Print Friendly, PDF & Email

Jean-Yves HENRY

.

Né à Paris en mai 1947. Langues parlées : français, anglais, espagnol, notions de portugais.

.

Obtient un Doctorat en Médecine de l’Université de Bordeaux 2 (Gironde) en 1972 (Thèse de recherche sur « Les explorations fonctionnelles pulmonaires au Xénon 133 » – qui a obtenu l’excellente note des « échanges internationaux »).

En 1972-73, il fait une spécialisation en Médecine nucléaire qui comprend un stage de 3 mois à Saclay (Commissariat à l’Energie Atomique), où il découvre l’intérêt de l’analyse compartimentale, de la modélisation et de la recherche biomédicale en général. 

.

1974 – 1983 … Peu satisfait des perspectives offertes au sein des hôpitaux français et devant la nécessité de gagner sa vie, il s‘installe en médecine générale à Marseille (Bouches du Rhône). Durant ces années, confronté aux limites de l’allopathie, il complète ses études classiques par de nombreux stages de formation en « médecines complémentaires » :

.

  • Homéopathie et Phyto-aromathérapie (SMB-Paris, avec O.A. JULIAN (les « nouvelles pathogénésies » – photo ci-dessous, avec sa fille, gynécologue homéopathe), J. MICHAUD (La « Fluoro-sycose), R. SANANES et G. BROUSSALIAN (traduction française du répertoire de Kent et programme Mélanie), R. DUFILO (Géographie homéopathique), A. PELLETIER (Les monstres sacrés de l’homéopathie) et G. ZIEGEL (De la psychiatrie à l’homéopathie). Travaux d’approfondissement, avec S. VALLESPIR, (El universo homeopatico: verdad y realidad) de la Matière médicale de P. KOLLITSCH.

.

O.A.Julian

                                                                        Congrès SMB à Paris en 1977, avec le dr. JULIAN et sa fille

.

  • Acupuncture (ARIEC-Lyon, avec D. MARTINEZ, puis F. HUMBERT) et Auriculomédecine (GLEM-Lyon, avec P. NOGIER et R. KOVACS)
  • Neuralthérapie (SFN-Paris, avec P. RICHAND, G. PELZ), puis avec A. LAMBIN-DOSTROMON et Albert ROTHS (la réflexologie gengivo-dentaire)
  • Immunologie sérique, organo et sérothérapie (Centre Européen d’Informatique et d’Automation), avec Pol HENRY (La gemmothérapie), Eric REYMOND, puis MmeThi WEBER (lab. Sérolab).
  • Homotoxicologie (il est membre fondateur de la Société française d’homotoxicologie), avec B. Van BRANDT
  • Médecine anthroposophique (Assoc. Med. Anthroposophiques en France, avec V. BOTT et P. CAZES), stages à Arlescheim (Suisse).
  • Initiation à l’Ostéopathie (Collège des cynorthèses, avec E. De WINTER) et à la méthode Moneyron (avec Anne BASQUIN), à la Podologie reflexe (semelles proprioceptives, avec D. BENSUSSAN) 
  • Initiation à la Micro-nutrition avec Hervé CASTEL et Dominique RUEFF.

.

En 1984 – 1985, il effectue une formation de programmation informatique et bénéficie d’une bourse d’études du CEIA (Lyon) pour prendre des contacts avec le monde médical américain : il s’installe durant deux ans aux Antilles (St Martin – FWI) afin de de participer à plusieurs congrès médicaux (Canada, invité par le lab. HEEL et Mexique avec Gérard GUASCH). Ce qui l’amène à découvrir la pensée originale d’homéopathes peu connus en Europe, tel que E.C. WHITMONT (l’esprit et la matière) et G. HENSHAW (les tests de réactivité sériques). Il bénéficie également là-bas d’une initiation à l’hypnose éricksonienne avec R. CLEMENT (USA).

.

Dès ses premiers séminaires d’homéopathie, il comprend que cette méthode, qui lui parait encore « curieuse », ne serait réellement acceptée qu’avec une validation biologique des phénomènes observés (mettant en évidence les perturbations qui sous-tendent les symptômes cliniques) et de l’effet des remèdes (la correction de l’espace biologique perturbé). Quelques tentatives avaient été faites (G. HENSHAW et P. HENRY), qu’il découvre avec passion, qu’il essayera de fédérer et de simplifier. Une centaine de confrères l’accompagneront fidèlement dans cette quête originale … Or, « Lorsque tu fais quelque chose, saches que tu auras contre toi ceux qui voudraient faire la même chose, ceux qui voulaient le contraire, et l’immense majorité de ceux qui ne voulaient rien faire » disait déjà Confucius (500 avant J.C.)!

