1ère année d’homéopathie : 6ème séminaire = la Luèse

Print Friendly, PDF & Email

6eme séminaire du cours d’homéopathie diathésique : problématiques et remèdes de la LUÈSE

.
Le Pôle REIN / Vessie / Tissu Conjonctif (os, cartilages) – réservoir de l’EAU >> pathologie de lésion de structure par HYPER-FONCTION = LUÈSE

Correspond en psychologie à la « phase phallique », ou le petit enfant commence à se confronter au monde … Rappel de la mise en place de la subjectivité :  

                     TUB. >>ž PSORE   >>ž LUÈSE    >>ž ADAPTATION      >>ž SYCOSE

.

La Luèse est une diathèse complexe qui signe l’aboutissement des quatre stades pulsionnels qui accompagnent l’enfant de la naissance à l’age de 5/6 ans environ et qui va marquer le passage, par la crise oedipienne, au « Surmoi post-oedipien ». Car ce futur petit homme (femme) va devoir faire face à l’impossibilité pour lui de vivre dans l’illusion qu’il est son propre idéal. Pour répondre à son insatisfaction et à la question essentielle de l’identité : « Comment être tout, l’homme et la femme à la fois, jeune et plus agé, comment pouvoir tout faire, tout être ? » Il va falloir s’organiser !

.

Car la limite de l’organisation phallique, c’est que l’on ne peut pas avoir tout, être tout : on découvre alors que la différence est radicale et permanente !

Alors pour le petit luétique, il va y avoir ceux qui l’ont (le phallus) et ceux qui ne l’ont pas ! Le monde se départage : ceux qui ne l’ont pas, ne l’auront jamais… Mais ça veut dire aussi qu’on peut le perdre ce phallus (angoisse de castration des luetiques) et la crainte est là. Et c’est tout ou rien !

  1. Aurum metal. … le « FONCEUR » = commandant ou simple gladiateur, selon ses capacités
  2. Argentum nitricum … le « SIMULATEUR » = perpétuel équilibriste aux innombrables faux-fuyants
  3. Lycopodium (al) … le « DIPLOMATE » = affectif mentalisé : sec mais craintif
  4. Graphites (ch1) … le « RECALE » = impuissant par absence de réaction, d’adaptation
  5. Carbo vegetabilis (ch2) … l' »ASPHYXIE » = la fin est proche, il a brûlé la chandelle par les deux bouts.

.

.

Remèdes du groupe de l’Or :

blank

.

Les remèdes du groupe d’AURUM (polycrest du pôle conjonctif – Rein) présentent, plus encore que les autres groupes du pôle conjonctif, une problématique phallique évidente : un complexe de supériorité manifeste, mais aussi « l’anxiété de conscience » d’un chef qui s’est identifié à sa « mission » et se croit chargé de devoirs. Le vide d’eau du rein donne beaucoup de symptômes auditifs et de vertiges, et perturbe la relation Rein-Cœur, ce qui induit des symptômes vasculaires.

.

Contraintes externes de type (N : névrites / V : vertiges):

  • Froid (et traumatismes) = Cistus canadensis
  • Chaleur (sur stagnation) = Capsicum (N)
  • Sécheresse (acidité) = Elaies / Buxus / Corydalis
  • Humidité (oedèmes) =  Stillingia (N)
  • Vent (soucis/poison) = Asa foetida (N) / Ferula glauca
  • Feu (destructeur) = Condurango (N)

.

Remèdes des fragilités internes :

  • L’eau =  Aurum metal. (N) / Myrrha
  • Le sang =  Aurum bromatum / Aurum iodatum
  • L’énergie/chaleur = Platina (N) / Palladium (N)
  • Le Yin/Yang = Guaco (N)
  • La Lymphe = Asterias rubens (N) / Conium (NV)

.

Pépite

AURUM METALLICUM

Mots-clefs : « L’étendard et le bouclier »

Problématique : le complexe de supériorité et l’anxiété de conscience du chef. « Que la force soit avec toi » (cf. le film « la guerre des étoiles ») : forme de pouvoir qu’il va exercer au sein d’un projet.

Key-note : Accablé par « la bêtise humaine », il ne vit plus et ne laisse pas vivre les autres : « L’ordre règne à Santiago« . Tout est mentalisé, rien ne s’exécute plus !

