Maladie d’Alzheimer

Print Friendly, PDF & Email

La maladie d’Alzheimer (le terme de « démence sénile » est abandonné)

 

Affection à début insidieux qui se diagnostique au stade de la démence, lorsque les troubles cognitifs et du comportement affectif (syndrome dépressif) sont suffisamment sévères pour retentir sur les activités de la vie quotidienne, entraînant une diminution de l’autonomie du patient. Elle représente 75% des démences dégénératives.

En Europe, c’est presque 1% de la population qui est atteint (4% des + de 65 ans et 30% à 80 ans). Cette prévalence double tous les 10 ans en raison de la longévité accrue. C’est une véritable maladie neuro-dégénérative, probablement de mécanisme auto-immun, dans un contexte d’activation de la microglie, avec libération de cytokines (TNF, IL-bêta et activation du Complément).

alt

L’atteinte cognitive légère (50 % des sujets de plus de 55 ans) regroupe des entités variables, d’étiologies diverses : artériosclérose, HTA, diabète, après un accident vasculaire cérébral …. Le test « Mini Mental State » peut être proposé, si « l’épreuve des 5 mots » est effondrée (le patient rappelle librement peu de mots).

blank

Les examens complémentaires consistent en :

  • Un scanner, pour éliminer des accidents vasculaires multiples ou une petite atrophie localisée (dégénérescence focale),
  • Un bilan biologique pour éliminer une maladie du sang, une hypothyroïdie, une carence en folates ou en vit. B 12.

Un dérivé du GABA (Nootropyl®), l’OLIFE (extrait de la feuille d’olivier), ainsi que les feuilles de Ginkgo biloba (Tanakan®) apportent une amélioration cognitive significative. On ne prescrit presque plus, à l’heure où je vous écris, quatre médicaments anticholinesthérasiques centraux aux malades d’Alzheimer :

  • L’Ebixa
  • L’Aricept
  • L’Exelon
  • Et le Reminyl
Car la Haute Autorité de Santé (HAS) a publié en octobre 2016 un rapport sur ces quatre médicaments disant que l’intérêt de ces médicaments est « insuffisant pour être pris en charge par la solidarité nationale ». En clair, la HAS conseillait de dérembourser ces traitements tant ils sont inefficaces (et potentiellement nocifs) !

En essai de phase 3, le « vaccin anti-Alzheimer » est efficace chez la souris ! Avec une année de recul (360 patients randomisés), l’autopsie d’un patient suggère que ce vaccin (anti-Amyloide-Bêta, 5 injections : 0, 1, 3, 6 et 9 mois) est puissant (réduction des plaques amyloïdes du cerveau), mais néfaste (déclenchement d’une méningo-encéphalite chez 10% des patients) !

On peut utiliser des remèdes complexes (lab. Heel) : CEREBRUM Comp. + THALAMUS Comp. + SEROTONIN-Injeel et BARIJODEEL + SELENIUM-Homaccord …

Et de la sérothérapie : Nerveux central + Neuro-endocrine et Neuro-vasculaire

— Les journaux pourraient publier les résultats de l’impressionnante méta-analyse parue en 2009 dans la revue Psychological Medicine. En analysant les données de 16 études menées auprès de 163 797 personnes, elle montre que la pratique régulière d’activité physique réduit les risques de démence de 28 % et d’Alzheimer de 45 %.
— Aucun média n’a annoncé qu’une autre méta-analyse, effectuée sur 44 004 participants, a constaté qu’une consommation plus élevée de végétaux permettait de prévenir le déclin cognitif et la démence[6].
— Personne n’a écrit d’article sur les résultats d’une équipe de l’université de Tasmanie, qui a trouvé que 92 % des personnes âgées qui s’étaient inscrites à des cours (philosophie, art, histoire…) avaient amélioré leurs capacités cognitives après 3 ans.

— Et que dire de l’étude Cache County, qui a notamment démontré qu’une supplémentation en vitamines C et E peut abaisser de 64 % l’incidence de la maladie d’Alzheimer

— Mais le plus décevant, c’est le silence total des journaux français sur le protocole du Dr Bredesen. En 2014, ce professeur de neurobiologie a testé un nouveau protocole en 36 points basé sur les dernières avancées scientifiques (nutrition, exercice, gestion du stress, compléments alimentaires…). Et sur les dix volontaires touchés par la maladie d’Alzheimer, huit ont récupéré toutes leurs facultés cognitives

Les remèdes homéopathiques des troubles du moral sont de bons adjuvants, selon le cas :

