Print Friendly, PDF & Email

   L’adolescent : enfant périmé, faux adulte ?!

.

« Ce n’est pas facile de grandir » (J. Barbancey).

La puberté va réactualiser ce qui n’a pas été réglé au niveau des stades pulsionnels et se dérouler sur plusieurs années, comme une grande crise identitaire, avec des manifestation hystériformes … le jeune fait tout pour attirer l’attention sur lui. La crise « d’originalité juvénile » (ou « âge bête ») se dénoue quand il y a accoutumance au réel.

.

Il y a ambivalence vis à vis des modèles parentaux. L’adolescent questionne l’adulte pour trouver sa place (être en sécurité ?) : besoin de repères (attention aux contradictions et aux failles). Problème vif de notre société = le manque de disponibilité à la décharge affective (comme du lait sur le feu : à surveiller sans cesse, mais laisser libre).

.

« L’inquiétude, l’anxiété et l’angoisse sont les trois degrés d’un même état » (dictionnaire Littré), en fait ce sont les symptômes d’une mauvaise adaptation émotionnelle aux diverses contraintes de la vie et pouvant déboucher sur des troubles psychosomatiques graves.  Quelques remèdes homéopathiques ont ces symptômes au plus haut niveau :

Phosphorus (et les autres tuberculiniques)   2 stades :

  1. hyper excitation sensorielle, musculaire, viscérale, avec angoisse métaphysique, expression tendue, anxieuse, cyclique. Quand le tonus fléchit, utiliser conjointement : Calcarea phos. et Kalium phos. ou même parfois Tuberculinum (le nosode du pôle poumon).
  2. asthénie psychologique et physique, apraxie, réactivité dégringolante, évolution vers Phosphoricum acid.

Natrum muriaticum         Le besoin d’affection se traduit par une opposition permanente : introverti, mutisme ++, le remède a alors besoin de ses régleurs dysneurotoniques :

  • Ambra grisea (na) … émotif,
  • Cyclamen (na) … anorexique,
  • Ignatia amara (na) … décue,
  • Staphysagria (na) … rancune, mauvais souvenirs, veut se venger…
  • ou Chamomilla (na) …capricieux, irrité et irritant, allant jusqu’aux troubles fonctionnels.

.

Demoiselle

ou encore :

  • Lycopodium … refuse la société de consommation, besoin de pureté, de justice… il va s’engager, si c’est la mode ! Il valide son action dans un groupe d’opposition … « va à la soupe » après.
  • Sepia  (mg) … remède typique du scénario sans joie : « se force pour tout ».
  • Silicea … hypersensible et têtu : timide avec des phantasmes de domination !

.

Cas particulier de la « phobie scolaire » :

La phobie scolaire, l’évitement scolaire et le refus scolaire sont des termes qui décrivent un trouble anxieux chez les enfants qui ont une peur irrationnelle et persistante d’aller à l’école. Leur comportement est différent de celui des enfants qui font l’école buissonnière et n’expriment aucune appréhension à l’idée de manquer l’école. Les enfants qui ont évité l’école veulent être en contact étroit avec leurs parents ou tuteurs, contrairement aux élèves absents. Les enfants phobiques de l’école sont souvent peu sûrs d’eux, sensibles et ne savent pas comment gérer leurs émotions. Ils semblent anxieux et peuvent devenir physiquement malades à l’idée d’aller à l’école. Cependant, un enfant phobique de l’école manque souvent plusieurs jours pour de vagues raisons. Les parents doivent s’inquiéter si leur enfant semble irrationnellement anxieux, déprimé, effrayé et/ou dit régulièrement qu’il se sent trop malade pour aller en classe.

Habituellement, la phobie scolaire ne dure que peu de temps, surtout si un parent insiste pour aller à l’école. Cependant, si le problème persiste, une consultation avec le personnel de l’école sera nécessaire pour former une approche unifiée de la maison et de l’école. Si elles sont ignorées, les phobies scolaires chroniques peuvent entraîner une détérioration des performances scolaires, des relations avec les pairs, de la qualité du travail et éventuellement conduire à l’anxiété des adultes et à des attaques de panique. Ou évoluer vers des troubles psychiatriques.

