Print Friendly, PDF & Email

Les dangers du soleil

.

Tout le monde le sait, le soleil peut être extrêmement nocif pour les yeux et la peau… C’est surtout ce que répètent les médias et les pouvoirs publics depuis des années. Mais vous êtes-vous déjà demandé si les protections préconisées sont, elles, bonnes pour la santé, ou même efficaces ?
.

En tête de liste des arguments incontestables en faveur des protections solaires : le risque de cancer de la peau qu’une exposition prolongée aux UV peut faire courir. Une maladie courante, puisqu’elle concerne un tiers des cancers diagnostiqués1

Pourtant le nombre de cancers de la peau ne cesse d’augmenter2 y compris dans les pays où les recommandations en matière de protections solaires sont scrupuleusement respectées… En Australie par exemple, énorme consommateur de crèmes solaires depuis plus de quarante ans, on décompte un nouveau mélanome toutes les 30 minutes et un décès toutes les 6 heures3. C’est énorme !

.
Malgré le tapage médiatique, il n’est toujours pas avéré scientifiquement que les crèmes solaires puissent empêcher l’apparition de cancers de la peau4… Pire encore, il semblerait que l’utilisation de crème solaire ait quelques effets pervers non négligeables, dangereux pour l’organisme.
.
 
Un faux sentiment de protection

A force de nous l’entendre dire, la crème solaire est devenue, dans l’inconscient collectif, un incontournable de l’été, le bouclier ultime pour nous protéger des UV. Sauf qu’à force d’en être persuadé, l’utilisation de crème solaire peut nous donner le sentiment d’être immunisé contre le soleil… et paradoxalement, nous fait courir le risque de croire, à tort, que nous pouvons prolonger davantage notre temps d’exposition5… 

Si la crème solaire empêche bien que la peau ne rougisse pas au contact des rayons solaires, les UVA en l’occurrence, elle laisse pour autant passer les autres rayons UV, qui peuvent alors endommager l’épiderme. Autrement dit, à force de présenter les crèmes solaires comme une solution miracle, les publicités nous font oublier des recommandations plus basiques comme celles de respecter un certain temps d’exposition. Portez un chapeau et n’hésitez pas à vous baigner avec un tee-shirt !

.
Une synthèse réduite de vitamine D

En effet, selon Michael Holick, médecin endocrinologue et professeur de physiologie et de biophysique, tout écran anti-UV même d’indice faible et mal appliqué bloquerait la synthèse de vitamine D à 95 %6 ! Or c’est déjà une vitamine dont nous pouvons rapidement être carencés, enfermés que nous sommes dans nos bureaux, domiciles et autres moyens de transport modernes.

En effet 75 à 80 % des Français présentent déjà une insuffisance en vitamine D7. Pour rappel, la vitamine D est nécessaire à la minéralisation de certains tissus du corps (os, cartilage, dents), à la coagulation du sang, au bon fonctionnement des nerfs et des muscles, ou encore à la régulation hormonale8. Malheureusement, en pensant bien faire en allant “prendre le soleil”, l’usage de crème solaire réduit à néant nos chances de refaire nos stocks de vitamine D.

.
blank
 
Des composés toxiques aux effets douteux
Enfin, ce dernier point est intrinsèque à la nature même des crèmes solaires. Afin de nous “protéger” du soleil, celles-ci sont composés de trois types de filtres différents : 
  • Des filtres chimiques, qui absorbent les rayons UV ;
  • Des filtres minéraux, qui réfléchissent les UVA et B ;
  • Des filtres organiques, qui combinent les actions des filtres chimiques et minéraux.
.
Or il a été démontré que : 
  • Les filtres chimiques sont toxiques, favorisent la prolifération de cellules cancéreuses, affectent le développement hormonal, perturbent le fonctionnement de la thyroïde et de certaines zones cérébrales9. Pire ! On les retrouvent dans le lait maternel10 !
 
  • Les minéraux de taille nanométrique (oxyde de zinc, de titane, etc.) qui composent les filtres minéraux ne restent pas nécessairement à la surface de la peau, mais peuvent pénétrer dans l’organisme (notamment quand la peau est déjà lésée par un coup de soleil) et s’y accumuler, risquant de déclencher une inflammation chronique11.
 
  • Les filtres organiques seraient, quant à eux, à l’origine de photo-allergies et de perturbations endocriniennes12.
.
Et encore, aucune recherche n’a étudié les effets combinés de ces trois filtres, quand bien même ils sont couramment associés dans les crèmes solaires…
.
Sources : 
[1] https://www.who.int/fr/news-room/questions-and-answers/item/ultraviolet-(uv)-radiation-and-skin-cancer
[2] https://www.cancer-environnement.fr/fiches/cancers/cancer-de-la-peau-melanome/
[3] https://www.rts.ch/info/monde/13648812-un-australien-veut-rendre-la-creme-solaire-gratuite-pour-lutter-contre-le-cancer-de-la-peau.html
[4] https://www.rts.ch/info/monde/13648812-un-australien-veut-rendre-la-creme-solaire-gratuite-pour-lutter-contre-le-cancer-de-la-peau.html
[5] Brigitte Houssin, Soleil, mensonges et propagande, Éditions Thierry Souccar, 2010.
[6] https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/12132498/ ; http://drholick.com/
[7] https://pdfs.semanticscholar.org/1b84/a27a6dde782872cdd207663c724b82851b75.pdf
[8] https://www.anses.fr/fr/content/vitamine-d-pourquoi-et-comment-assurer-un-apport-suffisant
[9] https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/11333184/ ; https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/23619185/ ; https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/15458796/
[10] https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/21030064/
[11] https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/20974980/ 
[12]https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/25207381/
.

Inscrivez vous à notre newsletter !

Vous appréciez les articles de notre site ?

Vous vous intéressez à la santé naturelle et à la médecine fonctionnelle ?

Laissez nous votre email pour recevoir toutes les semaines des articles, des infos et des conseils