Maladie de Parkinson

   La maladie de Parkinson

C’est une affection fréquente (1% des sujets à 50 ans, 10% à 60 ans et s’accroît avec l’âge !). Il s’agit d’une dégénérescence des neurones dopaminergiques de la voie nigro-striée. La part du tremblement de repos asymétrique, de la rigidité et de l’akinésie est variable dans le temps et selon les patients. Après une vingtaine d’années d’évolution, les troubles cognitifs apparaissent. Des échelles d’évaluation de la maladie (UPDRS : Unified Parkinson’s Disease Rating Scale) servent à évaluer l’évolution et les bienfaits du traitement.

Dans 10% des cas, c’est une affection héréditaire à début précoce. Cependant, l’hypothèse infectieuse existe, car après la grippe espagnole de 1917, il y eu près de 300 000 cas de maladies de Parkinson répertoriés !blank

Symptômes physiques gênants des parkinsoniens :

  1. Constipation (70%)
  2. Ecriture (65%)
  3. Douleurs (46%)
  4. Marche (41%)
  5. Tremblements (34%)
  6. Chutes (26%)
  7. Salivation/déglutition (25%)

Le traitement classique est initialisé avec la L. DOPA (Modopar®, Sinemet®) à doses progressives, sans dépasser 150 mg/prise avec 3, voir 4 ou 5 prises/jour (celle-ci est par ailleurs susceptible d’induire des troubles digestifs, des troubles du comportement et même des accès délirants !).

Très rapidement, les médecins ont constaté que leurs patients traités avec cette substance pouvaient se mettre à faire absolument n’importe quoi : voler (kleptomanie), vider leur frigo en pleine nuit (boulimie compulsive), mentir, gaspiller leur argent (notamment au casino et en voitures inutiles, mais pas que), adopter les comportements sociaux les plus aberrants (notamment exhibitionnisme et propositions indécentes au premier venu) !

Le traitement dopaminergique (dérivés de l’ergot de seigle : Dostinex®, Mirapex®, Parlodel®, Requip®), est utilisé lorsque l’effet de la L-Dopa s’épuise. Ils sont aussi pourvoyeurs d’effets secondaires (hypo TA orthostatique, toux chronique, troubles cognitifs, hallucinations, parfois jusqu’à l’internement !)… à éviter chez les patients de plus de 65 ans. Il en est de même des anticholinergiques (qui induisent sécheresse de la bouche, constipation et prostatisme) utilisés en cas de troubles shinctériens et d’hypersalivation.

Ordonnance-type de patient parkinsonnien :

blank

La rééducation physiothérapique est par ailleurs fondamentale pour préserver longtemps l’autonomie. La rééducation sportive aérobie aide à la préservation des fonctions : www.parkinson-in-motion.org

  • La place de la neurochirurgie de stimulation (électrodes implantées) est limitée.
  • Le traitement des formes débutantes avec des anti-oxydants (papaye fermentée, coenzyme Q10) est en évaluation.
  • Le feuille d’Olivier (OLIFE) contient des anti-oxydants et un précurseur de la Dopamine (www.evergreenlife.it)
  • La Mélatonine, hormone aux effets anti-oxydants, produite par le cerveau, protège expérimentalement les rats d’un parkinson induit par un toxique spécifique.

Le polycrest dont les symptômes s’accordent le mieux avec la maladie de Parkinson est PLUMBUM, encore faut-il l’utiliser avant un stade lésionnel avéré.

Plumbum metalicumAgitation et paraisie. Impossible de soulever ou de soulever quoi que ce soit. L’extension est difficile. Perte du réflexe rotulien. Douleur au gros orteil droit la nuit. Mains et pieds froids. 

Les médecins anthroposophes le prescrive d’une façon astucieuse :

  1. Plumbum melitum D12 (le plomb trituré dans du miel – élément chaleur de la ruche), puis D30 (laboratoire Weleda)
  2. ou : Thuya argento-culta D3, 10 gouttes par jour, alternés.

