Print Friendly, PDF & Email

 

Les pancréatites

 

1/ La pancréatite aiguë :

C’est une maladie grave qui requiert l’hospitalisation immédiate : le pronostic est fatal pour 10% des patients. La douleur abdominale est violente, elle irradie au dos et s’accompagne d’une fébricule ou d’un collapsus. Le diagnostic biologique repose sur l’augmentation du taux sérique des enzymes pancréatiques, de l’amylase et de la lipase.

.

Diagnostic différentiel (cliniquement difficile) : la cholécystite aiguë, l’ulcus perforé et l’anévrisme de l’aorte abdominale.

.

Le traitement homéopathique repose sur quelques remèdes, surtout : Colocynthis (mg), Iris versicolor (ph), Leptandra virginica (ph) et Momordica balsamina (al) …

et sur l’homéopathie complexiste :

— Lab. Heel : Ceanothus – homaccord  …  syndrome épigastrique, pancréatite aiguë (Ceanothus D10, D30, D200, Lachesis D10, D30, D200) 

— Lab. Rekeweg « R72 » … Pankropatin (Apis D5, Colocynthis D6, Lycopodium D6, Momordica D3, Phosphorus D6).

.

2/ Les pancréatites chroniques :

Elles sont surtout dues à l’alcoolisme (85%).

Les complications : lithiase, pseudokyste et fistules pancréatiques bénéficient à présent de traitements endoscopiques (sphinctérotomie du canal de Wirsung + extraction des calculs).

.

Complexes homéopathiques :

— Lab. Heel : Monordica comp. (lab. Heel) … syndrome épigastrique, pancréatite chronique (Momordica D6, Iodum D8, Podophyllum D6, Mercurius D8, Ceanothus D6, Carbo veg. D10, Lycopodium D6, Lachesis D10, Mandragora D8, Argentum nitric. D12, Veratrum D4).

.

Micro-élément : Gadolinium 

Inscrivez vous à notre newsletter !

Vous appréciez les articles de notre site ?

Vous vous intéressez à la santé naturelle et à la médecine fonctionnelle ?

Laissez nous votre email pour recevoir toutes les semaines des articles, des infos et des conseils