Echinacea

alt

   ECHINACEA ANGUSTIFOLIA Asteracée (ex famille des composées), plante vivace herbacée, à grande feuilles et gros capitules rose-pourpres. Originaire du continent nord-américain, l’échinacée était déjà utilisée par les Amérindiens, en particulier pour ses propriétés cicatrisantes sur les plaies. NOM FRANÇAIS : Echinacée. Synonyme : RUDBECKIA ANGUSTIFOLIA.  HOMEOPATHIE : groupe du Germanium (Kollitsch p. 392). Répertoire de Kent = 153 symptômes. Remède […]

Daucus carota

alt

   DAUCUS CAROTA  Ombellifère aux fleurs blanches. La racine pivotante de la carotte cultivée, riche en sucre, est la partie comestible, cultivée en Europe depuis 2000 ans. Le fruit est formé de deux akènes, qui semés au printemps ne produira la première année que des feuilles et une racine. La fleur apparaitra l’année suivante.  NOM […]

Elettaria cardamomum

alt

   Elettaria cardamomum Zingiberacée condimentaire (monocotylédones), proche du Zingembre, les fleurs sont zygomorphes (de symétrie bilatérale) très colorées.      NOM FRANÇAIS : la Cardamone INDICATIONS : HE digestive (oesophagite, ulcus) et psychotonique. Avec des propriétés anti-inflammatoires rhumatismales puissantes (effet découvert par les BNS !). PSYCHE (B. Vial) : « Les femmes qui manquent d’hommes«  ? EFFET BIOLOGIQUE […]

Desmodium

alt

     DESMODIUM ADSCENDENS le Desmodium adscendens, de la famille des Fabacées est commune à lAfrique équatoriale et en Amérique latine. C’est une herbacée avec de longues tiges rampantes qui pousse spontanément près des palmiers, des cacaoyers ou dans les potagers. Traditionnellement utilisé par les Camerounais et les Ivoiriens pour lutter contre l’hépatite, le Desmodium est également employé dans […]

Dictamnus albus

alt

     DICTAMNUS ALBUS  Rutacée européenne vivace, dressée à fleurs en forme d’étoile, blanches, parfumées, en grappes. Feuilles lobées, parfumées. NOM FRANCAIS : Dictame blanc, Fraxinelle (Ang.: White fraxinella / All.: Weisser diptam)  PRINCIPES ACTIFS : Racines : alcaloïdes, choline, saponines Feuilles : HE, amers, flavonoïdes  INDICATIONS médicale abandonnée, était utilisée autrefois dans les troubles gynécologiques.  HOMEOPATHIE diathésique : […]

Dieffenbachia

alt

     Dieffenbachia maculata Aracée ornementale au feuillage décoratif panaché de blanc ou de jaune, originaire d’Amérique du sud. Pas d’usage médical connu Toxicité : la plupart des accidents sont dus au suc de la plante, qui se montre très irritant au contact de la bouche et des yeux. Le larynx en particulier gonfle et […]

Phase 3 : déposition / allergies

  Traitement homotoxicologique des allergies  Bases immunologiques et classification Quand le système immunitaire d’un individu est mis en contact une seconde fois (ou de façon répétée) avec un même antigène, il répond de façon plus intense à la sollicitation antigénique : cette réponse peut être excessive et conduit à la notion d’hypersensibilité. L’organisation mondiale de la […]

Les halogènes

alt

Fluoricum acidum (HF) L’acide fluorhydrique est un gaz corrosif (qui attaque même l’acier !). Ce produit décompose la Silice et les silicates, « C’est d’ailleurs l’antidote de Silicea, lorsque celui-ci a été donné trop longtemps » (Kent).  HOMEOPATHIE diathésique : remède du groupe des Acides (Kollitsch p. 370). «  L’irresponsable«  Les acides correspondent à des états de désadaptation biologique (déshydratation des tissus jusqu’à l’ulcération) et psychologique (précipitation, […]

