La photographie Kirlian

alt

   La photographie Kirlian La photographie à haute fréquence ou « électrophotonique », « redécouverte » en 1939, en Russie, par les époux Kirlian, permet de visualiser un halo lumineux ressemblant à une aura de couleurs variées, large d’environ 1 à 3 cm, autour d’objets ou d’êtres vivants. Ce halo lumineux est expliqué par « une ionisation gazeuse engendrée aux abords immédiats […]

Traitements par résonance magnétique pulsée

alt

Les appareils de résonance magnétique pulsée  « L’énergie électromagnétique est la forme d’énergie élémentaire dont dépend la vie de tout organisme »  Werner Von HEISENBERG, prix NOBEL de physique 1932.   Quand on parle de magnétisme, on pense naturellement à l’action des aimants. Sous cet aspect, le magnétisme est connu depuis l’Antiquité. La pierre, l’aimant, l’oxyde naturel de fer […]

Bilan du diabète

LE GLUCOSE C’est un « ose » = sucre. Parmi ceux-ci on distingue les pentose et les hexoses (carbones cycliques). Un pentose et hexose relié par une liaison oxygène = saccharose. Le glucose, qui peut être d’origine exogène (alimentation) ou endogène (glycogène, graisses ou protéines = néoglycogénèse) est régulé durant la journée par le glucagon et l’insuline. Le glucagon […]

Bilan de l’hémostase

Le bilan de l’hémostase   La coagulation est un phénomène dynamique :  1/ temps primaire : la formation du clou plaquettaire. Evalué par : le Temps de saignement (TS) à l’oreille, normalement inférieur à 4 mn 30  et la numération des plaquettes. Certaines affections perturbent le temps de saignement, exemple : la maladie de Willebrand (anomalie plasmatique congénitale)   2/ la formation du caillot (deux voies […]

Dosage des auto-anticorps

alt

Dosage des auto-anticorps Les auto-anticorps sont le moyen pour le clinicien de confirmer biologiquement une maladie auto-immune. Quand demander une recherche d’auto-anti-corps ?  1 – pour diagnostiquer une connectivite, tels que le Lupus (LED) ou le syndrome sec de Gougerot-Sjögren. Ces affections touchent la plupart du temps les femmes (9 cas sur 10) qui se […]

Dosage du PSA

Dosage du PSA (Prostate specific antigen) En raison du passage sanguin du PSA et de l’élévation de sa concentration sanguine en cas de cancer de la prostate, le dosage du PSA sérique total est utilisé dans le diagnostic précoce du cancer de la prostate. La plupart des recommandations considèrent que le seuil de décision est de 4 […]

Tests génétiques

1 – Les tests génétiques dépistant l’intolérance au lactose   A faire sur sang total EDTA. L’ADN est extrait des globules blancs et purifié.  NB. A ne pas confondre avec l’intolérance aux protéines de lait (fréquente chez les patients atopiques) ou les difficultés digestives des graisses du lait (intolérance aux oméga 7).  La lactase (enzyme) est produite par les […]

Enzyme de conversion de l’angiotensine

Le dosage sérique de l’enzyme de conversion de l’angiotensine (ECA) Enzyme (protéine accélérant les réactions chimiques de l’organisme) fabriquée dans le foie (dipeptidylcarboxypeptidase) qui transforme, dans les poumons, l’angiotensine I en angiotensine II qui possède un pouvoir vasoconstricteur puissant (celui de fermer le calibre des vaisseaux). D’autre part, elle possède la capacité de rendre inactive la bradykinine […]

Le myélogramme

Le myélogramme (qui s’effectue par ponction au niveau du sternum, sinon dans la crête iliaque) sera prescrit pour explorer la vitalité des cellules souches, lors : — d’une anémie macrocytaire en l’absence de régénération (réticulocytes bas) — d’une bicytopénie (GR avec Plaquettes ou GB bas), — en cas de présence de blastes (cellules jeunes anormales = leucémie) dans le sang […]

