Print Friendly, PDF & Email

La rétinite pigmentaire

.

La rétinite pigmentaire est une dégénérescence lente bilatérale de la rétine et de l’épithélium pigmenté causée par des mutations génétiques variées. Plus de 3 000 mutations de plus de 57 gènes ou loci différents sont actuellement connues comme causales de la rétinite pigmentaire. La prévalence varie entre 1/3 000 et 1/5 000 individus. 

.

.

Les symptômes d’apparition progressive comprennent une cécité nocturne et une perte de la vision. A l’exception des cas légers ou de la rétinite pigmentaire sectorielle, la plupart des cas évoluent vers une cécité légale (acuité visuelle < 1/20 et champ visuel < 5 degrés).

Par ailleurs, une personne atteinte de rétinite pigmentaire peut présenter des troubles liés à la perception des couleurs ainsi qu’une certaine sensibilité aux fortes lumières (photophobie). périphérique.

.

Traitement classiquement proposés :

— Porter des verres correcteurs peut être préconisé pour prévenir et freiner l’évolution de la maladie. Il s’agit notamment de verres correcteurs grossissants permettant de protéger les yeux des rayons UV et de la luminosité.

— S’il n’existe pas de traitement spécifique pour guérir la rétinite pigmentaire, certaines pistes scientifiques semblent prometteuses, ainsi le palmitate de vitamine A et la lutéine-DHA peuvent être administrés comme agents antioxydants protecteurs. 

.

Cas clinique :

Nassim E. est un étudiant en master 2. Les premiers signe de sa rétinite sont apparus à l’adolescence.

Il souffre aussi d’un surpoids lié à une hérédité diabétique (grand-père et cousins)

.

blank

.

Son BNS24 objective une phase 4 de Reckeweg (acidose localisée sur sécheresse tissulaire) et un trouble lipidique (hyper Manganum) d’origine hépatique (hyper Bêta). Quand on regarde les remèdes du groupe du manganèse, on remarque que certains ont des symptômes oculaires : Physiostigma et Jaborandi.

.

Le traitement proposé consistera en :

1/ Lutéine 24 (1 comprimé le matin) et de Vectroméga (3 par jour, matin, midi et soir).

NB. La lutéine est extraite de fleurs de Calendula, apportant 1 mg de zeaxantine

2/ tout en suivant le « régime diabétique » 

3/ une sérothérapie (IMMOV) = VISIMA + KARDIMA + NEURIMA + HEPATIMA, trois gélules en perlingual par semaine, en changeant de boite chaque semaine.

4/ parmi les plantes proposées par le BNS, on remarque CALENDULA (cf. lutéine) et ARCTIUM LAPPA, qui sera donnée en TM 15 gouttes/jour

.

Inscrivez vous à notre newsletter !

Vous appréciez les articles de notre site ?

Vous vous intéressez à la santé naturelle et à la médecine fonctionnelle ?

Laissez nous votre email pour recevoir toutes les semaines des articles, des infos et des conseils