Le NAC (N-acétylcystéine)

Print Friendly, PDF & Email

Le N-acétylcystéine (NAC)

.

 C’est un dérivé synthétique de la cystéine, un acide aminé « non essentiel » présent dans plusieurs aliments comme l’ail, l’oignon, le brocoli, le poisson ou encore la viande. Il est nécessaire à plusieurs fonctions métaboliques, dont la production d’hormones, la synthèse des acides gras, ainsi que la synthèse du glutathion. Le glutathion est considéré comme l’un des antioxydants les plus importants de votre corps et essentiel pour réguler l’inflammation et protéger les cellules contre les dommages oxydatifs.

.

Cette étude publiée dans BioMed Research International a démontré que la prise de NAC offre plusieurs avantages pour la santé, notamment l’augmentation des niveaux de glutathion du corps. La recherche montre que les personnes souffrant de dépression sont plus susceptibles d’avoir des niveaux plus élevés de cytokines inflammatoires, les médiateurs de l’inflammation, comme la protéine C-réactive, l’interleukine-6 ​​et le facteur de nécrose tumorale alpha. La prise de NAC peut aider à réduire l’inflammation et à soulager les symptômes dépressifs.

.

De plus, la NAC peut améliorer la dérégulation des neurotransmetteurs chez les personnes atteintes de troubles psychiatriques. La dérégulation des neurotransmetteurs comme la dopamine et le glutamate peut être associée à des troubles de l’humeur et à la schizophrénie, entre autres conditions. Selon les chercheurs, 2 à 2,4 grammes par jour de NAC sont déjà suffisants pour traiter les troubles psychiatriques comme la dépression.

.

Une revue de cinq études publiée dans le Journal of Clinical Psychiatry a conclu que le traitement par NAC réduisait considérablement les symptômes dépressifs et améliorait le fonctionnement des personnes souffrant de dépression par rapport aux traitements placebo. De plus, les suppléments de NAC étaient sûrs et bien tolérés.

.

Proche :

.

La S-adénosylméthionine (SAMe)

.

La S- adénosylméthionine (SAMe), une molécule qui se forme naturellement dans le corps humain et qui joue un rôle important dans le fonctionnement du cerveau, a montré des effets antidépresseurs et peut élargir les options disponibles pour le traitement de la dépression. Cette revue systématique examine les preuves concernant l’efficacité de la SAMe en monothérapie ou en association avec des antidépresseurs. Elle a révélé que lorsqu’elle est utilisée seule ou avec des médicaments antidépresseurs, elle améliorait les symptômes dépressifs chez les personnes atteintes de dépression. Les doses quotidiennes variaient de 200 à 3 200 mg, tandis que la durée du traitement allait de 2 à 12 semaines.

.

Certes, cette revue présente plusieurs limites en raison du nombre limité d’études qui ont été publiées et analysées, mais elle permet aux cliniciens un résumé des résultats existants et peut inciter les chercheurs à mener des essais plus importants.

Partagez:

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur linkedin
LinkedIn
Tous nos articles :

Bilan PNS12

Un rapport biologique & des recommandations thérapeutiques personnalisés grâce à vos analyses biologiques

Medias sociaux

Infos sur la biologie fonctionnelle

Soyez toujours informé

Souscrivez à notre newsletter

Recevez les derniers articles et les dernières informations de notre site

Infos

Les derniers articles de Maladies et de conseils santé

Inscrivez vous à notre newsletter !

Vous appréciez les articles de notre site ?

Vous vous intéressez à la santé naturelle et à la médecine fonctionnelle ?

Laissez nous votre email pour recevoir toutes les semaines des articles, des infos et des conseils