L’insomnie

L’insomnie

Dormir est un facteur essentiel pour conserver ou retrouver la santé et l’équilibre et comme toute chose en ce monde, le sommeil obéit à des rythmes… qu’il convient de connaître et de respecter si l’on veut bien dormir ! Mais ce n’est pas grâce au repos que le sommeil vous régénère. Dormir est une activité intense et sans trêve, puisque le cerveau travaille tout autant durant le sommeil qu’à l’état de veille. Par exemple, la consommation d’oxygène y est tout aussi importante. Que s’y passe-t-il ?

Le cerveau organise toutes les informations stockées, et reprogramme les schémas comportementaux. Et, tandis que les couches superficielles de la conscience tournent dans un autre espace temps, d’autres, plus profondes, plus importantes, puissantes et efficaces, mettent en œuvre un processus de régénération de l’être tout entier. Qui plus est, en nous apportant des informations sur notre inconscient, le rêve nous révèle progressivement à nous-même… En outre, le sommeil semble être un atelier de réparation où :
  1. l’organisme fixe les minéraux,
  2. s’élabore une hormone stimulant le processus de remplacement des cellules usées,
  3. et où d’autres hormones apparaissent pour réguler les ressources énergétiques tout en augmentant la résistance à la fatigue.
Le sommeil n’est donc ni inactivité, ni inconscience, mais simplement un des aspects de l’activité constante de la conscience.
En MTC : Shen (l’esprit) ne peut se calmer (insomnie) car :
– le méridien de l’Estomac passe par le coeur … insomnie d’indigestion (les remontées acides réveillent, ex. Antimonium crudum)
– le Foie en excès (Yang) perturbe le coeur … insomnie d’endormissement (ex.: Nux vomica)
– l’eau du Rein (sécheresse des tissus) ne calme pas Shen (coeur) … insomnie de 4h du matin (ex. Lycopodium) ou totale (Luesinum)

La longueur du sommeil et sa qualité dépendent de nombreux facteurs aussi bien physiologiques que psychologiques, ainsi l’insomnie est l’un des premiers symptômes des maladies mentales. On considère comme pathologique la somnolence diurne, l’hypersomnie et toutes les perturbations de l’activité onirique (en particulier les cauchemars). 

Une hygiène de vie et des conseils simples favorisent un bon sommeil, ou permettent de le retrouver.

  • Ne pas prendre de boissons stimulantes après 16 heures (café, thé, sodas à base de caféine).
  • Eviter l’alcool le soir : il désorganise le sommeil et provoque des réveils nocturnes.
  • Manger léger au dîner, des sucres lents et peu de matières grasses, par exemple.
  • Garder sa chambre à une bonne température (entre 18 et 20 °C).
  • Choisir un lit pas trop mou, adapté à la taille et au poids du dormeur et de son conjoint.
  • Pratiquer une activité sportive dans la journée, ce qui facilitera l’endormissement. Attention, il est préférable d’éviter de pratiquer un sport après 20 heures, car cela risque de rendre plus difficile l’endormissement.
  • Se préparer au sommeil par des activités calmes, telles que la lecture et l’écoute de musique ou par des petits rituels du soir (prière ?).
  • Se coucher tous les soirs à peu près à la même heure.
  • Ne pas lutter contre les signes tels que les bâillements et les paupières lourdes, que l’organisme nous envoie lorsqu’il est temps d’aller au lit.
  • Enfin, certaines personnes répartissent leur sommeil au cours de la journée. Si elle est possible et qu’elle ne dépasse pas une vingtaine de minutes, une sieste peut être une bonne solution pour compenser des troubles du sommeil nocturne. Attention cependant à ce qu’elle n’en soit pas la cause !

 

Chaque année, les ventes de somnifères et d’anxiolytiques battent de nouveaux records. Passé 65 ans, une personne sur trois consomme des somnifères de manière régulière… Et la tendance n’est pas près de s’inverser ! Le problème, c’est que les milliards de somnifères avalés ne guérissent personne. Les somnifères et les anxiolytiques vous assomment. C’est comme si, avant de vous coucher, vous vous frappiez la tête avec une massue. À chaque fois que vous prenez des somnifères, vous vous donnez un coup de massue… et la conséquence, évidemment, c’est que votre cerveau s’abîme.

