Print Friendly, PDF & Email

La « cohérence cardiaque »

.

Rendre une grande inspiration lorsque l’on est énervé permet de ralentir la fréquence cardiaque, mais aussi de ramener le cerveau vers un état plus serein. Calmer les battements du cœur permet de réduire le stress. Il est possible d’agir sur son rythme cardiaque de manière indirecte, en travaillant sa respiration. Des exercices ultra simples de cohérence cardiaque agissent sur le stress et la tension artérielle, en contrôlant la fréquence cardiaque.

.

.

Nous respirons généralement entre 8 et 20 fois par minute. En abaissant notre respiration à 6 fois par minute, nous diminuons notre rythme cardiaque et nous obtenons une bonne résonnance de rythme entre notre cœur et nos poumons. Il s’agit d’inspirer pendant 5 secondes, d’expirer pendant 5 secondes, le tout pendant 5 minutes et 3 fois par jour. C’est ce que l’on appelle la méthode 365 : 3 fois par jour, 6 respirations par minute et pendant 5 minutes.

Un stress maitrisé permet de mieux dormir, diminuer le risque cardiovasculaire, réduire le risque de dépression, renforcer le système immunitaire, être moins énervé, mieux se concentrer, adopter une alimentation équilibrée. De nombreuses applis de cohérence cardiaque peuvent vous aider à trouver le bon rythme.

.

blank

.

Le bio-feedback nous revient sous la forme d’une mesure de la variabilité du rythme cardiaque, avec un logiciel spécifique (freezeframer) + palpeur infra-rouge à mettre au bout du doigt. C’est à présent un outil d’évaluation du stress et de développement personnel qui doit permettre d’optimiser la détente (équilibre mental et neuro-végétatif) et les réactions aux contraintes psychologiques (après en avoir identifié le sens).

alt

Définition : « la « cohérence cardiaque » est un état physiologique qui accompagne chaque événement ressenti positivement. La sensation de plénitude autorise les systèmes sympathique et para-sympathique à se synchroniser et à varier de façon harmonieuse ».

.

blank

blank

.

Stratégie : « Quel est votre problème ? »… être à l’écoute +++

—> Passé …

  • Les FAITS obstacles ?
  • Les solutions adoptées ?
  • Les sentiments générés ?
  • Liste des cercles vicieux les plus courants

—> Présent …

  • Cherchez et valider les RESSOURCES.
  • Comment vous sentez-vous ?
  • Le travail sur l’événement qui dérange

—> Futur …

  • Ses besoins fondamentaux (désirs profonds) : les SOLUTIONS.
  • Que voulez-vous voir, entendre et percevoir ?
  • Action (par exemple = gérer la relation « émotion – nourriture » à court et à long terme).

.

CohérenceCardiaque

.

Outil d’action : la thérapie cognitivo-comportementale (TCC), qui sans réellement travailler au niveau des causes (inconscientes), améliore l’adaptation ++

Travail de liaison (créer des liens) : verbaliser pour attribuer du sens aux évènements

  1. l’événement + ce que je ressens à son propos (émotions/sensations)
  2. mes comportements + mes pensées à propos de cette situation (imaginaire)
  3. trouver la phrase de déprogrammation : « il serait préférable de …, je m’autorise à … » (quelle attitude vous devez avoir).  

.

Selon le cas :

  • « Facilitants » = Tub.             Lui laisser le temps de parler de tout et de rien ( ?!)
  • « Promouvants » = Psore      Lui parler de lui
  • « Contrôlants » = Luèse         Aller tout de suite à l’essentiel
  • « Analysants » = Sycose       Rappeler les faits et les objectifs pour le mettre en sécurité

.

Le but poursuivi reste la prise de conscience des modes fonctionnels du sujet par lui-même (puis du pourquoi de ses choix, liés à l’histoire de la construction de sa subjectivité) et d’un travail vers l’autonomisation.

.

blank

.