.

1986 – 1988 … A son retour en Europe, il occupe le poste de médecin à la « Cure biologique d’Evian » (Hôtel royal – Haute-Savoie). Il se perfectionne en botanique avec le pr. A. RAYNAL-ROQUES (Muséum d’histoire naturelle – Paris) et le dr. Bernard VIAL (Botanique médicale). C’est aussi l’occasion de rencontrer des personnages haut en couleurs comme J.P. WILLEM (médecins aux pieds nus), le médecin-colonel D. SENN (La balance tropique) et J. ELMIGER (Thérapie Séquentielle Homéopathique).

.

alt   J.Yves et son épouse Françoise (1989)

.

1989 – 2000 … Puis, il s’installe à Lyon (Rhône-France) et épouse Françoise COLLIN qui a également un parcours original : après une maîtrise de Droit, elle se passionne pour l’Homéopathie et la Médecine traditionnelle chinoise. Pour approfondir les interrogations posées par la définition des diathèses et des problématiques de vie non résolues des remèdes homéopathiques, Françoise reprend le chemin de la faculté de Psychologie (Maitrise à Lyon 2 – France), puis de Criminologie (Lausanne – Suisse).

.

Il anime avec Gérard DUCERF des cours sur les plantes médicinales à l’école d’Agrobiologie de Beaujeu (69 – dirigée par Suzanne et Victor MICHON), où il rencontre Mrs. André PASSEBECQ (naturopathe), Claude BOURGUIGNON (Fondateur du Laboratoire d’Analyse Microbiologique des Sols) et Pierre RABHI (paysan écologiste et écrivain philosophe).

.

Durant ce temps, il développe des bases de données biologiques et divers systèmes-experts d’aide au diagnostic et au choix thérapeutique sur les profils protéiques, le typage lymphocytaire et les « Profils de Réactivité Sérique » (120 000 profils de 33 paramètres réalisés à ce jour.

.

Il s’intéresse aux propriétés cytostatiques des alcaloïdes de M. BELJANSKI (ancien professeur à l’institut pasteur) avec T. NAWROCKI, son ancien collaborateur, comme à l’approche de Philippe LAGARDE et obtient ainsi quelques résultats intéressants dans les soins palliatifs des cancers.

.

J.Yves est certifié praticien Naturopathe suisse (FSPN) en 1996, avec diverses spécialités :

.

blank

.

2001 – 2009 … Françoise et J.Yves s’installent en Suisse (Canton de Vaud). Publication de divers ouvrages médicaux et développement d’un logiciel original, basé sur un autoquestionnaire arboriséde répertorisation homéopathique : « SYNERGIE 2000 », diffusé à une centaine d’exemplaires. 

.

Ils coordonnent un enseignement de psycho-somatique, au sein de l’Institut de Médecine et Sciences Humaines (Lausanne). Ils animent des séminaires de FMC en France, Suisse, Belgique, Canada (pour le laboratoire Heel), Espagne et Portugal (avec Angelo LUCAS).

.

Parallèlement, J.Yves suit la formation de M. LAROCQUE (Canada), puis développe des activités de conseils et d’enseignement dans le domaine de la diététique et micro-nutrition (laboratoires Insudiet-France, puis Phytolis – Genève et enfin Eurodiet – Luxembourg). Mise au point d’un logiciel de suivi de régime (EQUILIBRE).

.

Curieux des résultats observés lors de séances de chromatothérapie, il fait une formation de base chez le dr. Ch. AGRAPART.

.

Françoise et J.Yves publient plusieurs ouvrages médicaux, dont : une « Matière Médicale diathésique » et un « Répertoire de Médecine intégrée », qui organisent la pathologie et la thérapeutique en créant des liens entre l’homéopathie, la MTC, la psychologie et la biologie sérique. Plus qu’une méthode de soins, l’homéopathie leur apparait alors comme un merveilleux outil de compréhension de la physiologie et de l’âme humaine !

.

La mise en évidence d’un ordre interne à la Matière médicale homéopathique, constitue sans doute une de leurs avancées les plus novatrices (seuls deux autres homéopathes s’y sont risqués : R. Sankaran en Inde et J. Scholten en Hollande).