Psyché : idéal d’ordre, sens du devoir, puis auto-agressivité et peur de la mort. Tendance éthyl et risque de dépression suicidaire (bipolarité ?)

Soma : congestion vasculaire (HTA, angor, insuffisance cardiaque), ORL (sinusite, otite), rhumatismale (SPA), fibromes et kystes.

Modalités : < la nuit, par le froid, le bruit et les émotions

.

ASA FOETIDA [Au]

Psyché : du spasmophile au névropathe

Soma : pyrosis (hernie hiatale), météorisme, spasmes (« asthme digestif ») et convulsions

Modalités : < par le toucher, la nuit

.

CAPSICUM ANUUM [Au]

Mots-clefs : « Le mal du pays »

Psyché : alcoolisme

Soma : pharyngite, mastoïdite, otite (humidité-chaleur), rectite

Modalités : < le froid, l’alcool

.

CONIUM MACULATUM [Au]

Problématique : continence sexuelle (plénitude rein)

Psyché : la PMD [psychose maniaco-dépressive ou trouble bipolaire] dans sa phase aboulique, susceptible

Soma : hyperesthésies avec parésies localisées (SEP), vertiges orthostatiques, indurations glandulaires (fibrome utérin et cancer du sein)

Modalités : < à l’effort, la lumière, par le bruit

Contient : alcaloïde … « herbe de la fureur »

.

PALLADIUM [Au]

Mots-clefs : « La chercheuse d’effets et d’admiration »

Problématique : le désir de plaire

Psyché : amour-propre exagéré, susceptibilité extrême

Soma : ovarialgie droite, bearing-down

Modalités : < par les mauvaises nouvelles

Sel = Palladium mur. 6D : artérite / HTA (id. Aurum) / auto-immunité / dépression. Métal de Vernes = c’est à dire à l’effet cytostatique sur les tumeurs.

.

PLATINA  [Au]

Mots-clefs : « La perfection »

Problématique : hypersensibilité esthétique. Equivalent féminin dystonique d’Aurum, pour laquelle, la conquête du pouvoir se fera par la séduction

Psyché : orgueil et émotivité, éternellement déçue, désir de prise de pouvoir sur les hommes (cf. donjuanisme)

Soma : spasmes, crampes et névralgies, ovarialgie, vaginisme

Modalités : < par les émotions, frustrations, excès sexuels, la nuit

.

Asterias rubens (au) = l’étoile de mer … seins rouges et gonflés, ganglions axillaires tuméfiés (remède de cancer du sein). Caractère dominateur et hystérique. Latéralité gauche.

.

.

Remèdes du groupe de l’ARGENT 

Remèdes proches des acides, irritations cutanéo-muqueuses, jusqu’à l’ulcération, tendance sclérose et paralysie.

.

Remèdes des contraintes externes de type :

  • Froid (et traumatismes) =  Adamas (bipolaire ?)
  • Sécheresse (acidité) = Nepenthes (dyspeptique et frigide)
  • Chaleur (sur stagnation) = Caltha palustris (artérite oblitérante)
  • Humidité (oedèmes) = Olibanum (l‘encens)
  • Vent (soucis/poison) = Astragalus (hallucinations)
  • Feu (destructeur) =  Plutonium nitricum (burn-out)

.

Remèdes des fragilités internes :

  • L’eau = Uranium nitricum (néphropathie diabétique)
  • Le sang = Argentum metallicum (fébricule)
  • L’énergie/chaleur = Argentum iodatum (laryngite)
  • Le Yin/Yang = Argentum nitricum
  • La Lymphe = Ornithogalum (fleur de Bach)

.

ARGENTUM METALLICUM

blank

Problématique : inflammation, induration et néoformations

Psyché : anxieux de sa santé, rêves terrifiants

Soma : laryngite avec aphonie, orchite, l’érection ne tient pas, ovarite gauche, leucorrhée irritante, crampes

.

ARGENTUM NITRICUM

Mots-clefs : « Le cabotin »

Problématique : le refus de choisir, l’adolescent attardé

Psyché : accéléré car instable, impulsif et phobique, veut tout faire à la fois.

