Print Friendly, PDF & Email

Les médicaments du système sympathique

.

Notre système nerveux autonome va s’occuper des fonctions des organes et des viscères (tube digestif, respiration, rythme veille-sommeil). Ce système est double:

  1. un S.N. orthosympathique, qui accélère, Il met en tension, c’est un système d’alerte. Il sert à l’augmentation du rendement corporel dans les situations d’urgence et de stress. Il est orienté vers le travail et vers l’action, consomme et détruit, c’est un « dépensier ».
  2. et un S.N. parasympathique qui freine, favorise la digestion, la détente (cool !). Il sert les activités métaboliques, la régénération des tissus et la synthèse des réserves corporelles. Il est orienté vers la nutrition et la réparation, amasse et construit, c’est un « économe ».

Travaillant l’un et l’autre de façon complémentaire, « main dans la main », ils sont comme des frères dont les actions apparemment s’opposent mais en fait se complètent pour concourir à l’entretien et la conservation de la vie.

.

Leurs effecteurs sont :

  • Acétylcholinergiques (nicotiniques ou muscariniques) : excitateurs … exemple : Pilocarpine (glaucome)
  • ou Adrénergiques (Alpha et Bêta) : inhibiteurs … exemple : Ventoline (asthme)

.

.

blank

.

En construction …

Inscrivez vous à notre newsletter !

Vous appréciez les articles de notre site ?

Vous vous intéressez à la santé naturelle et à la médecine fonctionnelle ?

Laissez nous votre email pour recevoir toutes les semaines des articles, des infos et des conseils