuite avec Aline, notre experte naturopathe. Inscrivez vous simplement en cliquant à droite

Inscrivez vous à notre newsletter !

Vous appréciez les articles de notre site ?

Vous vous intéressez à la santé naturelle et à la médecine fonctionnelle ?

Laissez nous votre email pour recevoir toutes les semaines des articles, des infos et des conseils