Et comme dit le proverbe : « Qui trop embrasse, mal étreint »

Claustro

Soma : dysneurotonie, gastralgies avec désir de sucre, vertiges de hauteur, irritations et ulcérations des muqueuses (blépharite, trachéite, colopathie, urétrite …)

Modalités : < la nuit, dans la foule et les endroits fermés

.

Argentums

NB. Argentum nitricum, « accéléré » affecte plutôt l’intellect, alors qu’Aurum metallicum, « ralenti », affecte essentiellement le moral et les émotions.

.

ORNITHOGALUM UMBELLATUM [Ag]

Psyché : la dépression nerveuse réactionnelle (Fleur de Bach)

Soma : aérophagie -> cancer gastro-duodénal

Phyto : Ornithogale – aérophagie / ulcus / psychotonique

.

URANIUM NITRICUM [Ag] … La néphro-sclérose diabétique

.

ADAMAS (Ag) le diamant … proche en aspect de Silicea (le quartz, au principe de mort du poumon), c’est aussi un remède de minéralisation extrême (au principe de vie = carbone, mais le feu a séché l’eau : rejoint le principe de mort !). C’est un remède sec condamné au mouvement (qui protège la structure – comme pour Causticum).

.

.

Les remèdes du groupe de l’ALUMINIUM

Métal toxique à l’action lente et chronique, la sécheresse y domine ainsi que la tendance à l’ulcération, d’où les lithiases et la goutte qui en sont les thèmes récurrents.

.

blank

.

Contraintes externes :  (C : cystite / G : goutte / L : lithiase)

  • Froid (et traumatismes) = Heracleum (G)
  • Chaleur (sur stagnation) = Pariera brava (L) / Uva ursi (C)
  • Sécheresse = Mahonia / Senna / Tamarix gallica
  • Humidité (oedèmes) = Ledum palustre (douleurs ascendantes)
  • Vent (soucis/poison) =  Ethylicum (zoopsie)
  • Feu (destructeur) = Kalmia latifolia (névrite)

.

Remèdes des fragilités internes :

  • L’eau =  Alumina (Al2O3)
  • Le sang =  Lithium carb. (G + cardialgies)
  • L’énergie/chaleur = Ajuga reptans
  • Le Yin/Yang = Lycopodium (GL) / Berberis (CL)
  • La Lymphe = Chimaphila umbellata (C + induration prostatique)

.

LYCOPODIUM CLAVATUM [Al]

LycopOp

Mots-clefs : « S’adapte mais ne change pas »

Problématique : complexe supériorité + manque de confiance en lui

Psyché : hyperémotif totalement cérébralisé, conservatisme, préjugés (décorations) et opportunisme (diplomatie-lâcheté), pas de geste gratuit (avare) –> le « petit chef » scrupuleux

Soma : faible et sec, anorexie / constipation, cheveux gras, lithiase biliaire et urinaire, diabète gras et hyperlipidémie

Modalités : < par la chaleur, les indigestions

.

Alumina

ALUMINA

Mots-clefs : « La sécheresse »

Problématique : l’opposant !

Psyché : impulsif asthénique, puis dépressif et phobique = hors d’état de prendre une décision !

blank

Soma : déshydratation, vieillissement, faiblesse musculaire, constipation, syndrome parétique de la queue de cheval, marche à petits pas …

Modalités : < par la chaleur, le matin au réveil, après les règles

.

BERBERIS VULGARIS [Al]

Berberis

Key-note : devient inquiet au crépuscule (Phosphorus, Causticum).

Psyché : dépression mélancolique avec agitation

Soma : lithiase urique (rénale, salivaire ou vésiculaire), douleurs irradiantes, éruptions sèches (herpès, eczéma, psoriasis ..) avec prurit brulant, varices et hémorroïdes

Modalités : < aux secousses, au grattage, lat. gauche

.

LEDUM PALUSTRE [Al – humidité]

Ledum

Lédon des marais, éricacée

Mots-clefs : « Les piqûres d’insectes »

Soma :

— rhumatisme goutteux (douleurs erratiques, de bas en haut – le contraire de Kalmia latifolia !). Les petites articulations touchées sont tuméfiées, chaudes, mais pâles. 

— piqûres d’insectes et plaies par piqûres, ecchymoses (hématomes persistants)

Modalités : < par la chaleur

.

