Print Friendly, PDF & Email

Piqûres d’insectes

.

Lésions fréquentes dont il faut identifier l’agent causal …

Poux de tête (idem pour les morpions au niveau du pubis !)

.

blank

Tiques (attention à une éventuelle Borréliose –> maladie de Lyme !)

.

blank

Guêpes (pensez à enlever le dard ++)

.

blank

Frelon (contient un venin : risque anaphylactique !)

.

blank

Punaises de lit

.

blank

Araignée

.

blank

Puces

.

blank

Fourmies

.

blank

Moustiques … soucis communs l’été, mais attention aux lésions de grattage !

.

LES PIQURES D’INSECTES

Si l’aiguillon est encore dans la plaie, le retirer prudemment : ne pas comprimer la glande à venin en cas de piqûre d’abeille !

.

En cas de réactions allergiques (urticaire, tuméfaction importante du visage, etc.), consulter son médecin, appeler éventuellement les secours. En cas de piqûre dans la bouche, le pharynx ou la gorge, refroidir par voie externe et interne (cubes de glace, sucer de la glace) et appeler les secours.

.

Homéopathie =

  • Ledum palustre (al) remède princeps (et bon remède local, en TM) : engourdissement ou douleur améliorée par le froid, zone piquée froide.
  • Apis mel. (hg) ne sera utilisé que pour les piqûres de guêpes : œdème rose et douleur, améliorée par les applications froides.

.

blank

Inscrivez vous à notre newsletter !

Vous appréciez les articles de notre site ?

Vous vous intéressez à la santé naturelle et à la médecine fonctionnelle ?

Laissez nous votre email pour recevoir toutes les semaines des articles, des infos et des conseils