Les télomères

Print Friendly, PDF & Email

La révolution des télomères

.

En 2009, le prix Nobel de médecine a été attribué aux chercheurs Elisabeth Blackburn et Carol Greider qui ont découvert le rôle des télomères dans le vieillissement cellulaire.

.

Vous savez que chaque être vivant porte en lui un code génétique unique que l’on appelle l’ADN. Cet ADN est notre héritage : il comprend des informations génétiques héritées de nos parents, et de leurs parents avant eux, etc., etc. Par exemple, pourquoi vous avez les yeux bleus ou marrons, les cheveux blonds ou bruns.

Mais notre ADN porte aussi en lui… notre avenirNotre avenir possible, du moins : certaines « combinaisons » nous protègent naturellement de certaines maladies, et d’autres combinaisons augmentent notre risque d’en développer d’autres.

.

C’est ce qui a par exemple amené Angelina Jolie à subir une double mastectomie préventive, car elle était porteuse d’un gène qui la prédisposait à une forme agressive de cancer du sein.

.

Eh bien, les télomères sont une partie fascinante de cet avenir possible : ils contribuent à déterminer notre longévité et établissent en partie notre capacité à « vieillir correctement ».

.

Ils se présentent sous la forme de petits capuchons au bout de nos chromosomes, dont ils maintiennent l’intégrité. Ces télomères empêchent notre patrimoine génétique de « dégénérer ». Mais… ces télomères eux-mêmes s’usent, et plus exactement raccourcissent. Plus ils sont longs, plus vous avez de chance de vieillir en bonne santé.

A l’inverse, des télomères plus courts sont associés à une espérance de vie réduite, et plus généralement à un risque accru de développer pathologies et dégénérescences.

.

Méthode :

Il existe à présent des méthodes qui permettent d’apprécier la longueur de vos télomères …

La technique TAT (brevetée par Life Length), utilise un microscope confocal de pointe et des algorithmes mathématiques pour capturer et calculer la longueur individuelle des télomères dans les noyaux des cellules vivantes. Il s’agit de la seule technologie capable de fournir la longueur médiane des télomères, leur âge biologique ainsi que l’histogramme complet de la distribution de la longueur des télomères.

.

Une simple prise de sang, ne nécessitant pas d’être à jeun, suffit à réaliser l’analyse de la longueur des télomères. Pour toute information complémentaire, vous pouvez nous contacter à : sales@labo.lu ou ics@labo.lu.

.

Intérêt :

En génétique, tout n’est pas écrit à l’avance cependant. Nous avons, par nos habitudes de vie, notamment par notre alimentation, une influence sur la façon dont notre patrimoine génétique s’exprime (ou ne s’exprime pas). C’est ce que l’on appelle l’épigénétique.

.

L’étude de chercheurs espagnols apporte une nouvelle information glaçante de ce point de vue : ils viennent de découvrir que la consommation de produits ultra-transformés réduit la taille des télomères. Ce qui est particulièrement impressionnant avec cette étude, c’est son ampleur : les chercheurs ont en effet pris pour sujets d’étude les représentants les plus âgés de la cohorte du projet « SUN » (pour Seguimiento University of Navarra). Cette cohorte, constituée à partir de 1999 et comptant 17’500 participants, a servi de base à de nombreuses recherches pour étudier les facteurs favorisant l’apparition des « maladies de civilisation » comme le diabète, les maladies cardiovasculaires, etc.

.

Parmi tous les membres de cette cohorte, les chercheurs ont choisi 886 sujets âgés de 57 à 91 ans. Ils ont découvert que la régularité de la consommation de produits ultra-transformés était étroitement liée à la longueur des télomères. Les participants qui consommaient le plus ces produits avaient des télomères, tenez-vous bien, deux fois plus courts que ceux qui en consommaient le moins

.

Autrement dit : oui, notre alimentation va jusqu’à influencer notre « programmation cellulaire » en termes de longévité ! En consommant ces produits ultra-transformés, nous ne développons pas seulement plus de risques de développer des maladies, nous réduisons génétiquement nos chances de vieillir en bonne santé !

.

Article inspiéé de mr. Rodolphe Bacquet – La lettre alternatif bien-être.

Partagez:

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur linkedin
LinkedIn
Tous nos articles :

Bilan PNS12

Un rapport biologique & des recommandations thérapeutiques personnalisés grâce à vos analyses biologiques

Medias sociaux

Infos sur la biologie fonctionnelle

Soyez toujours informé

Souscrivez à notre newsletter

Recevez les derniers articles et les dernières informations de notre site

Infos

Les derniers articles de Maladies et de conseils santé

Inscrivez vous à notre newsletter !

Vous appréciez les articles de notre site ?

Vous vous intéressez à la santé naturelle et à la médecine fonctionnelle ?

Laissez nous votre email pour recevoir toutes les semaines des articles, des infos et des conseils