Print Friendly, PDF & Email

L’anthroposophie et les vaccins ?

.

RUDOLF STEINER : LA CHUTE DES ESPRITS DES TENEBRES

Titre Original « Die Spirituellen Hintergründe des äusseren Welt. Der Sturz der Geister der Finsternis ». (Volume n°177 dans l’édition intégrale de l’Oeuvre de Rudolf Steiner). Quatorze Conférences faites à Dornach du 29 Septembre au 28 Octobre 1917. Traduit de l’allemand par Henriette Bideau (2ème édition). EDITIONS TRIADES

.
.

Cinquième Conférence (7 Octobre 19179) :  

.

« En fait, rien ne reste tout à fait vide. Et dès lors que l’âme de l’homme se retire de plus en plus de son corps, celui-ci est de plus en plus exposé au danger d’être habité par autre chose. Si les âmes ne veulent pas faire effort pour s’ouvrir à des impulsions spirituelles qui ne peuvent prendre naissance que dans la connaissance du spirituel, le corps sera habité par des êtres démoniaques. Voilà le sort vers lequel marche l’humanité ; les corps peuvent être entièrement habités par des puissances ahrimaniennes démoniaques. A ce que j’ai dit hier sur l’avenir de l’évolution, pensez-y, il faut ajouter qu’on connaîtra un jour des êtres humains qui, dans la vie courante, s’appelleront par exemple Pierre Dupont, parce que le contexte social l’aura voulu ainsi, mais dont le corps sera vide au point qu’un être ahrimanien puissant pourra l’habiter. Cet homme ne sera lui-même qu’en apparence. L’individualité sera tout à fait dissimulée, et l’image qui s’offrira extérieurement en sera toute différente ! A l’avenir, la vie offrira cette complexité. Et l’on peut bien dire qu’on se trouvera dans des situations où l’ on ne saura pas très bien à qui l’on a affaire.

.

La nostalgie du diable qu’a ressentie Ricarda Huch a vraiment un lien avec ce qui se prépare. Les institutions, les concepts, les idées sociales que conçoivent aujourd’hui les gens sont des abstractions grossières par rapport aux conditions complexes qui vont se créer. Et parce que les humains ne sont pas capables de saisir à l’aide de leurs concepts, de leurs représentations, la réalité qui est là, ils glissent de plus en plus au chaos, comme le révèlent suffisamment les événements de cette guerre. Ce chaos vient précisément du fait que la réalité est autre, qu’elle se fait plus riche que les hommes ne peuvent se l’imaginer, qu’ils ne peuvent le concevoir. Il faudra le voir clairement : on est placé devant un choix : ou bien – parce que l’on ne sait pas remettre de l’ordre dans le monde – continuer à se donner des coups, à tirer les uns sur les autres, – ou bien commencer à élaborer des concepts, des représentations qui soient adaptées à la complexité des situations. Il faut que, dans l’humanité un courant spirituel s’oriente vers l’élaboration de concepts qui soient adaptés aux circonstances. Ceux qui préfèrent rester attachés à un bourdonnement confus d’idées anciennes seront très nombreux – ils sont encore une minorité aujourd’hui; ils élaboreront leurs concepts, leurs représentations et leurs actes à partir de la connaissance extérieure, et déjà du fait que les corps seront habités par une spiritualité ahrimanienne, laquelle vise à former concepts, représentations et actes à partir de l’aspect extérieur des choses. Il ne faut pas se leurrer : on est en présence d’un mouvement bien déterminé.

.

