Print Friendly, PDF & Email

Sevrage et syndrome de manque

.

A – En cas d’usage prolongé, y compris aux doses recommandées en thérapeutique, un arrêt brusque d’un opiacé (exemple Tramadol – antalgique de palier 2) expose à des symptômes de sevrage. Un effet rebond, caractérisé par une reprise des douleurs, et d’éventuels troubles psychiques, tels qu’une anxiété et des symptômes de dépression, est à anticiper après l’arrêt.

.

.

Le Kudzu, de nom scientifique Pueraria lobata, le Kudzu est une Fabacée originaire de Chine, du Japon et du Sud-Est asiatique, il s’est acclimaté aux Etats-Unis. On le cultive en Chine centrale et orientale. Sa racine est récoltée au printemps ou en automne. Le Kudzu est utilisé en Médecine Traditionnelle Chinoise. Le nom « Kudzu » ou « Kuzu » signifie « dissipateur d’ivresse ».

La Valériane est utile (surtout chez les femmes) dans le sevrage grâce à ses propriétés myorelaxantes. Elle complète l’action du Kudzu pour tenir dans la durée. C’est une plante à action sédative.

.

B – Dans le cas du Cannabis, parmi les symptômes du syndrome de sevrage, figurent l’irritabilité, l’anxiété, les maux d’estomac, la perte d’appétit, la transpiration profuse et le dérèglement du sommeil. Les symptômes disparaissent généralement au bout d’une semaine, mais les troubles du sommeil peuvent durer plus longtemps.

Le houblon (Humulus lupulus – cannabinacée aussi !) en TM, une quinzaine de gouttes par jour est un bon substitu, sans danger.

.

alt

.

C – Un arrêt brutal ou une diminution drastique de la consommation d’alcool peut entraîner un syndrome de sevrage alcoolique (SSA) allant de la simple « gueule de bois » au syndrome de delirium tremen. Les premières manifestations débutent environ 24 heures après l’arrêt de la prise d’alcool : tremblements, maux de tête, fatigue générale, vertiges, nausée, vomissements, bouche sèche, anxiété, culpabilité, irritabilité, troubles dépressifs, insomnie, confusion. Ces symptômes atteignent un pic entre 24 et 48 heures. Au bout de trois jours, on considère que le pire est passé.

Outre les symptômes physiques, le sevrage entraîne des répercussions psychologiques : 80 % des patients souffrent ainsi de troubles dépressifs à l’arrêt de l’alcool. Ceux-ci régressent généralement en 2 à 4 semaines mais peuvent perdurer plus longtemps avec des formes sévères impliquant un risque suicidaire. Une anxiété et une insomnie chronique peuvent également s’installer.

.

Consolider le psychique grâce aux Fleurs de Bach :

  • Crab Apple accompagne le sevrage et le nettoyage des toxines.
  • Walnut lorsqu’on devient fragile et hypersensible. Permet l’adaptabilité au nouveau mode de vie. 
  • Larch pour la confiance en soi et à ses capacités à tenir le sevrage.
  • Cherry Plum contre les tentations et pour contrôler les actes et les pensées. Pour tenir bon et ne pas craquer. 

Inscrivez vous à notre newsletter !

Vous appréciez les articles de notre site ?

Vous vous intéressez à la santé naturelle et à la médecine fonctionnelle ?

Laissez nous votre email pour recevoir toutes les semaines des articles, des infos et des conseils