Les remèdes sont classées selon leurs symptômes et en fonction de leurs actions électives, selon :

  1. leurs pôles organiques (5) et leurs rôles au sein de ce pôle (5). Chaque pôle organique correspondant à une étape du développement de la subjectivité, donc à des comportement psychologiques particuliers (ce qu’enseigne d’ailleurs la MTC). Notion de « diathèses organiques ». 
  2. leur apparition dans le temps : les « diathèses hahnemaniennes » (3) / correspondances avec les phases de Reckeweg (6)
  3. leurs actions sur les fragilités internes (5) ou les contraintes externes (6) : 275 remèdes classés dans ce triple référentiel. 

.

alt

.

L’étude et la compréhension de la matière médicale en deviennent logiques et rapides. C’est Françoise qui a établit les relations fondamentales entre les diathèses homéopathiques et les différents stades du développement de la relation au monde des patients, tels que S. FREUD les a défini. Elle publie alors son ouvrage essentiel : « Quand Freud rencontre Hahnemann », progrès considérable dans la compréhension de la genèse des troubles psychosomatiques, tels que la matière médicale les décrit. 

.

Dès 2008, ils créent la première version de ce site, où ils vous proposaient de partager leurs réflexions, de suivre un télé-enseignement, de visiter l’hôpital virtuel, etc … Qui a pour but d’être un outil pratique, ouvert sur l’ensemble du monde médical francophone, mis à votre disposition via internet. Quinze années plus tard, des soucis et des investissement en temps et argent conséquents, notre site reçoit régulièrement plus de 2000 visites par jour.

.

En 2012, après trois années de collaboration avec nos confrères chinois, J.Yves reçoit le titre honorifique de « Médecin attaché à lAcadémie Anti-âge Francophone« , du Kiang Wu Hospital – Macao (Chine) www.laaaf.fr/kwh

.

C’est Françoise qui a assuré durant toutes ces années l’organisation des séminaires et la tâche ingrate d’administration de la société. Nous lui devons tous beaucoup. Après bien des troubles et deux années de dialyse, elle décède des complications d’une greffe pour une insuffisance rénale terminale, le mardi 6 aout 2013. Paix à son âme et merci pour les merveilleux présents de compréhension et de justesse d’analyse qu’elle nous a laissé.

.

J.Yves commence – après dix années de thérapie personnelle – une formation post-graduée en Psychothérapie psychanalytique (après de la FPPP-AJ) … qu’il est obligé d’interrompre en seconde année, suite à la grave maladie, puis au décès de Françoise. Dans le même temps, il s’intéresse à une approche systémique des neurotransmetteurs, qui abouti au BNT (bilan des neurotransmetteurs urinaires), biologie qui éclaire les situations psychologiques bloquées et propose des solutions de micro-nutrition élégantes.

.

L’âge des décisions importantes étant atteint, entouré de quelques confrères et amis, J.Yves crée la « Faculté francophone de Médecine intégrée » qui se propose d’assurer la formation des thérapeutes dans toutes les disciplines laissées de côté par l’université et de diffuser ces connaissances à travers un site internet : www.medecine-integree.com

blank

.

Sur le versant biologique, les « Profils de Réactivité Sérique » (à 33 paramètres) ont évolué en :

  • — une version courte (à 12 paramètres) : le « Bilan Nutrition-Santé » (BNS-12, en anglais : SPCP = Serum protein Cluster Profile), destinée aux praticiens naturopathes ou allopathes,
  • — et une version longue pour les praticiens homéopathes : les « BNS24 » (à 23 paramètres + un blanc sérum).

C’est une autre aventure qui commence, avec un site dédié : www.mybiobox.com

.

blank

.

L’année 2017 commence avec une médaille d’or … offerte par l’institut Jean THOMAS (centre de recherche du lab. SEROLAB – Suisse) pour la qualité de ses travaux en immunologie tissulaire ! Ce qui aurait fait bien rire Françoise qui considérait que la « chasse aux médailles » constituait une sorte de « sexualité des vieillards » ! Devant la fermeture du laboratoire (racheté par les chinois !), il a mis son expérience au service du laboratoire français Mediamine (https://www.mediamine.fr/) qui propose des produits différents, mais ayant le même mécanisme d’action.

.

Que retenir de ces efforts ?