Autrefois, au concile de Constantinople, l’esprit a été éliminé, on a institué un dogme : l’homme n’est fait que d’une âme et d’un corps, parler d’esprit est une hérésie. On aspirera sous une autre forme à éliminer l’âme, la vie de l’âme. Et le temps viendra, dans un avenir peut-être pas très lointain, où lors d’un congrès comme celui qui s’est tenu en 1912, on verra se développer encore tout autre chose, où de toutes autres tendances feront leur apparition, où l’on dira : parler d’esprit et d’âme, c’est pathologique ; seuls sont bien portants ceux qui ne parlent jamais que du corps. On considérera comme un symptôme pathologique le fait qu’un être humain se développe de façon telle qu’il en vienne à pense qu’il existe un esprit ou une âme. Ces gens seront des malades, et l’on trouvera, soyez-en sûr, le remède qui agira sur ce mal. Dans le passé, on a éliminé l’esprit. On éliminera l’âme au moyen d’un médicament. En partant d’une « saine vue des choses », on trouvera un vaccin grâce auquel l’organisme sera traité dès la prime jeunesse autant que possible, si possible dès la naissance même, afin que ce corps n’en vienne pas à penser qu’il existe une âme et un esprit. Les deux courants, les deux conceptions du monde s’opposeront radicalement. L’une réfléchira à la manière d’élaborer des concepts et des représentations qui soient à la mesure de la réalité véritable, de la réalité d’âme et d’esprit. Les autres, les successeurs des actuels matérialistes, chercheront le vaccin qui rendra les corps « sains », c’est à dire constitués de telle façon qu’ils ne parleront plus de ces sottises que sont l’âme et l’esprit, mais, parce qu’ils seront « sains », des forces mécaniques et chimiques qui, à partir de la nébuleuse cosmique, ont constitués les planètes et le Soleil. On obtiendra ce résultat en manipulant les corps. On confiera aux médecins matérialistes le soins de débarrasser l’humanité des âmes. Oui, ceux qui croient qu’on peut prévoir l’avenir à l’aide d’idées qui jouent avec la réalité, sont bien dans l’erreur. Il faut regarder l’avenir en utilisant des concepts pensés, avec sérieux, bien fondés, profonds. La Science Spirituelle n’est pas un jeu, elle n’est pas seulement une théorie. Elle est, en face de l’évolution, un devoir à remplir. (…)

.

Treizième Conférence (27 Octobre 1917) : p.188-189 

.

Voici comment vous pouvez voir clairement quelles étaient les intentions des esprits des ténèbres dans les régions de l’esprit lors du combat qu’ils menèrent contre les partisans de Michaël dans les années 1840, 1850, 1860 et 1870. Depuis l’automne 1879, ils sont ici-bas, parmi les hommes. Mais ils n’ont pas obtenu ce qu’ils visaient : le spiritisme ne sera pas admis par tous les hommes ; et les humains ne deviendront pas intelligents, du point de vue matérialiste, au point de se dépasser eux-mêmes. Les vérités spirituelles prendront pied parmi les hommes. Mais en revanche, les esprits des ténèbres sont parmi nous, ils sont présents. Il nous faut veiller afin de remarquer où ils se trouvent sur notre chemin, afin de concevoir où ils sont présents. Car la chose la plus dangereuse dans un proche avenir, ce sera d’être abandonné à leurs influences sans en avoir conscience. Leur réalité n’est pas modifiée du fait que l’homme les connaît ou ne les connaît pas. Avant tout, il s’agira pour eux de créer la confusion, de faire dévier ce qui se répandra sur la terre en vue de rendre possible l’action juste des esprits de lumière. J’ai déjà mentionné une de ces déviations, une des plus étranges. Je vous ai exposé que certes les corps humains se développeront de façon à ce que certaines réalités spirituelles y trouveront place, mais que la mentalité matérialiste qui se répandra de plus en plus selon les indications des esprits des ténèbres, s’opposera à cette évolution par des moyens matériels. Je vous ai expliqué que les esprits des ténèbres souffleront à leurs hôtes, aux hommes qu’ils habiteront, de découvrir un vaccin qui puisse dès la prime jeunesse, par la voie du corps, extirper la tendance à la spiritualité. On vaccine aujourd’hui contre telle ou telle maladie, à l’avenir, on vaccinera les enfants à l’aide d’un produit que l’on peut très bien composer, et qui empêchera les enfants de développer en eux les « folies » de la vie spirituelle, « folie » dans la perspective matérialiste, bien entendu . La chose a déjà commencé, dans le domaine littéraire du moins, où elle est moins nocive. Des écrits de médecins très savants ont déjà paru qui traitent de la pathologie de différents génies. Conrad Ferdinand Meyer, Victor Scheffel, Nietzsche, Schopenhauer, Goethe, on a essayé de les comprendre tout en faisant état de tel ou tel trait pathologique avéré. Et ce qui est le plus bouleversant dans ce domaine, c’est qu’on a aussi essayé de comprendre le Christ Jésus et les Evangiles en se plaçant au point de vue de la pathologie. Il existe déjà deux livres qui ramènent la naissance du christianisme à l’activité au début de notre ère, d’un être psychiquement et spirituellement anormal qui aurait vécu en Palestine sous le nom de Jésus, et qui aurait somme toute inoculé le christianisme aux humains en agissant par ses anomalies psychiques. Il existe donc deux livres consacrés à la pathologie du Christ. Je le disais tout à l’heure, ce sont là d’innocents débuts littéraires. Mais tout cela vise à trouver pour finir le moyen de vacciner les corps afin que ne s’y développe pas la tendance aux idées spirituelles, et que leur vie durant les hommes ne croient qu’à l’existence de la matière que perçoivent les sens. Tout comme on vaccine contre la phtisie, on vaccinera contre la tendance à la spiritualité. Ceci, à titre d’indication parmi beaucoup de choses qui apparaîtront dans un proche avenir et au-delà dans ce domaine, afin que la confusion se crée dans les forces qui, grâce à la victoire des esprits de la lumière, veulent descendre des mondes spirituels sur la terre. (…) C’est précisément quand apparaît la possibilité d’une vie spirituelle que les esprits des obstacles sont particulièrement à l’oeuvre. (…)

