Galphimia glauca

Print Friendly, PDF & Email

Galphimia glauca

Galphimia glauca (Synonym: Thryallis glauca), est une plante très répandue en Amérique tropicale, fait partie de la petite famille des malpighiacées (auxquelles peu d’études sont jusqu’à présent consacrées). La variété la plus connue de cette famille est sans doute la cerise acérole ou malpighia glabra, originaire de Floride, dont les fruits ont une teneur élevée en vitamine C. La médecine populaire mexicaine désigne le galphimia sous le nom de noche buena, c’est-à-dire «bonne nuit». L’infusion de ses fleurs jaunes est employée pour apaiser les maux cardiaques et les troubles nerveux. Le galphimia entre aussi dans la composition de tisanes contre la diarrhée, la dysenterie et la gastro-entérite.

blank

Les guérisseurs des tribus indiennes vivant dans la forêt tropicale du Brésil et du Mexique utilisent la plante contre les rhinites allergiques et les pollinoses. Au milieu des années soixante, lors d’un périple botanique en Amérique du Sud, Wilmar Schwabe entendit parler des propriétés anti-allergiques de cette plante. Au Brésil, il en fit alors une récolte substantielle qu’il rapporta en Allemagne. Analysée depuis dans le cadre d’essais thérapeutiques des médicaments homéopathiques, la plante fut reconnue comme efficace.

Le galphimia est un arbrisseau robuste à feuilles persistantes de 1 m à 1,8 m de haut. Son tronc est couvert de fibres rougeâtres. Les feuilles minces et coriaces sont d’un vert gris-bleu et arrondies à la base. Les fleurs jaunes, d’environ 2 cm, comportent deux bractées, un calice à 5 sépales et une corolle à 5 pétales entourant 10 étamines, alternativement courtes et longues, et 3 styles. Elles forment de longues panicules terminales qui fleurissent par vagues lorsqu’il fait chaud. La floraison abondante et la croissance rapide du galphimia en font une plante de jardin très appréciée. Les fleurs et feuilles séchées sont mises à macérer dans de l’alcool pour obtenir la teinture mère.

Une pathogénésie homéopathique a été réalisée en 2008 par Teut M, Dahler J, Schnegg C; Wilsede Study Group for Homoeopathic Provings. Celle-ci confirma les effets sédatifs et anti-allergiques de la plante.

Cette plante est proposée en Europe pour le traitement des rhinites allergiques par les laboratoires Vogel, Similisan, Reckeweg, DHU et Boiron.

Partagez:

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur linkedin
LinkedIn
Tous nos articles :

Bilan PNS12

Un rapport biologique & des recommandations thérapeutiques personnalisés grâce à vos analyses biologiques

Medias sociaux

Infos sur la biologie fonctionnelle

Soyez toujours informé

Souscrivez à notre newsletter

Recevez les derniers articles et les dernières informations de notre site

Infos

Les derniers articles de Maladies et de conseils santé

Inscrivez vous à notre newsletter !

Vous appréciez les articles de notre site ?

Vous vous intéressez à la santé naturelle et à la médecine fonctionnelle ?

Laissez nous votre email pour recevoir toutes les semaines des articles, des infos et des conseils