Print Friendly, PDF & Email

Le Gua Sha

.

Définitions :
Gua Sha 刮痧。 »Gua 刮 » signifie « gratter, frotter » et « Sha 痧 » signifie « sable ». Le Gua Sha consiste à « gratter » le dos du patient à l’aide d’une languette « corne de boeuf » durant quelques minutes. Le Gua Sha appartient aux techniques de détoxication. Son principe est d’aller chercher la « toxine » en profondeur (au niveau de la maladie) pour l’amener vers la surface et y être libérée. Il peut tout à fait être accompagné par les autres techniques de MTC, soit l’acupuncture et la phytothérapie. Considéré à l’époque comme technique populaire (cf.les ventouses chez nos aïeux), il a ensuite fait partie intégrante des techniques de soin de la médecine chinoise. Aujourd’hui, la lame de Gua sha est en laiton car son métal est reconnu pour certains effets thérapeutiques.
.
Le Sha
Lors du processus de soin, de petits points rouges tels que des « grains de sable » apparaissent à la surface de la peau. Ils sont l’expression de l’état de stagnation de froid, d’humidité, de toxines, de Qi ou de stase de sang. Le « résultat » d’une séance de Gua Sha peut être très impressionnant, car la couleur du dos peut devenir rouge-violacée. Cependant, cette technique est presque indolore. Le patient ressent tout de suite une agréable chaleur dans son dos et une libération instantanée de ses tensions musculaires. Je précise également que les marques rouges provoquées sont totalement inoffensives et qu’elles disparaissent d’elles-mêmes après quelques jours.
.
Les fonctions du Gua Sha sont:
– de libérer la surface du froid-vent-humidité contracté dans un passé très proche. Il se révèle très efficace au lendemain d’un « coup de froid » pour soulager les 1ers symptômes de frissons au niveau du dos, de courbatures dues au froid.
– de diagnostiquer quel organe souffre de stase de sang ou de stagnation de froid-humidité.
– de libérer les muscles soit hyper-tendus depuis un certains temps, soit qui sont contractés par l’attaque de Vent-froid (par exemple lors de torticoli ou lumbago aigu)
– de libérer les toxines des organes, de les libérer de la maladies (vue et expliquée bien entendu sous l’angle de la médecine chinoise)
– de disperser le Qi et le sang stagnant et de les faire circuler librement dans les méridiens.
– de tonifier un organe en vide, en faiblesse.
.
Applications cliniques et exemples :
Le gua sha est très efficace pour les maladies externes, internes, aiguës ou chroniques. Bref, grâce à sa stimulation sur le système immunitaire, sur la fonction des organes, sur la régulation du Qi et du sang, il peut autant soigner qu’être utilisé régulièrement en prévention.
Exemples de maladies externes: torticolis, cervicalgies, lombalgies, douleurs dans les articulations, arthrose, tendinites, post-blessures, tensions musculaires, etc
Exemples de maladies internes: migraines, céphalées, diabète, hyperthyroïdie, asthme, hypertension, hypotension, tumeurs, prostatite, problèmes gynécologiques, etc.
Exemples de maladies aigues: « coup de froid » (lumbago, torticoli), rhume, insolation, toux, tendinites, jambes lourdes, blessures bénignes comme une foulure, mal de tête, mal de nuque, prévention (à raison d’une séance chaque mois sur le long terme) etc, etc …
L’application du Gua Sha pour les maladies aiguës sont très intéressantes à apprendre pour la personne qui n’est pas thérapeute en MTC, mais qui veut l’appliquer à sa famille pour les soulager très efficacement et en peu de temps.
J’espère que ces explications ont éclairés votre lanterne….

.

.

blank

.blank

.

On peut aussi parler d’acupressure

.

blank

.

blank

Inscrivez vous à notre newsletter !

Vous appréciez les articles de notre site ?

Vous vous intéressez à la santé naturelle et à la médecine fonctionnelle ?

Laissez nous votre email pour recevoir toutes les semaines des articles, des infos et des conseils