.

Qu’en déduisent certains anthroposophes ?

.
« Ne voulant pas réitérer la douloureuse expérience de l’assassinat de son prophète Jésus-Christ, les forces d’intelligences surnaturelles extraterrestres qui gouvernent et guident l’humanité dans son évolution depuis la nuit des temps, ont trouvé la solution habile de multiplier les incarnations – sous forme de « micro incarnations messianiques » – à travers la planète pour éviter le « ciblage ». Un peu comme était la raison d’être d’internet en cas de conflit armé en multipliant les postes de communication.
.
Ces incarnations peuvent être appelées « Enfants-Lumière« . Elles possèdent des positions planétaires particulières à leur naissance qui, en créant dans leur Cerveau vibratoire, l’ouverture des canaux quantiques par distorsion de l’espace-temps (?!), leur permettent une plus grande réceptivité de ces nouvelles Energies de Conscience. D’autant que chaque septénaire est ponctuée par une maladie infantile qui participe à leur évolution. Ces enfants ne fonctionnement pas sur le principe du carbone, mais de la silice.
.
La vaccination est une catastrophe pour ces enfants du futur, on s’en douterait ! Ainsi matraquées, prisonniers de cette gangue biologique formée par les poisons vaccinaux (comme une bactérie qui s’enkyste ou une capside virale qui enferme l’ADN), ils tombent très souvent dans l’autisme. Leur âme céleste ultra-sensibles est prisonnière de murs formés par les toxiques vaccinaux.
.
C’est donc pour éviter l’évolution spirituelle des peuples et la sortie anticipée du matérialisme (le « Veau d’Or ») programmé dans les nouvelles Consciences de l’ère du Verseau, que les forces de l’argent (pour être politiquement correct), ont mis au point cette machination diabolique qu’est la vaccination massive pour, à la fois, anesthésier les consciences du futur, et surtout éradiquer l’émergence du Cerveau Vibratoire Quantique des Enfants Lumière, support actif de cette Conscience nouvelle. Ces enfants se referment alors et se murent dans l’autisme, souvent gravement : l’enfer pour les parents et un coût énorme pour la société…
.
Mais il était plus « rentable » pour les lobbies mondialistes, d’assumer les différents effets secondaires VISIBLES des enfants vaccinés: autisme, morts subites, encéphalites, dégénérescence neurologique… comme largement expliqué sur ce site, dans la partie « Vaccins » – et d’avoir l’assurance que le processus « invisible » d’évolution (qui mettrait le matérialisme en danger) serait totalement « matraqué »- que de risquer une émergence non contrôlée d’un nouveau Messie non « spirituellement correct ».
.
Par l’introduction forcée de bactéries/virus qui opèrent une inversion du sens de l’Evolution, le matraquage de ce Cerveau Vibratoire ultra-sensible, fait involuer l’Etre en devenir. L’enkystement psycho/neuronal a comme autres conséquences : ignorance, drogue, addiction, abrutissement, standardisation comportementale, perte de la vitalité, perte de la joie, de l’enthousiasme… et entrée dans la « pensée unique »…
.
La vaccination massive imposée par la théorie Pasteurienne (qui était franc-maçon !), au détriment de la théorie du « terrain » de Claude Bernard, semble non seulement être une arnaque scientifique et financière, savamment organisée (au même titre que l’arnaque du « mauvais cholestérol »), mais le « remake » d’une folie monstrueuse biblique, « relookée » par les forces sataniques mondialistes pour éradiquer subrepticement le nouveau Messie qui doit théoriquement se réincarner pour nous ouvrir la Voie des nouvelles énergies de Conscience et nous conduire sereinement dans l’ère du Verseau comme le fit le Christ pour l’ère du Poisson.
.

