Print Friendly, PDF & Email

Sanguinaria canadensis

.

Cette plante est proteranthe (les fleurs apparaissent avant les feuilles), même processus que petasite, tussilage, l’arbre de Judée et hamamelis !!

.

Sanguinaria

.

La photo ci-dessus est une horticole, elle n’est pas représentative de la fleur sauvage. Sanguinaria est une papaveraceae à rapprocher de chelidonium. Si elle ne faisait pas des gousses, je l’apparenterai à une renonculaceae ! (Michel Dubray)

.

PHARMACOLOGIE : alcaloïdes (remède traditionnel de tumeurs pour les indiens d’Amérique)

.

INDICATIONS traditionnelles : à une polarité sang (foie), circulatoire, indiquée dans les migraines allergiques.

.

HOMEOPATHIE diathésique : remède du groupe du Phosphore. Remède des congestions vasculaires céphaliques …

Key-note : la paume des mains et la plante des pieds brûlants (cf. « chaleur des 5 coeurs » en MTC)

Soma : congestion céphalique, migraines, otalgies, coryza, bourdonnements d’oreilles, paumes et plantes pieds brûlantes, pollinose, épistaxis, polypes du nez …

Sanguinaria canadensis 5 CH, est indiqué, selon la Société Homéopathique Internationale, dans le « syndrome main-pied » (ou érythrodysesthésie palmo-plantaire), un effet secondaire de chimiothérapies et thérapies ciblées anticancéreuses. Celui-ci se manifeste par une atteinte de la peau (éruption cutanée, rougeurs, hypersensibilité) au niveau de la paume des mains et de la plante des pieds.

Modalités : < hebdomadaire

.

Toxicité :
Lim A. Black salve treatment of skin cancer: a review. J Dermatolog Treat. 2018 Jun;29(4):388-392. doi: 10.1080/09546634.2017.1395795

Comme l’indiquent les dermatologues : « il a été montré qu’à faibles doses la sanguinarine entraîne des lésions oxydatives de l’acide désoxyribonucléique (ADN) et une apoptose [mort cellulaire programmée ou suicide cellulaire]. Cependant, aux fortes doses retrouvées dans les produits de baume noir, elle entraîne la mort des cellules cancéreuses et saines ». En d’autres termes, cet onguent, par son effet caustique, peut détruire tout type de tissu, normal ou pathologique.

Et les auteurs de rappeler que plusieurs cas publiés dans la littérature médicale ont détaillé les dangers associés à l’utilisation des traitements par le baume noir (black salve). Les conséquences néfastes sont la progression de la maladie cancéreuse vers le stade métastatique et la nécessité d’avoir recours à la chirurgie cosmétique pour réparer les dommages cutanés provoqués par ce produit corrosif.

Alerte de la FDA

En 2008, aux Etats-Unis, la Food and Drug Administration (FDA) a émis une mise en garde contre le discours de sociétés vantant les effets anti-cancer du baume noir. « Malgré cela, une simple recherche sur Internet montre que de nombreux sites vendent des onguents de black salve et affirment des choses fausses et infondées. Ces sites mettent par ailleurs en avant les dangers que feraient courir les traitements médicaux conventionnels des lésions cutanées », soulignent les auteurs.

Inscrivez vous à notre newsletter !

Vous appréciez les articles de notre site ?

Vous vous intéressez à la santé naturelle et à la médecine fonctionnelle ?

Laissez nous votre email pour recevoir toutes les semaines des articles, des infos et des conseils