Print Friendly, PDF & Email

Maladies auto-immunes des glandes endocrines

.

La thyroïdite de Hashimoto : hypothyroïdie de mécanisme autoimmun (MAI)

Maladie féminine (5 femmes pour 1 homme, avec un maximum entre 30 et 50 ans), bouffées hyperthyroïdiennes évoluant vers le myœdème par fibrose et atrophie glandulaire (mais des formes nodulaires s’observent), d’association significative avec la maladie de Biermer (50 fois plus fréquente), toutes deux sur des sujets porteur du HLA DR 3.

Diagnostic biologique par dosage de la TSH + de T4 libre + détection d’AC anti-thyroglobuline (90% des cas).

Le seul traitement classique proposé est la correction de l’hypothyroïdie.

Cette affection pourra bénéficier de remèdes complexes : THYROIDEA Comp. (phase hypo), CALCIUM IODATUM-Injeel et STRUMEEL.

Et d’une plante choisie grâce au bilan BNS, par exemple : Crataegus oxyacantha ou Lycopus euroapeus

Si vous souhaitez réaliser un BNS12 ou 24, cliquez sur ce lien : www.mybiobox.com

En l’absence de BNS, on pourra utiliser un complexe de micronutrition :

IODIUM … est un complément alimentaire qui contribue :

.

Les autres MAI de la thyroïde :

Sont des pathologies développées sur ce site, rubrique « Hôpital » au service « Endocrinologie »

 

Les stérilités de mécanisme auto-immun :

Inscrivez vous à notre newsletter !

Vous appréciez les articles de notre site ?

Vous vous intéressez à la santé naturelle et à la médecine fonctionnelle ?

Laissez nous votre email pour recevoir toutes les semaines des articles, des infos et des conseils