Miviludes ?

Print Friendly, PDF & Email

Bonne nouvelle : la Mission française de lutte contre les sectes (Miviludes) a encore été condamnée par les tribunaux français !

Condamnée, une fois de plus, pour sa propagande contre la santé naturelle ! En 2017, la Justice l’avait déjà condamnée pour avoir dit du mal de la fasciathérapie – une thérapie naturelle très sérieuse pratiquée par des kinésithérapeutes.

Cette fois, la Miviludes s’en est prise à la « médecine anthroposophique »… et mal lui en a pris ! Car cette médecine naturelle n’a rien de clandestine. Pratiquée par des docteurs en médecine, elle est parfaitement intégrée aux systèmes de santé de l’Allemagne, de l’Autriche ou de la Suisse.

Mais voilà, cette médecine a la particularité d’être holistique. Elle prend en compte toutes les dimensions de l’être humain : biologique, bien sûr, mais aussi psychologique et même spirituelle.

Pour la Miviludes, cela suffit à la rendre suspecte… et à la classer dans sa liste officielle des thérapies « à risque de dérive sectaire ». Exactement comme l’a fait l’Allemagne nazie le 9 juin 1941, lorsqu’elle a interdit des pratiques « spirituelles » comme… l’anthroposophie et même l’agriculture en biodynamie !

Mais heureusement, la Justice française a condamné la Miviludes dans un jugement rendu le 20 avril dernier 2018 ! [1].

La Miviludes en est un cas d’école… tout simplement ahurissant : « Tout ce qui est naturel peut cacher des dérives sectaires ». [2]

.

Initialement, la Miviludes a été créée pour une mission d’intérêt public. L’objectif était de lutter contre l’embrigadement d’enfants dans des sectes dangereuses.

.

Pour l’actuel président de la Miviludes, Serges Blisko, le véritable ennemi, ce sont les « groupes qui s’attaquent à la médecine rationnelle, par des campagnes anti-vaccinations par exemple » [3]. Voici le gros titre du journal Le Monde, le jour où la Miviludes a rendu son rapport : « La santé et le bien-être, des domaines particulièrement sujets au risque de dérives sectaires » [4].

.

Alors bien sûr, les charlatans et les gens sans scrupule, cela existe, dans la médecine naturelle comme ailleurs…mais cela n’en fait pas des dérives sectaires pour autant !

.

Pour moi, il est clair que Big Pharma a réussi à « infiltrer » la Miviludes. Lors d’une audition devant le Sénat, le président d’une association de défense des libertés M. Thierry Bécourt a expliqué : « Lorsque nous affirmons que M. Fenech (à l’époque président de la Miviludes, NDRL) a des implications relativement claires dans des laboratoires pharmaceutiques ou des sociétés d’OGM, comme le Mouvement pour une organisation mondiale de l’agriculture (Momagri), c’est que nous en avons les preuves ! On peut donc s’interroger sur la collusion entre la chasse aux sectes et les laboratoires pharmaceutiques ! »
.
Vous comprenez mieux, maintenant, pourquoi la Miviludes poursuit avec acharnement les « salons zen » et autres « profs de yoga » ?
.
D’après un article de Guillaume Chopin
Association Santé Naturelle
.
Sources :

Partagez:

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur linkedin
LinkedIn
Tous nos articles :

Bilan PNS12

Un rapport biologique & des recommandations thérapeutiques personnalisés grâce à vos analyses biologiques

Medias sociaux

Infos sur la biologie fonctionnelle

Soyez toujours informé

Souscrivez à notre newsletter

Recevez les derniers articles et les dernières informations de notre site

Infos

Les derniers articles de Maladies et de conseils santé

Inscrivez vous à notre newsletter !

Vous appréciez les articles de notre site ?

Vous vous intéressez à la santé naturelle et à la médecine fonctionnelle ?

Laissez nous votre email pour recevoir toutes les semaines des articles, des infos et des conseils