  • Mémoire … Baryta carbonica, Conium (au), Kalium phosphoricum, Lac caninum (na), Selenium (s) ..
  • Volonté … Anacardium (am), Bufo (cu), Nux moschata (ba), Picricum acidum
  • Confusion mentale … Ambra grisea (na), Phosphorus, Hyosciamus (ca), Opium (ba) ou Helleborus (ba)
  • Hallucinations … Agaricus (pb), Cannabis (zn), Stramonium (ba) …
Anthroposophie (lab. Weleda) : Aurum D20 + Betula cortex D2 + Plumbum mellitum D20 aa (formule de sclérose vasculaire cérébrale).

blank   Et surtout une bienveillance de tous les instants

Diagnostic différentiel :

blank

1/ Par l’étude des troubles de la marche (10% des sujets de 75 ans) : instabilité, steppage, trouble de la sensibilité ou des réflexes (regardez marcher le patient, faites un test de station unipodale), sont des signes neurologiques objectifs avant-coureurs des « synucléopathies neuro-dégénératives » (démences non-Alzheimer), qui apparaissent généralement dans les trois années qui suivent …

blank

2/ La « démence à corps de Lewy disséminés« , qui donne un tableau clinique fluctuant, sorte d’intermédiaire entre la maladie d’Alzheimer et de Parkinson (!), où peuvent être associés des signes extrapyramidaux (Parkinson-like), des troubles cognitifs, des troubles psychiatriques (épisodes confusionnels, hallucinations) et une sensibilité anormale aux neuroleptiques !

3/ Les syndromes confusionnels se caractérisent par une obnubilation de la conscience (propos décousus, gestes maladroits, désorientation temporo-spatiale), entravant l’activité psychique : le patient est alors dans l’incapacité de demander une aide adéquate. Pourtant, il n’est pas complètement inconscient de son trouble et se plaint de « ne plus avoir tous ses esprits ». Il peut s’agir :

  • d’une urgence médicale encéphalopathie respiratoire, ex.: Ammonium carb.,
  • d’une cardiopathie à bas débit, ex.: Naja (ge),
  • d’un diabète décompensé, ex.: Nux moschata (ba),
  • d’une déshydratation, ex.: Onosmodium,
  • d’une intoxication médicamenteuse (psychotropes, corticoïdes, antimitotiques, hypotenseurs … ex.: Nux vomica ou Opium),
  • d’un accident cérébral aiguë, ex.: Bothrops (ge),
  • ou d’un état post-critique d’une crise d’épilepsie, ex.: Coraria myrtifolia.
Recherches en cours : les phases précoces de la maladie semblent d’avantage dues à un dysfonctionnement au niveau des synapses (récepteur au glutamate) qu’à la mort des neurones, phénomène caractérisant la phase tardive de la maladie (peptides bêta-amyloïdes).
.
blank
.

http://www.francealzheimer.org

Association qui œuvre pour soutenir les familles des malades, informer l’opinion et les pouvoirs publics, contribuer à la recherche et former les bénévoles et les professionnels de santé : « Un malade, c’est toute une famille qui a besoin d’aide. »

 

 

Partagez:

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur linkedin
LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Tous nos articles :

Bilan BNS12

Le Bilan biologique au service des médecines naturelles

Bilan BNS24

Le Bilan au service des médecines naturelles et des personnes en recherche de solutions homéopathiques

Bilan PNS12

Un rapport biologique & des recommandations thérapeutiques personnalisés grâce à vos analyses biologiques

Bilan Neurotransmetteurs

Une analyse des catabolites urinaires pour déterminer votre niveau de stress. A l'origine de nombreux problèmes de santé, il est indispensable de faire un point sur ses neurotransmetteurs pour s'assurer un équilibre émotionnel et un stress contrôlé.

Questionnaire de santé gratuit

Faites un point sur votre santé grâce à notre questionnaire en ligne de plus de 120 questions. Recevez un rapport personnalisé avec votre tendance de santé.

Questionnaire d'analyse de votre niveau de stress

Faites un point sur votre niveau et style de stress grâce à notre questionnaire en ligne et son rapport personnalisé. Grâce à nos différentes questions, nous pouvons vous aider à déterminer votre niveau de stress et son origine. A l'origine de nombreux problèmes de santé, il est indispensable de comprendre qu'elle peut être l'origine de votre stress.

Medias sociaux

Infos sur la biologie fonctionnelle

Soyez toujours informé

Souscrivez à notre newsletter

Recevez les derniers articles et les dernières informations de notre site

Infos

Les derniers articles de Maladies et de conseils santé

Maladie de Verneuil

Print Friendly, PDF & Email

Maladie de Verneuil Parmi les hidrosadénites, la maladie de Verneuil se caractérise par des lésions nodulaires, inflammatoires et douloureuses des grands plis (aisselles, aines) évoluant

En savoir plus »

Inscrivez vous à notre newsletter !

Vous appréciez les articles de notre site ?

Vous vous intéressez à la santé naturelle et à la médecine fonctionnelle ?

Laissez nous votre email pour recevoir toutes les semaines des articles, des infos et des conseils