Mais l’on peut aussi s’intéresser aux remèdes tremblants de la matière médicale : Causticum (am), Manganum …

Agaricus muscarius (pb) …  Tremblements, démangeaisons et secousses, raideur musculaire; démangeaisons de la peau sur les parties affectées et sensibilité extrême de la colonne vertébrale. Ne supporte pas le toucher. Les secousses et les tremblements sont de fortes indications, ils cessent pendant le sommeil. Paralysie des membres inférieurs avec des conditions spasmodiques des bras. Engourdissement des jambes en les traversant. Douleur paralytique dans le bras gauche suivie de palpitations. Rigidité partout avec douleur sur les hanches.

Ambra grisea (na) … Tremblements et engourdissement, les membres s’endorment au moindre mouvement, froideur et raideur des membres. Les ongles des doigts deviennent cassants et se ratatinent. Crampes dans les mains et les doigts. Pire, saisir quoi que ce soit. Crampes dans les jambes. Hypersensibilité nerveuse extrême. Effroi des gens et désir d’être seul. La musique fait pleurer. 

Argentum nitricumMémoire altérée; facilement excité et en colère; flatulences et diarrhée verdâtre. Coordination, perte de contrôle et déséquilibre avec tremblements et débilité générale. Paralysie avec symptômes mentaux et abdominaux. Rigidité des veaux. Marche et se tient instable. Engourdissement du corps. Surtout les bras.

Cocculus (am) … La tête tremble en mangeant et lorsqu’elle est élevée. En marchant tendance à tomber d’un côté. Fissuration du genou lors du déplacement. Boiterie aggravée par la flexion. Tremblements et douleurs dans les membres. Paralysie unilatérale pire après le sommeil. Membres tendus et douloureux en flexion.

Conium (au) … Membres lourds, fatigués et paralysés. Mains tremblantes et instables. Vertiges. inférieurs. Transpiration des mains. Pire en se couchant, en se retournant ou en se levant au lit, par le froid, par l’effort. Mieux par l’obscurité, les membres pendants, le mouvement, la pression.

Gelsemium (mn) … Centre son action sur le système nerveux, provoquant divers degrés de paralysie motrice… Vertiges, somnolence, matité et tremblements sont la marque de ce remède. Le tremblement est le plus élevé dans ce remède, la faiblesse et la paralysie, en particulier des muscles de la tête. Paralysie de divers groupes de muscles comme les yeux, la gorge, la poitrine, les sphincters et les extrémités. Esprit paresseux et système musculaire détendu. Démarche stupéfiante. Perte de puissance de contrôle musculaire. Crampes dans les muscles de l’avant-bras. Tremblements excessifs et faiblesse de tous les membres. Pire par l’humidité, l’excitation, les mauvaises nouvelles. Mieux en se penchant en avant, en urinant abondamment, en continuant de bouger et en plein air.

Lathyrus (pb) … Tremblements des membres supérieurs avec faiblesse paralytique des membres inférieurs. Se sent comme si les membres étaient durs et contractés; les membres sont lourds. Se sent comme si le sol est irrégulier et est obligé de garder les yeux au sol pour guider ses pieds. Affecte les colonnes latérales et antérieures du cordon. Ne produit pas de douleur. Les réflexes ont toujours augmenté. Sclérose latérale et paralysie infantile. Bouts de doigt engourdis. Démarche tremblante et chancelante. Rigidité excessive des jambes avec démarche spastique. Les genoux se heurtent en marchant. Ne peut pas étendre ou croiser les jambes lors de l’implantation. Chevilles rigides et boiteuses.