L’homocystéine

alt

L’homocystéine est un acide aminé soufré résultant du catabolisme de la méthionine ou de la cystathionine. Son nom provient de sa structure analogue avec la cystéine, cet autre acide aminé ayant un groupement méthylène (-CH2-) en moins.    La concentration de cet acide aminé dans le sang et l’urine augmente : quand il existe une insuffisance cellulaire hépatique […]

Exploration du métabolisme phospho-calcique

Exploration du métabolisme phospho-calcique  Rappel : 99% du calcium de l’organisme adulte se trouve dans les cristaux d’hydroxyapatite du squelette. Le 1% restant constitue le pool calcique autour duquel s’articulent les différentes fonctions physiologiques du calcium non osseux, dont une part est sous forme ionisée.  Entrées : 20% environ du calcium ingéré traverse la barrière intestinale, par […]

Biologie de la douleur

alt

     Biologie de la douleur Les services d’urgences des hôpitaux utilisent plusieurs types d’examens biologiques pour objectiver la douleur et les mécanismes qui la sous-tendent : * La Troponine identifie les syndromes coronariens atypiques (son élévation a aussi une valeur pronostique). Normalement inférieur à 0,6 microgramme/l. NB. en cas de positivité, on complètera le bilan par le dosage de : […]

Convolvulus

alt

   CONVOLVULUS  Convolvulacée (500 espèces, dont plus de la moitié sont originaires d’Amérique), plante herbacée, vivace, rampante ou grimpante, pouvant mesurer de 20 cm à 1 m de long. Elle produit de nombreux drageons, ce qui lui permet de se propager très facilement. Elle se multiplie également par graines. Les graines de certaines espèces, sont […]

Copaiva

alt

    COPAIVA (COPAHIVA) ou COPAIFERA RETICULATA Synonymes : Copaifera guyanensis, Copaifera lansdorfii, Copaifera officinalis L.   Fabacée (Cesalpinacée), grand arbre des forêts primaires d’Amérique du sud, de 15 à 30 mètres de haut. Petites fleurs blanches et petites gousses que contiennent 2 à 4 graines. Remède indien traditionnel, il a été inscrit à la pharmacopée US depuis […]

Corallina officinalis

alt

   CORALLINA OFFICINALIS   Algue corallienne (Corallinaceae) de 4 à 5 cm de haut, de couleur rose pâle, fortement imprégnée de calcaire, comme du corail ! Le thalle est fixé par un disque. Les frondes dressées sont composées d’articles qui émettent de manière régulière des rameaux opposés. Côte Atlantique.  NOM FRANÇAIS : Coralline rose  INDICATIONS traditionnelles : On les […]

Coriandrum sativum

alt

   CORIANDRUM SATIVUM  La coriandre est une plante herbacée annuelle de la famille des Apiacées (Ombellifères). Ses feuilles, ses fruits et ses racines sont utilisés en cuisine, surtout en Asie, en Amérique latine et dans la cuisine méditerranéenne.  NOM FRANCAIS : Coriandre (Ang.: Coriander / Esp.: Cilantro / All.: Koriander)  PRINCIPES ACTIFS : HE (0,1 à 1% = Monoterpénol (80%), Monoterpènes (15%), […]

Coriaria myrtifolia

alt

   CORIARIA MYRTIFOLIA  Coriariacée, arbrisseau des haies du sud de la France et d’Espagne, aux rameaux de section carrée et aux feuilles coriaces, persistantes, vert sombre. Parfois planté dans les jardins et les parcs. Les fruits, d’abord verts deviennent rouge noir luisant à maturité. Les feuilles ont été traditionnellement utilisées en tannerie.  NOM FRANÇAIS : Corroyère […]

Cornus

alt

    CORNUS SANGUINEA Le cornouiller sanguin est un arbuste à feuilles caduques de la famille des cornacées mesurant de 1 à 5 mètres de haut. Il doit son nom à la teinte rouge sang de ses feuilles à la fin de l’été. Les jeunes branches exposées à la lumière du soleil prennent également une couleur rouge […]