L’allopathie, présentée actuellement comme « médecine des preuves » par BigPharma, a un gros défaut : elle s’intéresse essentiellement au diagnostic nosologique (la maladie en cours), or celle-ci n’est que la partie émergée d’un iceberg qui ne se laisse comprendre et corriger que dans une étude systémique. Elle ne peut donc avoir que des résultats partiels et momentanés. 

C’est pourquoi nous nous sommes attachés à développer un concept simple – mais complet – de physiopathologie des régulations. Nous avons appelé celle-ci « l’approche diathésique » (diathèse signifiant « fragilités des régulations organiques »). Celle-ci vise à rapporter aux diverses dysfunctions organiques, dans l’espace, le temps et le moment de la maladie, les symptômes observés.

— 1/ L’espace organique : les 5 éléments chinois (et leurs relations), les 25 groupes de remèdes homéopathiques. 

— 2/ L’évolution temporelle : les 3 diathèses de Hahnemann, les 6 stades de Reckeweg.

— 3/ Approche dynamique : les 6 contraintes externes opposés aux les 5 fragilités internes.

.

Ce concept global (holistique ?) permet aux praticiens de différentes disciplines (allopathique, psychologique ou de médecine traditionnelle) de s’entendre sur les mécanismes qui sous-tendent les symptômes présentés et d’en comprendre les mécanismes évolutifs. Cette approche est conforté par des méthodes biologiques (BNS/BNT) qui permettent de quantifier et de corriger spécifiquement les dérèglements sous-jacents aux troubles de chaque patient par des moyens physiologiques. Il nous est paru essentiel de vous présenter ces outils conceptuels, biologiques et pratiques qui vous permettront d’explorer ce qui se passe sous la surface symptomatique, afin d’anticiper les décompensations et rechutes prévisibles !

.

Si on considère que la vie du patient est une fonction mathématique à définir, nous l’appréhendons à travers :

  • son intégrale = l’approche organique
  • sa dérivée = l’approche dynamique
  • sa dérivée seconde (accélération) = le niveau et type de stress oxydatif

.

Basé sur des approches millénaires (Ayurveda, MTC) comme des méthodes plus modernes (homéopathie, psychologie et biologie fonctionnelle) qui ont bien des points communs, les outils de l’approche diathésique sont  essentiels pour éclairer les situations chroniques et individualiser les pathologies pour lesquelles Bigpharma n’a pas de réponse toute faite.

.

blank

.

Nous mettons à votre disposition ce site, sous forme de 2000 dossiers téléchargeables GRATUITEMENT. Notre démarche se fonde sur l’approche diathésique qui est un concept fédérateur, véritable révolution, tant au niveau de la compréhension des symptômes, de la succession des maladies et des logiques unifiant les différentes pratiques médicales, que nous vous invitons à découvrir.

.

Nous n’avons bien sûr pas pu citer ici tous les confrères et amis qui nous ont aidé et soutenu durant les trente-cinq années de cette quête, que ceux-ci sachent néanmoins que nous ne les avons pas oubliés, ils restent dans nos pensées et nous considérons que les avancées effectuées dans la connaissance de la physiologie humaine sont aussi les leurs. Nous avons une pensée particulière pour feu les docteurs Michèle ESTIVAL, Eric HARDER et Patrice MACHARD de GRAMONT, ainsi qu’à Delphine GALCERAN, J. Didier MADON et Philippe STURER, amis des premiers jours, qui profitent à présent d’une retraite bien méritée.

.

blank  Quelques-uns des ouvrages disponibles

.

En aout 2018, désagréable surprise : un bref support de cours de ce site à « bénéficié » d’un traitement médiatique sauvage de la part d’une certaine presse Fake-News : « Le médecin qui guéri l’homosexualité avec l’homéopathie » ! Ce titre accrocheur, destiné à faire le buz sur la toile, est bien éloigné de la réalité, puisque ce n’est qu’un symptôme comportemental de la plupart des répertoires homéopathiques (comportement qui ne peut être pris en compte qu’en le recoupant avec d’autres, pour le choix d’un remède de régulation globale).

.

blank

.

Derrière cette action, on devine le groupe homeoverdose très actif aussi sur FB et Twitter et leur volonté de décrédibiliser et de faire dérembourser l’homéopathie en France ! Ils y parviendront d’ailleurs quelques années plus tard.

