Print Friendly, PDF & Email

Glaucome

.

Le glaucome est une affection oculaire dans laquelle le nerf optique, reliant votre œil à votre cerveau, va progressivement être endommagé. Cela se produit parceque le liquide dans la chambre antérieure de l’oeil ne s’écoule pas correctement. Cela augmente la pression à l’intérieur de l’œil en exerçant une pression sur le nerf optique. Il peut se développer lentement et, au début, le glaucome ne se manifeste par aucun symptôme. Plus tard, cela peut provoquer une vision floue ou faible, des douleurs oculaires intenses, des maux de tête, une sensibilité autour des yeux, qui peut être rouge, en voyant des anneaux autour des lumières. Elle affecte généralement les personnes âgées, mais peut toucher des personnes de tout âge.

.

.

Le terme Glaucome recouvre en fait deux affections :

.

1/ Glaucome à angle ouvert (ou glaucome chronique, souvent héréditaire). La maladie évolue insidieusement sur des années, rétrécissant progressivement le champ visuel et entrainant une destruction des fibres nerveuses du nerf optique jusqu’à conduire à la cécité. Tout le danger de cette maladie relève de son aspect insidieux : il n’y a pas de signe perceptible, pas de douleur, pas de nette baisse de la vision et l’œil est d’apparence normale. Lorsqu’on se rend compte d’une baisse de la vision, il est déjà trop tard.

.

Le glaucome est lié à plusieurs facteurs, dont le plus fréquent est l’élévation de la pression intraoculaire, mais ce n’est pas le seul : il est possible de développer un glaucome sans cette élévation ! Le dépistage et le traitement précoce revêtent donc une importance primordiale. La fréquence du glaucome augmente avec l’âge, mais aussi chez les hypertendus, les diabétiques, les migraineux et les myopes. 

.

Traitement classique moderne : prostaglandine (Xalatan 0,05%) ou/et bêtabloquants. Des collyres sans conservateurs font progressivement leur apparition dans le but d’optimiser la tolérance locale d’un traitement essentiellement prolongé (Monoprost).

.

Traitement homéopathique :

On trouve au répertoire « Synthesis » page 483 : « Glaucome », 63 remèdes dont : Bryonia alba (ph),  (s), Cocculus (avec rhumatismes), Colchicum (as), Colocynthis (mg), Gelsemium (mn), Kalium iodatum (dans la syphilis), Lac caninum, Prunus spinosa (ph), Rhus tox.(hg), Spigelia (cu), Sulfur et dans un contexte de surcharge vasculaire et sclérose : Aurum (pléthorique) ou Plumbum (parétique) …

.

blank

.

Phosphorus meilleur remède homéopathique pour le glaucome avec des lésions du nerf optique. Le principal symptôme guidant l’utilisation de ce remède homéopathique est la fatigue des yeux tout le temps. Les yeux semblent très fatigués même lorsqu’ils ne travaillent pas. Parallèlement à la fatigue des yeux, la vision est floue et le patient sent que chaque objet est sous le couvert de poussière lorsqu’il le regarde. Les halos autour de la lumière sont également un symptôme important. Un autre symptôme clé est la vision légèrement améliorée en ombrant les yeux avec les mains. Ce faisant, les objets qui semblent flous semblent quelque peu clairs.

.

Osmium … la pression intraoculaire est augmentée chez les personnes ayant besoin d’Osmium. Le symptôme important répertorié par le patient est l’affichage de diverses couleurs variables d’un objet lorsqu’il est regardé sous différents angles comme un arc-en-ciel (vision irisée). Le patient peut également présenter une intolérance à la lumière.

.

Physostigma (mn) … glaucome après une blessure de l’oeil. Les symptômes peuvent être une vision faible, un trouble de la vision ou une cécité partielle. Parallèlement à une faible vision, le patient peut souffrir de douleurs oculaires. La douleur est généralement pire après avoir utilisé les yeux. Les patients atteints de glaucome atteint de myopie répondent également bien à ce médicament homéopathique.

.