MercuriusFaiblesse des membres, tremblements des extrémités, en particulier des mains. Agitans paralytiques. Douleur lacérante dans les articulations. Sueur froide et moite sur les membres. Transpiration grasse, tremblements partout dans le corps. Faiblesse avec tremblement du moindre effort. Tous les symptômes sont aggravés la nuit, chaleur du lit, temps humide, froid, pluvieux et pendant la transpiration. Les plaintes augmentent pendant la transpiration et le repos. Tous les symptômes sont toujours associés à la lassitude, à la prostration et au tremblement. Répondre lentement aux questions. Mémoire affaiblie et perte de volonté. La peau est toujours humide et transpire librement. Démangeaisons de la chaleur du lit

Physostigma (mn) … Tremblements et spasmes musculaires marqués, aggravés par le mouvement ou l’application d’eau froide. Palpitations et battements de cœur ressentis dans tout le corps. Déprime l’activité motrice et réflexe du cordon et provoque une perte de sensibilité à la douleur, une faiblesse musculaire et une paralysie. Paralysie et tremblements, chorée. Irritation méningée avec rigidité musculaire. Douleur dans l’espace poplité droit. Brûlure et picotements dans la colonne vertébrale. Les mains et les pieds sont engourdis par des secousses soudaines des membres avant de s’endormir. Douleur crampes dans les membres.

Zincum metallicumTremblements violents (secousses) de tout le corps, surtout après les émotions. Secousses chez les enfants. Chorea. Paralysie des mains et des pieds. Tremblement de mains en écrivant. Boiterie, faiblesse, tremblements et contractions de divers muscles. Les pieds en mouvement continu ne peuvent pas rester immobiles. Pire toucher, entre 17h et 19h, après le dîner, meilleure alimentation, sorties.

NB. Certaines formes se compliquent d’un aspect vasculaire objectivé par leurs BNS, pathologie qu’il conviendra de corriger afin de ralentir l’évolution de la maladie. NB. Si vous souhaitez réaliser un BNS12 ou 24, cliquez sur ce lien : www.mybiobox.com

On peut aussi utiliser des remèdes complexes (lab. Heel) : CEREBRUM Comp. + THALAMUS Comp. et BARIJODEEL … NB. voir au chapitre « Gériatrie – thérapeutique »

Sérocytols : Sérum equi « Nerveux central » + « Diencéphale » + « Neurovasculaire » alternés

 

Une correction physiologique de la déplétion en neurotransmetteurs associée à celle de la Dopamine, peut également avoir de bons effets :

blank

NB. Remède ayurvedique, les noix de mascate, ou Mucuna Pruriens, sont aussi efficaces contre Alzheimer que la levodopa, et n’ont pas les effets indésirables.

 

 

Partagez:

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur linkedin
LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Tous nos articles :

Questionnaire de santé gratuit

Faites un point sur votre santé grâce à notre questionnaire en ligne de plus de 120 questions. Recevez un rapport personnalisé avec votre tendance de santé.

Medias sociaux

Infos sur la biologie fonctionnelle

Soyez toujours informé

Souscrivez à notre newsletter

Recevez les derniers articles et les dernières informations de notre site

Infos

Les derniers articles de Maladies et de conseils santé

Parasitoses

Les parasitoses Le « gradient parasitaire » était une donnée méconnue des études médicales en Europe. Or, lors de mes deux années aux Antilles, j’ai

En savoir plus »

Les Parathyroïdes

Les Parathyroïdes   Quatre petites glandes endocrines sont noyées dans le parenchyme thyroïdien. Elles contrôlent la calcémie et la phosphatémie (donc la minéralisation osseuse) par

En savoir plus »
blank
Avez-vous été en contact avec le Covid-19 ? Découvrez notre test sérologique de vos anticorps 100% fiable et précis

Découvrez la médecine fonctionnelle

Souhaitez-vous faire un point sur votre santé ? 

Nous vous offrons une consultation gratuite avec Aline, notre experte naturopathe. Inscrivez vous simplement en cliquant à droite

Inscrivez vous à notre newsletter !

Vous appréciez les articles de notre site ?

Vous vous intéressez à la santé naturelle et à la médecine fonctionnelle ?

Laissez nous votre email pour recevoir toutes les semaines des articles, des infos et des conseils