.
En 2019, il finalise 30 ans de recherches sur l’utilisation homéopathique des gaz, avec la thèse de Pharmacie (faculté de Grenoble) d’une de ses étudiantes : Marie MASSON et la publication d’un livre qui reprend toutes les connaissances sur le sujet, dans une approche systémique.
.
Au début de l’année 2020, il participe au comité scientifique du projet Galieno, qui a pour but de certifier les naturopathes des différentes écoles, afin de proposer aux patients de ces praticiens un éventuel remboursement par les assurances complémentaires (site Cosmico.fr). 
.
En avril 2020, il découvre dans un article de la revue « Alternative Santé » n°78, un bref article élogieux de ses travaux, du site et de la méthode des BNS.
blank
.

Réalisation de diverses conférences à visualiser sur le web : https://www.youtube.com/c/MyBioBoxTV

.

Les confinements successifs lui laissent le loisir de développer les télé-consultations, les webinaires et de finaliser la rédaction de quelques ouvrages supplémentaires …

.

Publications :

  1. « Vade-mecum d’homéopathie »  ed. Oedip-Cerem 1983, en collaboration avec Solange VALLESPIR 
  2. « Vade-mecum d’homéopathie diathésique » ed. Hermes 1992 (deux éditions) en 2 tomes (matière médicale et répertoire thérapeutique) 1300 pages, en collaboration avec Françoise COLLIN-HENRY (2 rééditions) 
  3. Publication de 3 articles dans la revue :« Les Cahiers de Biothérapie » (Paris) =
    1. N°141 – « Apport d’une vision systémique de la matière médicale » – 1996   
    2. N°184 – « Le tuberculinisme : face cachée de la psore d’Hahnemann ? » – 2003   
    3. N°185 – « Diathèses, symptômes et subjectivité » – 2004
  4. Poster 1 : « Les remèdes homéopathiques et les cinq éléments de la MTC » IMH 1993
  5. « Mémento d’homéopathie biologique » IBS, 1993

  6. « Vade-mecum d’immunologie, introduction à la biologie prédictive par les systèmes-experts » BSI, 1993

  7. « Les vaccins » ed. Hermes 1993
  8. « Les plantes »ed.  Hermes 1995
  9. « Le surpoids » ed. Hermes 1997
  10. « Les profils de réactivité sérique » IMH 2003 (deux éditions)
  11. « Les stratégies anti-âge » IMH 2006                                  
  12. Logiciel « Synergie 2000 » (répertorisation homéopathique hiérarchisée) IMH 1995
  13. Logiciel « Equilibre » (diététique, coaching interactif) IMH 2001 
  14. Un chapitre dans « Une agriculture du Vivant, l’héritage de l’école de Beaujeu »  Fraysse et CEREA, 2006, pages 225 à 266, au sein d’un collectif d’enseignants de l’école (préface de Pierre Rabih).
  15. « Matière médicale diathésique » IMH, 2008, en collaboration avec Francoise COLLIN-HENRY

  16. « Répertoire de Médecine intégrée » IMH, 2008, en collaboration avec Francoise COLLIN-HENRY
  17. Préface du livre de Pascal CAVIN : « La thérapie dorsale selon Dorn et Breuss » Recto-Verso éditions, 2011
  18. Poster 2 : « Les règles de la méthode, l’approche économique et dynamique : les polarités d’action des 275 principaux remèdes » IMH, 2012
  19. « Organothérapie et Sérothérapie » HomeoSwiss, lab. Serolab sa, 2013
  20. Divers articles de la Revue « Naturelles » depuis Mai 2016 :
    1. « L’homéopathie, c’est (presque) fini », 
    2. « Mais en fait, qu’est-ce que l’homéopathie ? » Juillet 2016,
    3. « Carte blanche : l’homéopathie gazeuse ? » Octobre 2016, etc…
  21. Deux articles dans « Le point réflexe » n°1 (septembre 2013) : »La réflexologie, état de la science » et « Homéopathie et réflexologie ? » n°4 (mars 2015)
  22. « La médecine demain ? » Françoise et J.Yves HENRY IMH 2013
  23. « What kind of medicine for tomorow ? » Françoise et J.Yves HENRY (FFMI 2018) – traduction du précédent
  24. « La medicina de manana ? » Solange Munoz et J.Yves Henry (FFMI 2018) – traduction du précédent
  25. « Il était une fois vers l’est » brève nouvelle, basée sur une histoire vraie. J.Yves HENRY 2016
  26. « Précis diathésique de matière médicale homéopathique » J.Yves HENRY et Catherine CATTAERT, FFMI Juillet 2017
  27. « Les gaz en homéopathie » J.Yves HENRY FFMI Juillet 2019
  28. Poster 3: « La genèse de la subjectivité » J.Yves HENRY FFMI Septembre 2020
  29. « Retrouvez votre poids de forme » J.Yves HENRY FFMI octobre 2020
  30. « Douleurs aiguës et chroniques » J.Yves HENRY et Catherine CATTAERT  ed. FFMI novembre 2020
  31. Nouvelle traduction du livre de G.R. Henshaw : « Le test de réactivité sérique : une approche scientifique de l’homéopathie » (1er édition en anglais 1980)
  32. Traduction et préface du livre de Whitmont : « Psyche and substance« 
  33. « L’art de la consultation » J.Yves HENRY  FFMI mars 2021
  34. « Les Huiles essentielles » J.Yves HENRY  FFMI avril 2021
  35. Une chapitre d’homéopathie dans le livre de Sofiane Hassi : « L’hypertension et ses complications, quelles aides complémentaires peuvent apporter les thérapies et les interventions non-médicamenteuses » Books on demand décembre 2020
  36. « Comprendre et se débarrasser des allergies et intolérances alimentaires » J.Y. Henry