LITHIUM CARBONICUM [Al – sang]

Mots-clefs : « La lithiase urique »

Soma : hyper uricémie, goutte articulaire, coliques néphrétiques

Douleurs des petites articulations (et hallux valgus), qui sont gonflées et sensibles 

.Modalités : > en mangeant, La douleur est soulagée dans l’eau chaude

.

Uranium

.

Autre remède du groupe : Populus nigra (al) … Enrouement et aphonie après un coup de froid (basse dilution) FB. 

.

.

Les remèdes du groupe des CHARBONS

.

blank

.

Problématique des Carbones (c’est la Luèse qui a échoué – n’a pas pu s’imposer !) : « Il n’a pas réussi à donner un sens à sa vie : il reste arquebouté sur un système des valeurs établies (Lycopodium, Graphites …). Il a peu d’estime pour lui-même, il est timide (Silicea), en réaction, il se rigidifie et se drape dans sa dignité » (Scholten).

blank

.
Le groupe du carbone est composé de deux sous-groupes, les carbones combustibles [Ch1] et les carbones consumés [Ch2]. Tendance hypoxie tissulaire (alimentation par le poumon) et décomposition/putréfaction => lésion de structures par hyperfonction terminale !

.

Remèdes des contraintes externes : (E : eczéma)

  • Froid (et traumatismes) = Terpine (bronchorrhée)
  • Chaleur (sur stagnation) = Naphtalinum (mucosités) / Paraffinum (leucorrhée) / Methylene blue (cystites)
  • Sécheresse =  Juniperus (E)
  • Humidité (oedèmes) = Castor equi (E)
  • Vent (soucis/poison) = Fuligo ligni (ulcérations)
  • Feu (destructeur) = Carbo animalis (cancer)

.

Remèdes des fragilités internes :

  • L’eau =  Petroleum (E) aspect Hardy
  • Le sang = Benzol (leucémie)
  • L’énergie/chaleur = Carbo vegetabilis (asphyxie)
  • Le Yin/Yang = Carboneum sulfuratum (ivresse alcoolique)
  • La Lymphe = Graphites (E) aspect Laurel

.

GRAPHITES [Ch1]

Graphites

Contient : carbone (90%), silice et fer

Mots-clefs : les 3G de Graphites = « Grosse – grasse – grise ? »

Problématique : inertie et désir d’être utile

Psyché : hypersensibilité et sensiblerie des inactifs, troubles de mémoire, indécision, souci du détail

Soma : anémie graisseuse, migraines, constipation, eczéma humide, verrues, otospongiose

Modalités : < le froid, les chagrins et vexations

.

PETROLEUM [Ch1]

Mots-clefs : « Le coléreux sec »

Psyché : confusion mentale, vertiges (mal des transports)

Soma : éruptions prurigineuses (eczéma / herpès / fissures..), sueurs nauséabondes

Modalités : < l’hiver, la nuit, les changements de temps

.

Methylene blue (ch1)

Le bleu de Méthylène est le premier médicament de synthèse datant de 1878. Il a été utilisé successivement et avec succès dans le traitement de la malaria (1), de la lèpre (2) puis plus récemment dans le traitement des maladies neuro-dégénératives (3). Il est approuvé dans le traitement de la méthémoglobinémie (4) et l’empoisonnement au cyanure (5). Recherches aussi en oncologie. C’est un complément largement utilisé dans l’industrie alimentaire.

.

Paul Ehrlich (1854-1915) développa un mélange de bleu de méthylène et de fuschsine pour distinguer entre les différents types de globules blancs. Il constata alors que certains colorants pouvaient être des médicaments redoutablement efficaces aptes à tuer de manière spécifique certains organismes tout en laissant d’autres tissus intacts. C’est ainsi que le bleu de méthylène fut surnommé dès 1891, « le boulet magique » dans la lutte contre la malaria, en remplacement de la quinine, substance naturelle dont la production était très limitée. Puis ce fut le tour de la quinacrine en 1931, suivie de la chloroquine en 1934 afin d’éviter la coloration bleue de la peau et du blanc de l’œil. Il existe donc une filiation chimique et biologique évidente en le bleu de méthylène et la chloroquine.