BELLADONNA … Glaucoma. Throbbing deep in eyes on lying down. Pupils dilated. Eyes feel swollen and protruding, staring, brilliant. Conjunctiva red; dry, burn. Photophobia. Shooting in eyes. Exophthalmus. Ocular illusions; fiery appearance. Diplopia, squinting, spasms of eyelids. Sensation as if eyes were half closed. Eyelids swollen. Fundus congested.
.
CEDRON … Shooting over left eye. Severe pain in eyeball, with radiating pains around eye, shooting into nose. Scalding lachrymation. Supra-orbital neuralgia periodic. Iritis, choroiditis.
.
COMOCLADIA GLAUCOMA … Glaucoma, sense of fullness. Eyeballs feels too large. Motion of eyes aggravates symptoms. Ciliary neuralgia with eyes feeling large and protruded, especially right. Worse near stove. Feels as if pressed outward. Sees only glimmer of light with left eye.
.
GELSEMIUM SEMPERVIRENS … Blurring and discomfort in eye. Dim sighted, pupils dilated and insensible to light. Orbital neuralgia with contraction and twitching of muscles. Bruised pain back of the orbits. Serous inflammations. Deep inflammations with haziness of vitreous. Eyes, red, sore aching, and suffused. Pain in eyes with or without lachrymation.
.
PRUNUS SPINOSA … Glaucoma. Bursting pain in right eyeball shooting like lightning through the brain to occiput. Sudden pain left eye as if it would burst, better by lachrymation. Opacity of vitreous humor. Eyes feel as if bursting.
 
SPIGELIA … Eyes feel too large, pressive pain on turning them. Pupils dilated. Photophobia. Severe pain in and around eyes, extending deep into the socket. Ciliary neuralgia, a true neuritis.

.

Remèdes anthroposophiques :

  • Arnica montana + Resina laricis aa D20 gouttes
  • Lamina quadrigemina + Nerf optique + Retina aa D10 (au stade la dégénérescence périphérique de la rétine) amp. injectables
  • + collyre = Corpus vitreum D8 + Stannum metal. D8 aa (collyre)

.

Micro-élémentsLanthanum (lab. Life Matters)

.

Organo et Sérothérapie : « Oeil » + « Neuro-vasculaire » + Sympathique total » 4CH

Si cela ne suffit pas, il faudra songer au laser ou à la chirurgie, car les lésions de la rétine sont rapidement graves et irréversibles !

.

2Glaucome à angle fermé (= glaucome aigu), urgence car nécessite un traitement immédiat à l’hôpital avec des médicaments pour réduire la pression dans l’œil, souvent suivi d’une chirurgie ou d’un traitement au laser.

.

En attendant, on peut soulager le patient avec : 

Aconit (s), Crotalus hor. (ge), Mezereum (hg) et Rhododendron

Belladonna … médicament homéopathique pour le glaucome aigu. Les yeux sont rouges. Cela s’accompagne d’une douleur intense aux yeux et à la tête. La douleur a un caractère très violent. Des nausées et des vomissements peuvent également survenir.

Cedron (s) … contrairement à Prunus Spinosa, l’action du médicament est centrée sur l’œil gauche d’un patient atteint de glaucome. Cedron est le remède des douleurs oculaires graves et violentes, en particulier l’œil gauche. L’apparition de la douleur peut montrer une certaine périodicité dans sa survenue. Douleur avec une irradiation vers le nez.

Prunus spinosa pour le traitement de la douleur soudaine dans l’œil droit résultant du glaucome. Prunus Spinosa agit principalement contre les douleurs de l’œil droit. La douleur dans les yeux est si aiguë et violente qu’elle entraîne une sensation d’éclatement dans le globe oculaire.

Stramonium (ca) … la dilatation pupillaire (insensibles à la lumière, immobiles).

Inscrivez vous à notre newsletter !

Vous appréciez les articles de notre site ?

Vous vous intéressez à la santé naturelle et à la médecine fonctionnelle ?

Laissez nous votre email pour recevoir toutes les semaines des articles, des infos et des conseils