Print Friendly, PDF & Email

Myocardites

.

L’inflammation du myocarde entraîne une destruction des cellules musculaires cardiaques.

Il existe de nombreuses étiologies (causes) à la myocardite :

  • La principale est l’infection par un virus qui attaque les cellules cardiaques. Les principaux virus sont les entérovirus, les adénovirus, le CMV, les parvovirus, l’herpès, l’EBV.
  • Les infections par des bactéries (maladie de Lyme, Bartonellose, brucellose, Corynebacterium diphtheriae, gonocoque, Haemophilus influenzae),
  • Des maladies auto immunes, parfois après vaccination
  • Des réactions d’hypersensibilité à certains médicaments, lors d’intoxication par des produit toxiques comme le plomb, l’arsenic, l’alcool, certaines chimiothérapies, après une radiothérapie ou une électrocution.

Les principaux symptômes de la myocardite sont :

  • Une douleur thoracique : « elle peut faire penser à une brûlure, à une pression ou encore à une sensation de compression au niveau de la poitrine« . Elle se situe plutôt derrière le sternum, au milieu de la poitrine, et est assez diffuse (ce n’est pas un « point »). Elle peut perdurer pendant plusieurs jours d’affilée.
  • Un essoufflement : « lorsque l’atteinte cardiaque est importante (en cas de myocardite sévère, donc), il peut y avoir des symptômes respiratoires et notamment un essoufflement à l’effort » ajoute le cardiologue.

.

.

Propagande officielle … et chiffres réels (décembre 2021) :

blank

.

Traitement classique :

Les patients auxquels on diagnostique une myocardite sont généralement hospitalisés, en particulier pour surveiller l’apparition d’éventuelles complications (arythmies cardiaques…) ». Le traitement repose sur l’administration de deux classes de médicaments, en fonction de la sévérité de la myocardite, pendant une période de 6 mois à 1 an :

  • Des inhibiteurs de l’enzyme de conversion (IEC) : ces médicaments aident le cœur à mieux se contracter et à diminuer de volume (car, en perdant de la capacité de contraction, le cœur a tendance à se dilater pour compenser),
  • Des bêta-bloquants : ces médicaments sont surtout prescrits pour prévenir l’arythmie cardiaque.

.

Un BNS est indispensable pour envisager une prise en charge alternative.

Inscrivez vous à notre newsletter !

Vous appréciez les articles de notre site ?

Vous vous intéressez à la santé naturelle et à la médecine fonctionnelle ?

Laissez nous votre email pour recevoir toutes les semaines des articles, des infos et des conseils