Epilobium

alt

EPILOBIUM Groupe proche de l’Onagre (Onagracée), aux graines parachutes, comme Taraxacum.   EPILOBIUM ANGUSTIFOLIUM    NOM FRANÇAIS : Epilobe, Herbe de saint Antoine (Ang.: Willow herb / All.: Waldröschen) PRINCIPES ACTIFS : flavonoïdes, sitostérol, acides tri terpéniques, tanin, et dans les racines : mucilages et pectine INDICATIONS traditionnelles : traitement des prostatites et adénomes de la […]

Fumaria officinalis

alt

   Fumaria off. Sorte de « mauvaise herbe » (papavéracée) qui produit des alcaloïdes toxiques aux effets sécrétoires (larmes, salive, bile) et hypertenseurs. NOM FRANÇAIS : Fumeterre officinale (Ang.: Fumitory / Esp.: Fumaria) PRINCIPES ACTIFS : acide fumarique, sels de potassium, flavonoïdes et sept alcaloïdes   INDICATIONS : Son effet digestif est proche de celui de la Chelidoine (cf. […]

Dioscorea villosa

alt

   Dioscorea villosa              C’est une liane (monocotylédones) que l’on trouve à l’état sauvage, surtout dans le centre de l’Amérique du Nord et au Mexique, mais diverses espèces poussent également en Amérique du Sud et en Asie. Elle peut atteindre 6 m de haut. Ses feuilles opposées, cordatées, acuminées, sont sillonnées longitudinalement […]

Les gaz carbonés

alt

Les gaz de carbone sont de puissants stimulants des remèdes tuberculiniques

Erica

alt

     ERICA VULGARIS ou Calluna vulgaris     Ericacée compacte et érigée. Une profusion de fleurs blanches durant une longue période. Son feuillage est vert brillant.    NOM FRANÇAIS : Bruyère commune (Ang.: Commun Heather / Esp.: Brecina / All.: Heidekraut) . PRINCIPES ACTIFS : arbutine (0,7%), hydroquinone, traces d’HE et résines, tanins et flavones . […]

Erigeron canadensis

alt

   ERIGERON CANADENSIS  Plante herbacée annuelle de la famille des Astéracées. C’est une mauvaise herbe des friches et voies ferrées, à racine ramifiée pouvant atteindre 1 m de haut, les capitules sont petits, les fruits munis d’une aigrette sont transportés par le vent. Originaire d’Amérique centrale et du nord, elle s’est naturalisée en Europe. On la récolte […]

L’ozone

L’ozone C’est une forme particulière d’oxygène (O3). Alors que l’oxygène atmosphérique contient des molécules de 2 atomes, l’ozone est une molécule constituée  de 3 atomes d’oxygène avec des propriétés de réactivité beaucoup plus rapide, si bien que l’ozone est dissout dans le sang 15 fois plus rapidement que l’oxygène.  O3 est un gaz pratiquement incolore, […]

Erodium cicutarium

alt

   ERODIUM CICUTARIUM  Cette plante herbacée, velue, est annuelle. C’est une « mauvaise herbe » proche du géranium. Elle présente des feuilles alternes, lancéolées et un peu velues, qui ressemblent à des feuilles de fougère ou à des plumes. Les tiges, qui peuvent être couchées, penchées ou ascendantes, sont souvent rougeâtre et duveteuses quand elles sont jeunes. Elles ne peuvent généralement pas monter à […]

Eryngium

alt

   ERYNGIUM CAMPESTRE  Ombellifère (Apiacée) vivace extravagante (0,30 à 0,50 cm), car déguisée en chardon ! Ses ombelles blanches sont si serrées qu’elles imitent les capitules des composées. De même, ses feuilles vertes blanchâtres épineuses et sa profonde racine attisent la hargne des cultivateurs. Ces tendres pousses se mangent en salade, ses jeunes feuilles, confites au vinaigre […]

Eugenia aromatica

EUGENIA AROMATICA – SYZYGIUM AROMATICUM   Myrtacée originaire des iles Moluques  NOM FRANCAIS : Giroflier (Ang.: Clover tree / All.: Gewurznelkenbaum)  PRINCIPES ACTIFS (boutons floraux) : HE (eugénol) et tanins  INDICATION traditionnelle : désinfectant et analgésique dentaire, tonique (eau des Carmes, en mélange avec d’autres plantes), réduit l’acidité gastrique. En usage externe, dans la pommade le « Baume du Tigre » par exemple.  HOMEOPATHIE […]