En homéopathie, on pensera d’abord à :

BARYTA CARBONICA

Baryta carbonica est l’un des principaux remèdes contre la phobie scolaire où la peur est due à leur lenteur mentale et à leurs troubles d’apprentissage. Ils craignent d’être ridiculisés par les autres dans la salle de classe. Mauvaise mémoire. Ils souffrent de perte de mémoire, de faiblesse mentale. Les enfants ne peuvent pas se souvenir d’apprendre. L’enfant ne veut pas jouer, mais s’assoit dans le coin sans rien faire. Lent dans tous les développements – lent à marcher, à parler, à lire, à parler ou à mûrir.

BISMUTHUM

Bismuthum est un remède contre la phobie scolaire, où l’enfant tient la main de sa mère, une forte peur de l’école. Ils souffrent de douleurs abdominales aiguës dues à cette phobie. L’envie de boissons froides est caractéristique du bismuthum.

CALCAREA CARBONICA

Calcarea carb convient aux enfants gras, blonds et flasques, attrape froid très facilement. Ils sont oublieux, confus, égarent les mots et s’exprime mal. Peur d’être observé. Des enfants léthargiques et ternes qui ne veulent pas jouer. Ils préfèrent la sécurité aux comportements à haut risque. Ils sont prudents. Ils préfèrent les choses indigestes comme la saleté, la craie, le charbon, le crayon, etc. L’envie d’œufs est caractéristique de Calcarea carb. Transpiration abondante pendant le sommeil, en particulier la tête et la poitrine.

CALCAREA PHOSPHORICA

L’enfant Calcarea phos souffre souvent de maux de tête et d’estomac à l’école, une cause de phobie scolaire. C’est un remède contre les effets néfastes de la tension mentale, tels que les maux de tête chez les écoliers à faible intelligence. Les enfants sont maussades et agités, difficulté à effectuer des opérations intellectuelles Ils sont ternes, obtus ayant une mauvaise mémoire. Enfants faibles d’esprit incapables d’effectuer un travail mental soutenu. Ils souffrent souvent de fractures et de douleurs de croissance dues à une mauvaise alimentation. En outre, ils souffrent souvent de glandes hypertrophiées. Ils ont une envie de bacon, de jambon, de viandes salées ou fumées. 

PULSATILLA NIGRICAINS

L’enfant Pulsatilla est d’apparence délicate avec une peau et des cheveux fins. Ils sont doux, timides, émotifs et larmoyants. Ils ont tendance à pleurer facilement. A soif de sympathie et d’attention. La nature changeante est un autre symptôme majeur de Pulsatilla. Leur système digestif est facilement perturbé par les aliments riches, les graisses, le porc, les pâtisseries, les desserts, les glaces, etc. La soif est un autre symptôme caractéristique de Pulsatilla. Toutes les plaintes sont meilleures en plein air.

TUBERCULINUM

Tuberculinum est indiqué pour les enfants très sensibles, mentalement et physiquement. Enfants débiles mentaux. Grande faiblesse nerveuse. Émaciation rapide du corps. Attrapez très facilement le rhume. Diarrhée chez les enfants qui courent pendant des semaines. Petit appétit. Désir de lait froid. Histoire de la tuberculose.

.

blank

.

Phytothérapie : appuyez-vous surtout sur le choix proposé par le BNS du jeune patient, exemples de plantes sédatives et inductrices du sommeil : Avoine, Tilleul, Houblon, Fleur d’oranger, Passiflore, Valeriane …

.

Organothérapie / Sérothérapie :     Tous les organes peuvent jouer, mais pensez en particulier à :

  • Cerebrum compositum    troubles neurovégétatifs, insomnie
  • Poumon … la tristesse, jusqu’à la mélancolie
  • Myocarde … le surmenage, des suites de maladie infectieuse
  • Rein + Surrénales … l’agressivité ou le manque de volonté, la dépression, les « coups de pompe »

.

Oligo-éléments :

  • Manganèse … anxiété, agitation, irritabilité
  • Manganèse-Cuivre … pessimisme, instabilité, troubles de l’attention
  • Manganèse-Cobalt … angoisses, phobie, impatience
  • Cuivre-Or-Argent … désintérêt général, dépression
  • Zinc-Cuivre + Lithium … cyclothymie

Inscrivez vous à notre newsletter !

Vous appréciez les articles de notre site ?

Vous vous intéressez à la santé naturelle et à la médecine fonctionnelle ?

Laissez nous votre email pour recevoir toutes les semaines des articles, des infos et des conseils