Corydalis

alt

   CORYDALIS FORMOSA  Papaveracée (Dicentra canadensis) à un seul plan de symétrie (sorte d’animalisation de la plante, donc formation de « venins », cf. ses nombreux alcaloïdes … selon R. Steiner) NOM FRANÇAIS : Fumeterre d’Amérique, Corydale à bulbe plein (Ang.: Turkey corn) PRINCIPES ACTIFS (rhizome): 20 Alcaloïdes isoquinoléiques (morphine-like)  INDICATIONS traditionnelles : Sédative, utilisée pour calmer l’agitation, la nervosité et traiter l’insomnie. NB. contenu dans le […]

Corylus avelana

alt

   CORYLUS AVELANA   Bétulacée, le noisetier est un arbuste monoïque à bois souple. Les fleurs mâles sont des chatons pendants de couleur jaune, mesurant 4 à 6 cm de long. Ils apparaissent sur la plante en été et s’épanouissent en février-mars. Les fleurs femelles, quant à elles, ont la forme d’un bourgeon de 6 à 8 […]

Crataegus oxyacantha

alt

CRATAEGUS OXYACANTHA ou CRATAEGUS LAEVIGATA Arbuste épineux (rosacée européenne des haies et bordures de forêts), de 3-4 m de haut, aux feuilles lobées, aux fleurs blanches, odorantes. Le fruit est une petite drupe rouge. NOM FRANÇAIS : l’Aubépine, Epine blanche (Ang.: Hawthorn / Esp.: Espino albar) COMPOSITION : un peu d’HE, flavonoïdes, pectines, aesculine, Mn, Cobalt, Iode INDICATIONS […]

Crocus sativus

alt

CROCUS SATIVUS  Iridée (monocotylédone à bulbe) du bassin méditerranéen, dont style et stigmate se séparent en plusieurs lobules – comme chez les Nigelles et les Colchiques. Les trois stigmates (extrémités distales des carpelles de la plante) sont séchés et utilisés en cuisine comme assaisonnement et comme agent colorant : c’est le safran, qui est l’épice la plus […]

Croton tiglium

alt

   CROTON TIGLIUM Le Croton cathartique (Croton tiglium) est un arbuste 5 à 7 m, qui peut parfois atteindre 12 m de haut, de la famille des Euphorbiacées, originaire des régions tropicales et sub-tropicales d’Asie. Le Croton cathartique est cultivé comme arbre d’ornement et comme plante médicinale. NOM FRANÇAIS : Vrai croton, bois de Moluques, bois de Pavane, Tiglium.  PRINCIPES ACTIFS […]

Cucurbita

alt

Séminaire FFMI de botanique, phytothérapie et cuisine sur les cucurbitacées, aux Pleïades (Alpes Vaudoises en 2005) … étudiants attentifs et quelques beaux spécimens de courges sur la table. Les Cucurbitacées sont un groupe qui comprend 1000 espèces, surtout des plantes herbacées à tiges rampantes et à vrilles, des régions chaudes. Gros fruits gonflés d’eau (ou rétractés […]

Cumarinum

alt

   CUMARINUM ou DIPTERYX ODORATA  Grand arbre des forêts humides de l’Amazone (Fabacée) qui donne un bois dur à grain fin, le « teck brésilien ». Il est utilisé en marine car il résiste bien à la pression, mais c’est un bois difficile à travailler. Son écorce est riche en tanin et peut être utilisée en tannerie […]

La balance impédancemétrique

alt

Les balances impédancemétriques De nombreuses méthodes ont été utilisées pour apprécier les différents compartiments du corps : la « pesée hydrostatique » (encore utilisée pour la recherche dans certains centres), « l’absorption biphotonique » (appareil fort cher = environ 400 fs par examen !) à usage hospitalier exclusivement, l’ingestion de « marqueurs isotopiques » qui définit cinq compartiments, dont la masse […]