Références :

  1. Coulibaly, B., Zoungrana, A., Mockenhaupt, F. P., Schirmer, R. H., Klose, C., Mansmann, U., Müller, O. (2009). Strong gametocytocidal effect of methylene blue-based combination therapy against falciparum malaria: a randomised controlled trial. PloS one4(5).
  2. DE ALMEIDA, A. O. (1938). Treatment of leprosy by oxygen under high pressure associated with methylene blue.
  3. Yang, S. H., Li, W., Sumien, N., Forster, M., Simpkins, J. W., & Liu, R. (2017). Alternative mitochondrial electron transfer for the treatment of neurodegenerative diseases and cancers: Methylene blue connects the dots. Progress in neurobiology157, 273-291.
  4. Brent, J., Burkhart, K., Dargan, P., Hatten, B., Megarbane, B., Palmer, R., & White, J. (Eds.). (2017). Critical care toxicology: diagnosis and management of the critically poisoned patient.
  5. Hanzlik, P. J. (4 February 1933). “Methylene Blue As Antidote for Cyanide Poisoning”. 100 (5): 357.

.

blank

CARBO VEGETABILIS [Ch2]

Mots-clefs : « L’oxygène »

« Carbo vegetabilis guérit le malade quand celui-ci veut être éventé » (Kent).

Problématique : processus de vieillissement et d’hypoxie

Psyché : indolent et obstiné, veut être éventé

Soma : dyspepsie flatulente, dyspnée, cyanose ++

Modalités : < par les excès, les températures extrêmes

.

CARBO ANIMALIS [Ch2] … les « farines animales » !

Mots-clefs : « Les métastases ganglionnaires »

Psyché : intraverti et antisocial

Soma : ralentissement et hypoxie = dyspepsie hypotonique, acné rosacée, acrocyanose, hyperlipidémie, adénopathies indurées des maladies cachectisantes (immunostimulant : Métal de Vernes)

Modalités : < le froid

.

blank

.

Autre remède du groupe : Eupion …

blank

 

Carboneum sulfurosum (ch – yang) … remède d’éthylisme agité, se frappent eux-mêmes jusqu’à se mutiler, puis stupeur et anesthésie, polynévrites ou hallucinations.

.

.

Nosode de la Luèse : LUESINUM

La syphilis, dans sa forme secondaire est connue comme « le grand imitateur », par sa capacité à endosser de nombreuses formes cliniques. La syphilis, de fait, ne se voit plus guère, mais d’autres MST l’ont remplacé !!

.

Problématique :        Pour Luesinum, le but ultime de l’homme est constitué par les grandes réussites terrestres. Il affirme sa condition d’être vivant dans l’hyperfonction de son pouvoir. Toute puissance et domination, contrôle et maitrise.

.

Psyché de l’adulte :      Un regard perçant et une émotivité nulle, il s’amuse à repousser toutes les limites par l’exercice du pouvoir et de ses déviances. Il a vite fait le tour des choses : le monde réel lui parait morne et ennuyeux.

 

Les « rituels obsessionnels » sont utilisés au départ comme des « garde-fous » avant l’emballement de la machine mentale : tendance vraiment pathologique à se laver les mains à tout instant, à laver plusieurs fois son verre avant de l’utiliser… Craintes d’un accident imminent, d’une apoplexie, d’être ruiné (Arsenicum alb., Carcinosinum), obsessions (pb. Rate-pancréas). « Hypochondriaque » dit Hering.

.

Partagez:

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur linkedin
LinkedIn
Tous nos articles :

Bilan PNS12

Un rapport biologique & des recommandations thérapeutiques personnalisés grâce à vos analyses biologiques

Medias sociaux

Infos sur la biologie fonctionnelle

Soyez toujours informé

Souscrivez à notre newsletter

Recevez les derniers articles et les dernières informations de notre site

Infos

Les derniers articles de Maladies et de conseils santé

Vessie hyperactive ?

Print Friendly, PDF & Email

Vessie hyperactive ? . Vous avez envie d’uriner, mais une envie somme toute modérée, maîtrisable ; et d’ailleurs vous rentrez chez vous tranquillement, en vitesse

En savoir plus »
blank

Merci de votre visite, laissez nous vos coordonnées pour recevoir un fichier inédit sur cette matière.

Inscrivez vous à notre newsletter !

Vous appréciez les articles de notre site ?

Vous vous intéressez à la santé naturelle et à la médecine fonctionnelle ?

Laissez nous votre email pour recevoir toutes les semaines des articles, des infos et des conseils