Euphorbia

alt

  Les Euphorbiacées sont une grande famille des phanérogames, surtout représentée dans les zones tropicales et subtropicales. Cette famille comprend des formes végétales variées : des arbres à bois tendre, arbustes, plantes cactiformes, herbes vivaces ou annuelles (ex.: l’Hévéa à caoutchouc, le Ricin, le Manioc, le Poinsettia …). Leur croissance est rapide, les feuilles sont simples, la sève […]

Euphrasia officinalis

alt

   Euphrasia officinalis  Scrofulariacée (parasite des graminés, comme la digitale) dont beaucoup d’espèces sont tropicales. La variété officinale, est une petite plante de nos montagnes, couverte de fleurs blanches rayées de violet.  NOM FRANÇAIS : Euphraise officinale, Casse-lunettes, Luminet, Herbe aux myopes (Ang.: Eyebright / Esp.: Eufrasia)  PRINCIPES ACTIFS (rhizome): HE, glucosides, saponines, amers, tanins, pro vit. A […]

Evonymus

alt

   EVONYMUS ATROPURPUREUS  Celastracée d’Amérique du nord  NOM FRANÇAIS : Fusain noir pourpré, Bonnet de prêtre (Ang.: Wahoo)  PRINCIPES ACTIFS : hétérosides cardiotoniques, amers, esters colorants  INDICATIONS traditionnelles : veinotrope  HOMEOPATHIE diathésique : Remède du groupe de l’Aluminium (Kollitsch p. 256). Constipation avec hémorroïdes, flatulences et céphalée violente (sensation de brisure du crâne). Albuminurie.  PSYCHE (B. Vial) : « Intellectuel(le) qui a épousé […]

Les Ammonium

  Les Ammonium    « Laurel et Hardy«  Ammonium carbonicum A la lourdeur et l’hypoxémie du radical carbone (CO2), s’ajoute à l’irritabilité et la faiblesse du radical ammonium : c’est un remède d’altération de l’état général. Psyché : Ruminations et lassitude générale « Obèses dyspnéiques et somnolents, cyanosés, inactifs, femmes grasses, frileuses, asthéniques, s’évanouissant facilement » (Guermonprez). Hypersomnie et […]

Lac caninum

alt

Lac caninum Remède du groupe des Sodium «  La dévalorisation «        Lait de chienne (riche en LH et en Zinc), considéré par les romains comme antidote des poisons. Sécrétion du sein (par lyse cellulaire), sous la dépendance du méridien de l’estomac (pôle lymphoïde), lui permettant de se développer (droit d’être).   Causalité : Enfant pas […]

Causticum

alt

Causticum (Am) Chef de file du groupe des Ammonium      «  L’anarcho-syndicaliste ! «    Un des trois remèdes alchimiques de la matière médicale, mélange à parties égales d’hydroxyle de Calcium, de Sulfate acide de Potassium et d’eau. Remède expérimenté par S. Hahnemann lui-même, clé de la « Sycose sèche ».   Causalité : Remède d’exigence, manifestation d’une surcompensation […]

Iodum

Iodum «  Le vorace «  L’iode est un halogène de poids élevé, toxique comme un métal lourd (Hg). Répartition de l’iode dans le corps humain = 1/5 dans la thyroïde, 2/5 dans les muscles. Les hormones thyroïdiennes sont l’élément moteur de la thermorégulation.   Causalité : Relations fusionnelles dévorantes   Psyché : Agitation anxieuse Un besoin permanent de s’agiter […]

Gallium metallicum

alt

  Gallium metallicum Remède du groupe de la Silice    « Cendrillon »   Ce métal a été découvert par Lecoq de Boisbaudran en 1875. Mendeleïev en avait prédit l’existence, car il y avait un « trou » en dessous de l’Aluminium dans son tableau. Plus fort encore, il en avait prédit la densité et plusieurs propriétés. […]