Où ? — insomnie liée au lieu :

  • Arnica montana (hg) … le lit paraît trop dur (courbature).
  • Coca (ba) … en altitude (les premiers soirs aux sports d’hiver ?)
  • Platina … en voyage (rupture d’habitude = du mal à se laisser aller !).
  • Theridion (na) … tout bruit le rend fou.

Les somnambules (la forme la plus curieuse des agitations nocturnes) :

Le somnambulisme est une activité motrice plus ou moins complexe (de quelques mouvements stéréotypés à une déambulation) inconsciente, sans souvenirs au réveil. L’accès peut durer une dizaine de minutes, plutôt en début de nuit. Il est fréquent chez le garçon entre 5 et 12 ans. Il n’y a aucun danger à réveiller l’enfant. Il disparaît spontanément à la puberté.

La somniloquie correspond au fait de parler pendant le sommeil, de quelques mots au vrai discours. Souvent brève, il n’y a pas lieu de s’inquiéter.

  • Phosphorus + + … « l’exaltation » continue la nuit : enthousiaste, instable et fatigable
  • Kalium bromatum … agitation des adolescents, terreurs nocturnes, parle en dormant..
  • Silicea … rougit et sue des mains. Sur un trop de fatigue ou une verminose ?
  • Zincum … agité la journée aussi !

Quand ?

* Insomnie initiale (ne trouve pas le sommeil) :

  • Ambra grisea (na) … insomnie au coucher, alors qu’elle tombait de sommeil.
  • Coffea (s) … hyperidéation euphorique : absence d’endormissement ou court sommeil puis réveil précoce avec spasmes.
  • Lachesis … toutes ses pathologies se déclenchent la nuit, mal jusqu’à tard le matin.
  • Pulsatilla … ne peut s’endormir, ni se lever (aime les grasses matinées ++).

* Intercalaire, multiple :

  • Arsenicum album … « l’anxieux » (< vers 1 heure du matin), tant de choses à noter, à préparer –> la peur de mourir !
  • Kalium carbonicum … crise d’asthme ou d’aérophagie (qui le réveille vers 2 h).
  • Sulfur … « sommeil de chat », plantes des pieds brûlantes
  • Thuya occ. … assoupi le jour et réveillé par des douleurs (3/4 h), idées fixes ++.

* Insomnie terminale (réveil précoce), souvent premier symptôme d’une dépression :

  • Natrum sulfuricum … la diarrhée le réveille (vers 5 heures – cf. le méridien GI)
  • Nux vomica (s) … s’endort après le souper pour se réveiller par malaise digestif (3 à 5 h).

Insomnia

* Insomnie totale = les remèdes luétiques (vide d’eau du rein qui ne contrôle pas SHEN) :

  • Argentum nitricum … « Tartarin de la nuit »… lui si craintif le jour !
  • Aurum … hypertendu et rhumatisant, il peut se suicider au petit matin.
  • Luesinum … craint la nuit (cauchemars ++).
  • Lycopodium … préoccupé, apnées du sommeil, gaz, aggravé couché sur le coté droit

Se lèvent pour manger : China (as), Lycopodium, Petroleum, Phosphorus, Psorinum

 

Pourquoi ?

  • Ambra grisea (na) … cafardeuse, hyperidéation involontaire (sur Iodum ?)
  • Arsenicum album … hypochondriaque, appelle à l’aide mais ne veut pas montrer son anxiété ! insomnie pour vouloir trop « coordonner, régler, ranger ».
  • Belladonna (ca) … cauchemars + bouffées congestives. Fièvre, trop fatigué pour dormir.
  • Chamomilla (na) ou Hepar sulfur (ca) … après une colère
  • Gelsemium (mn) … appréhension du lendemain, après une peur ou une mauvaise nouvelle
  • Ignatia amara (na) … par soucis affectifs, après une contrariété (inquiet et pusillanime).
  • Kalium carb. … réveil avec crainte vers 3-4 heures, rabâches avec honte ses incapacités, quelques troubles cardiaques ou respiratoires.
  • Staphysagria (na) … après une dispute, colère rentrée et culpabilité
  • Zincum … syndrome des jambes sans repos (mais aussi Causticum et Lachesis).

