Print Friendly, PDF & Email

Natrum carbonicum

.

Na 2 CO 3 = carbonate de sodium 

Le carbonate de sodium, de formule chimique Na2CO3, est une base. Il se présente sous la forme de cristaux blancs et inodores, solubles dans l’eau. Dans le langage courant, on le nomme aussi carbonate de soude ou cristaux de soude.

Quelle différence entre le bicarbonate de soude et le carbonate de soude ? Les cristaux de soude sont plus puissants, ont un effet plus abrasif et dégraissant que le bicarbonate.

Le carbonate de sodium était autrefois préparé à partir d’extraits de plantes riches en sodium, mais il est aujourd’hui obtenu à partir d’un procédé d’extraction calcaire-chlorure de sodium . Sous forme brute, il est utilisé pour adoucir l’eau, comme régulateur d’acidité ou anti-agglomérant lors de la préparation des aliments et dans la fabrication du verre.

.

.

Ces sels règlent les échanges de l’eau entre protoplasme et noyau + les mécanismes d’assimilation et d’élimination des sels dissous dans l’eau et l’équilibre osmotique : sécheresse et oedèmes, fatigabilité physique et mentale (tristesse) extrême. En homéopathie diathésique, le groupe des SODIUM est l’ambassadeur du pôle Poumon (Energie) au sein du pôle Cœur (Sang).

.

Psyché :

Sorte d’aggravation de NATRUM MURIATICUM !

Comme les autres Natrums, le carbonate est très déprimé d’esprit, entièrement occupé par des pensées tristes.

Ne veux pas accabler les autres avec leur tristesse. Souffrir en silence.

Hypersensible et épuisé. Préfère être seul. Aversion pour certaines personnes mais dédié à d’autres.

L’un des symptômes les plus fréquemment corroborés de ce remède est la modalité – aggravée par l’effort mental. Le patient est incapable de penser ou d’effectuer un travail mental sans maux de tête (Argentum nitic., Sabadilla), vertiges ou sensation de stupéfaction.

.

Soma :
Tête
  • Maux de tête dus au soleil ou en cas de surchauffe.
  • Catarrhe chronique du nez, qui s’étend aux narines postérieures et à la gorge. 
Gastro-intestinal
  • Dyspepsie, brûlures d’estomac ou indigestion. Mais mieux après avoir mangé.
  • Intolérances et allergies alimentaires, notamment au lait. N’aime pas le lait.
Urogénital
  • Cystite chronique. Douleur brûlante à la fin de la miction.
Musculo-squelettique
  • Chevilles faibles (entorses) qui tournent ou se disloquent facilement.
  • Contraction des tendons – contracture de Dupuytren.
Peau
  • Éruptions, en particulier eczéma, sur le bout des doigts ou des orteils.

.

Modalités :

Le mal de tête est pire lors d’une exposition aux rayons du soleil.

Hypersensible au bruit, à la musique, aux changements de temps et aux orages

.

blank

Inscrivez vous à notre newsletter !

Vous appréciez les articles de notre site ?

Vous vous intéressez à la santé naturelle et à la médecine fonctionnelle ?

Laissez nous votre email pour recevoir toutes les semaines des articles, des infos et des conseils