En pratique :

Les éléments objectifs sont fournis par la méthode, après 2 minutes de cohérence respiratoire au rythme de 5 secondes expiration – 5 secondes inspiration. En cas de difficulté, on fait visualiser :

  1.           une image de bonheur … et on observe ce qui se passe
  2.           un son (une mélodie) …       »       (sujet + auditif)
  3.           une odeur (une situation) … »       (sujet + kinesthésique)

.

La séance dure 20 minutes environ : 

1 – le profil du haut = l’accélération du rythme (sur trois battements) … L’ENERGIE

  • — avec décrochements : cohérence uniquement respiratoire
  • — basse = DEMOTIVATION (+ parasympathique) = repos nécessaire, car désadapté, le système s’épuise et le sujet se paralyse …à corriger éventuellement par la DOPAMINE
  • — haute = MOTIVATION (+ orthosympathique = vigilance)
  • — soudainement plus ample = bouffée émotionnelle positive (quelle émotion déclenchante ?) 

.

2 – l’amplitude du power-spectrum (série de Fourrier) … capacité à MOBILISER l’énergie

  • — basse < à 200 = cohérence purement respiratoire (efforts de maîtrise SNC)
  • — haute > à 300 = physiologique, les pensées et les émotions gèrent les battements du cœur, le patient se détend et surveille, sans puiser dans son énergie
  • — très haute (jusquà 1000) avec gouttière maxillaire ou dents serrées. 

.

3 – la répartition du power-spectrum (serré = bonne cohérence) …IDEES

  • — gauche (respiration trop lente ?) = cognitif POSITIF (envies) : frustrations -> colère …à corriger éventuellement par la SEROTONINE
  • — milieu (0,10) = être AUTHENTIQUE pour être efficace : « pic de sérénité  » ?
  • — droite (respire trop vite ?) = cognitif NEGATIF (interdits) : jugement, anxiété -> peurs
  • — extrême droite = psychotiques

.

Astuces de gestion de la consultation : S’il n’y arrive pas, insistez sur la synchronisation respiratoire avec le thérapeute (5 secondes inspiration – 5 secondes expiration … évacuation des tensions).

Se ressourcer avec des images positives (moments de bonheur), se visualiser avec l’objectif atteint. Sensation de chaleur thoracique, impression que « c’est que du bonheur » (sic). Réfléchir à chaque mot négatif qui est forcément « irréaliste »

Ce qui a changé dans vos attitudes, dans votre environnement ?. Noter les changements et les apprécier. Validation des projets. Qu’avez-vous retenu de la consultation ?

.

CohérenceCard.

 

Les outils du Freeze-framer (en fin de consultation) :

– Le meadow game … si speedé ou incohérent (apprécie tous les changements)

– La mongolfière … pour mettre le cognitif de côté

– Le chaudron et les pièces d’or … pour les enfants

.

blank

.

Bibliographie :

« L’intelligence intuitive du coeur » Doc Childre et Howard Martin (éditions Ariane)

.

blank

blank

Et aussi : 

blank

www.heartmath.com

.

Tout le monde parle de cohérence cardiaque en France. C’est l’exercice de respiration le plus populaire pour gérer le stress.

Pourtant, d’après mon expérience, il est inefficace chez + de 50% des personnes que j’accompagne. Chez certaines personnes, il cause même davantage de stress que de détente. Pourquoi ?

Quelques causes fréquentes que j’observe qui peuvent poser problème :

– Respirer par la bouche
– Avoir une respiration haute
– Se forcer à respirer sur 5 secondes / 5 secondes
– Avoir une mauvaise tolérance au C02
– Difficulté à utiliser son diaphragme
– Rester dans le mental et ne pas « ressentir »

C’est pour cette raison que je m’efforce toujours dans mes programmes de proposer des adaptations individuelles en fonction des ressentis de chacun de mes participant(e)s. L’humain est unique. Il n’y a pas de méthode unique qui marche pour tout le monde.

Et vous, vous pratiquez la cohérence cardiaque ?

 

Inscrivez vous à notre newsletter !

Vous appréciez les articles de notre site ?

Vous vous intéressez à la santé naturelle et à la médecine fonctionnelle ?

Laissez nous votre email pour recevoir toutes les semaines des articles, des infos et des conseils