APNEES du sommeil : normalisez le poids et suspendez les médicaments hypnotiques et l’alcool

Pensez d’abord à : Ammonium carb., Carbo veg., Grindelia (ph), Lycopodium (al), Opium (ba) …

CardiAc

REVES, très importante rubrique du répertoire de Kent, citons pour mémoire :

  1. Rêves prémonitoires : Kalium bromatum, Phosphorus
  2. Rêve de mort : Arnica (hg), Lachesis (soubresauts).…
  3. Rêve d’eau : Natrum muriaticum
  4. Rêve de serpents : Argentum nitricum, Bovista (mg), Lac caninum (na), Lachesis, Ranunculus scel
  5. Rêve de chute : Calcarea carb., Thuya occ., Digitalis (as) … rêve qui réveille …
  6. Rêves fatigants : Arnica montana
  7. Rêve de feu : Calcarea phos., Natrum mur., Phosphorus
  8. Rêve de voleurs : Silicea, Natrum muriaticum … « il y a une autre personne dans le lit ! » …
  9. Rêve de déménagements : Rhus toxicodendron … douleur rhumatismale améliorée par le mouvement
  10. Rêve de querelles : Antimonium crudum (as) …

blank   Les remèdes des cauchemars

Homeopathie complexiste :

Dr. Reckeweg® R 14 Quieta … utilisé en cas d’insomnie et d’agitation nerveuse.

(Avena sativa D1, Coffea D4, Eschscholzia californica D2, Humulus lupulus D2, Ignatia D6, Passiflora incarnata D2, Valeriana TM, Zincum valerianicum D6)

Laboratoire Heel : Neuroxan (Avena sat. / Coffea / Passiflora / Zincum valeriana).

Anthroposophie (formule du laboratoire Weleda) : Avena sat. 12,5% + Coffea tosta D60 15% + Humulus lupulus 0,4% + Passiflora 2,5% + Valeriana radix 10% aa 15 à 25 gouttes au coucher.

Phytothérapie :

FleursSommeil

  • Usure nerveuse : Avena sativa TM
  • Excitation (endormissement) : Passiflora incarnata ou Valeriana officinalis (ménopause) 1 DH
  • Excitation sexuelle ou ménopause : Humulus lupulus 1 DH
  • Insomnie rebelle : Escholtzia californica 1 DH

Micro-nutrition : Melatonine (surtout active sur le jet-lag)

 

Partagez:

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur linkedin
LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Tous nos articles :

Bilan BNS12

Le Bilan biologique au service des médecines naturelles

Bilan BNS24

Le Bilan au service des médecines naturelles et des personnes en recherche de solutions homéopathiques

Bilan PNS12

Un rapport biologique & des recommandations thérapeutiques personnalisés grâce à vos analyses biologiques

Bilan Neurotransmetteurs

Une analyse des catabolites urinaires pour déterminer votre niveau de stress. A l'origine de nombreux problèmes de santé, il est indispensable de faire un point sur ses neurotransmetteurs pour s'assurer un équilibre émotionnel et un stress contrôlé.

Questionnaire de santé gratuit

Faites un point sur votre santé grâce à notre questionnaire en ligne de plus de 120 questions. Recevez un rapport personnalisé avec votre tendance de santé.

Questionnaire d'analyse de votre niveau de stress

Faites un point sur votre niveau et style de stress grâce à notre questionnaire en ligne et son rapport personnalisé. Grâce à nos différentes questions, nous pouvons vous aider à déterminer votre niveau de stress et son origine. A l'origine de nombreux problèmes de santé, il est indispensable de comprendre qu'elle peut être l'origine de votre stress.

Medias sociaux

Infos sur la biologie fonctionnelle

Soyez toujours informé

Souscrivez à notre newsletter

Recevez les derniers articles et les dernières informations de notre site

Infos

Les derniers articles de Maladies et de conseils santé

Blennorragie

Blennorragie La gonorrhée, ou blennorragie, est une infection sexuellement transmissible (IST/MST) causée par une bactérie appelée « Neisseria gonorrhoeae », autrement connue sous le nom

En savoir plus »

La dysphagie

La dysphagie Manger, boire, autrement dit déglutir, est une fonction vitale au même titre que respirer. Il nous est tous arrivé, un jour, d’avaler de

En savoir plus »

Maladie de Verneuil

Maladie de Verneuil Parmi les hidrosadénites, la maladie de Verneuil se caractérise par des lésions nodulaires, inflammatoires et douloureuses des grands plis (aisselles, aines) évoluant

En savoir plus »

Inscrivez vous à notre newsletter !

Vous appréciez les articles de notre site ?

Vous vous intéressez à la santé naturelle et à la médecine fonctionnelle ?

Laissez nous votre email pour recevoir toutes les semaines des articles, des infos et des conseils