  37. « Les stratégies anti-âge » J.Yves Henry (155 pages)   

  38. « Les maladies auto-immunes et neuro-dégénératives » J.Y. Henry (132 pages)

  39. « La médecine anthroposophique au 21ème siècle » J.Y. Henry (100 pages)
  40. « C’est du chinois ! La MTC à l’usage des praticiens occidentaux » J.Y. HENRY et Catherine CATTAERT  ed. FFMI novembre 2021 (125 pages).
  41. « L’homéopathie facile, les complexes, solutions des urgences et pathologies organiques » J.Yves HENRY (106 pages)
  42. « Organo et sérothérapie » J.Y. Henry (75 pages)
  43. « Compléments alimentaires et alicaments » J.Y.HENRY et Hervé CASTEL, 2022 (159 pages)
  44. « C’est dans la tête, docteur ? » J.Y.HENRY, FFMI 2022
  45. « La quête du similimum. Avantages et limites de la répertorisation homéopathique » J.Y. Henry 2022 (130 pages)
  46. « Provax et antivax, un dialogue difficile » J.Y. Henry 2023 (180 pages)

.

Articles scientifiques :

  1. HENRY J.Y.« Homeopathy, History and Recent Developments of Repertorisation Techniques » Revue “De Natura Rerum” 1/1987, pages 35 à 39
  2. SORNETTE D., YUKALOV V.I., YUKALOVA E.P., HENRY J.-Y., SCHWAB D., and COBBS J.P.  « Endogenous versus Exogenous Origins of Diseases » (Concepts of Physics, Vol. VI, No. 2 (2009).
  3. HENRY J.Y., SORNETTE D. ARGOUL F. STEFANINI Ph., « Intérêt des tests larges en biologie de dépistage » (publié en ligne sur ce site).
  4. HENRY J.Y., ARGOUL F., STEFANINI Ph., PINON T.. « Modifications sérologiques induites par des substances naturelles, application à l’aide au choix thérapeutique » (publié en ligne sur ce site).
  5. DUBOC J.P., HENRY J.Y. « An internal order for the Materia Medica » (69 th Congress of LMHI, Paris july, 1014).

.

blank   Souvent en séminaires …

.

NB. Le dr. J.Y. HENRY prodigue des conseils de santé en télé-consultations.

Vous pouvez aussi poser vos questions par mail : henry.jeanyves @ gmail.com

blank

Il travaille régulièrement comme conseil scientifique au sein de quatre organisations :

—> FFMI sarl  suisse (compte postal n° 87-423890-1)     Route d’Allaman 30 B    CH – 1163 – Etoy

–> MyBioBox sarl luxembourgeoise, qui gère les BNS et BNT

–> Faculté romande de Médecine intégrée (association de FMC à Sion – Suisse) 

–> En France : IMH   (Institut de Médecine et de Sciences Humaines – Association loi 1901)   24, route de Champiot   F – 63830 – DURTOL                         

.

Inscrivez vous à notre newsletter !

Vous appréciez les articles de notre site ?

Vous vous intéressez à la santé naturelle et à la médecine fonctionnelle ?

Laissez nous votre email pour recevoir toutes les semaines des articles, des infos et des conseils