Ce complot contre la Vie, dépasse l’entendement. Mais ce n’est que reculer pour mieux sauter« … Emmanuel Guizzo.

.

……………………………………………………………………………………………………..

.

Ces conférences anciennes et cet article récent, publié dans les milieux anthroposophiques, peuvent paraitre abscons, mais nous avons choisi de le mettre en avant, car le terme « ALBUMINES » se retrouve sans cesse dans les conférences de R. Steiner. Or, ce terme est trompeur : en effet à l’époque de Steiner, l’absence de connaissances des équilibres protidologiques et la notion de « réseau de Jerne » (1982) n’éclairaient pas ses propos !
.
Quand Steiner parlait d’ALBUMINES, il évoquait ce que nous appelons à présent les équilibres du protidogramme, qui évolue sous polyvaccination vers la HYALINOSE, c’est à dire une tendance à la sclérose des tissus (excès des forces neuro-sensorielles), dont le marqueur au niveau du sang est l’augmentation des Bêta et Gamma globulines … avec une diminution des Albumines !
.
Cette situation biologique s’observe à présent de plus en plus tôt, sous le coup des polyvaccinations (AntiGènes + adjuvants), réduisant la plasticité métabolique, indispensable à ce jeune âge. L’utilisation de la SILICE est d’ailleurs le meilleur antidote des complications qui peuvent alors apparaitre.
.
On pourra nous faire remarquer que les vaccins (de nature matérielle) ne peuvent influencer l’ame (de nature spiritutuelle)! En fait si, preuve nous en est donné par l’augmentation progressive des cas d’AUTISME chez les jeunes enfants polyvaccinés ! 
……………………………………………………………………………………………………..
 

alt   commentaire de la presse !

Nous avons observé (en 2009) une épidémie de rougeole en Suisse (80 cas), dans un milieu d’enfants non vaccinés (les enfants de l’école Steiner à Lausanne). Tout s’est bien passé, mais à cette occasion les médias ont présenté des statistiques alarmantes, confondant le risque rougeoleux en Afrique (où les sujets présentent fréquemment des complications graves) et les cas européens, où les formes bénignes sont la règle. 

blank
Souhaitez vous tout savoir sur les vaccins ?

Découvrez la video explicative du Dr Henry sur l’origine, leurs intérêts mais aussi leurs risques

Inscrivez vous à notre newsletter !

Vous appréciez les articles de notre site ?

Vous vous intéressez à la santé naturelle et à la médecine fonctionnelle ?

Laissez nous votre email pour recevoir toutes les semaines des articles, des infos et des conseils