Print Friendly, PDF & Email

La Désintoxin-Homéopathie (Dsth) : l’homéopathie à fleur de peau ? 

.

Cette technique (https://dsth.ch/) est dérivée directement de la « théorie des barrières » de feu le Docteur Dominique Senn (voir son livre « La balance Topique » Suisse) … Nous avons déjà critiqué cet abord de l’isothérapie dans notre site …

.

Le docteur Jean Marchandise de Saint Flour (qui a publié sous le nom de Antoine FLORAIN) a repris ce point de vue en mélangeant les dilutions homéopathiques et en faisant porter les remèdes dans de petits sachets à même la peau, à la façon des « gri-gri » !:

  1. Proposer à l’organisme toutes les dilutions homéopathiques possibles des véritables toxiques qui sont à l’origine des pathologies subies par nos contemporains. Pour le choix des remèdes, il faut prendre en compte le passé de l’individu, les signes cliniques présentés et effectuer les tests qui permettent d’affiner le choix des remèdes.
  2. La voie cutanée indirecte passe par l’intermédiaire d’un petit sac en plastique, anallergique et le plus imperméable possible afin de ne pas perdre trop rapidement le remède homéopathique ainsi enfermé.

.

.

Il est clair que : 

1/ on observe certains effets (pas toujours favorables) de cette pratique curieuse,

2/ il n’y a pas de systématisation logique de la méthode … qui s’est surtout développée dans les milieux naturo et ostéopathiques.

.

blank

Merci de votre visite, laissez nous vos coordonnées pour recevoir un fichier inédit sur cette matière.

Inscrivez vous à notre newsletter !

Vous appréciez les articles de notre site ?

Vous vous intéressez à la santé naturelle et à la médecine fonctionnelle ?

Laissez nous votre email pour recevoir toutes les semaines des articles, des infos et des conseils